iOS 14 : Apple repousse un changement pour privilégier la publicité

Apple a décidé de ne pas respecté la vie privée de ses utilisateurs. En tout cas pour le moment, les développeurs auront la possibilité de ne pas prévenir les utilisateurs des applications qu’ils sont traqués afin de leur proposer des publicités ciblées… Même si la fonctionnalité existe sur iOS 14, elle n’est pas obligatoire, voyons pourquoi.

ios 14 et la publicite

iOS 14 : suppression des publicités traqués ?

On approche rapidement du lancement d’iOS 14 et Apple devrait obliger les développeurs d’applications à obtenir l’autorisation des utilisateurs lorsqu’ils souhaitent obtenir des publicités ciblées. Bien évidemment, les services publicitaires n’ont pas été ravis de cette décision prise par Apple et ils l’ont fait très rapidement savoir, Facebook en tête de listes des groupes mécontents.

On pourrait comprendre le mécontentement des acteurs du marché publicitaire puisque cela pourrait exploser l’écosystème publicitaire. Il évident que les utilisateurs ne seront pas intéressé par un ciblage ou plutôt traquage à des fins publicitaires. Quand on est utilisateurs, on déteste les pubs où que ce soit et donc on ferait facilement le choix de bloquer l’IDFA (ID for Advertisers).

Apple a donc préféré une nouvelle approche bien plus souple qui permet de remettre à plus tard ces changements. Une douille pour les utilisateurs comme on le dit souvent. Les développeurs vont avoir la possibilité de prévenir les utilisateurs et on se doute fortement qu’ils ne vont pas le mettre en place. C’est l’argent qui fait marcher le monde si je puis dire.

Un simple accordé ? On y croit ?

En effet, Apple nie le fait que Facebook ait pu avoir une quelconque incidence sur la décision et évoquer plutôt un simple délai afin de “donner le temps aux développeurs de réaliser les changements nécessaires”. Il ne faut pas se faire de doute, la pression des acteurs du marché publicitaire a eu un impact sur l’activation de cette obligation.

Apple rappelle que ce changement ne concernera pas qu’iOS 14 mais aussi iPadOS 14 et tvOS 14. “Nous voulons que les utilisateurs puissent choisir s’ils veulent, oui ou non, qu’une application utilise leurs données personnelles à des fins publicitaires”.

Il ne reste plus qu’à attendre de voir lorsque le système soit appliqué et de quelle manière. Espérons que l’éthique soit privilégié à l’argent.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *