Huawei pourrait vendre sa marque Honor

C’est la crise et les temps sont durs pour l’entreprise Huawei à cause des différents problèmes que sont les blocus des Etats-Unis et la pandémie de Covid-19. Il semble que le géant chinois est donc décidé de vendre Honor pour souffler un peu. L’entreprise sera donc en discutions avec Xiaomi, TCL ou Digital China pour céder la marque Honor à hauteur de 3.7 milliards d’euros.

Huawei et Honor la vente ?

Même si les portes-paroles tentent de rassurer, on ne peut nier que la succession d’événements est de mauvaise augure pour l’avenir de la société Huawei. Reuters évoque donc une possible vente de la marque Honor et c’est plutôt convainquant quand on y pense. Suite à l’embargo américain, le géant chinois serait en discussion avec d’autres constructeurs chinois. L’agence de presse relate un accord qui devrait rapporter 3.17 milliards d’euros permettant à l’entreprise de combler ces difficultés financières durant un temps.

Xiaomi, TCL et Digital China sur le coup pour l’achat d’Honor

Selon les sources de Reuters, Huawei voudrait se focaliser sur le marché haut de gamme qui sont représentés par les gammes P et Mate de la marque. Elle délaisserait alors le marché de l’entrée de gamme qu’incarné Honor. A ce sujet, la vente concernerait donc la marque Honor ainsi que ses départements de recherche, de développement et les différents accords de productions liés. La vente devrait se situer aux alentours de 15 à 25 milliards de yuans soit entre 1.9 et 3.17 milliards d’euros.

Les sociétés souhaitant acheter la marque sont au nombre de 3 : Digital China qui est le principal distributeur de Honor en Chine, Xiaomi et TCL. Bien évidemment ces 2 derniers sont déjà dans le marché de la téléphonie et cet achat permettrait en plus d’acquérir la marque d’obtenir des brevets et de nouvelles technologies.

Les samrtphones Honor représentent actuellement 26% des mobiles livrés dans le monde en entier par Huawei sur le second trimestre 2020 selon les chiffres du cabinet d’analyse Canalys. Cela représente tout de même 14.6 millions d’unités tout de même. Malgré tout, le volume ne permet pas à l’entreprise d’avoir une marge importante sur des appareils d’entrée de gamme. Ainsi la branche Honor ne concentre finalement que 7% des revenus de la branche smartphone de Huawei pour l’année dernière.

Une stratégie pour remettre Huawei sur les rails

Kuo Ming-Chu, analyste financier, considère que cette stratégie est pertinente.

“Si Honor devenait indépendant de Huawei, ses fournisseurs ne seraient plus sujets à l’embargo américain sur Huawei. Cela aiderait non seulement Honor mais également ses fournisseurs. Cela serait une situation gagnant-gagnant”

Il n’en est pas moins que Honor reste pour l’instant dépendant des différentes filiales de sa maison-mère. Par exemple, HiSilicon fournit la plupart des puces, les montres sont clairement inspirées des modèles de Huawei.

Dès lors que la marque serait indépendante, elle devra obtenir l’autorisation américaine de pouvoir travailler avec son ancien propriétaire et vendre aussi ses produits sur le sol américain. La situation n’en reste pas donc délicate.

Une vente qui pourrait donc se conclure par une réorganisation gigantesque de la société à travers le monde et la préparation d’une nouvelle image de marque peut-être aussi.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *