Jeux d'occasion : Take Two veut sa part du gâteau mais mise sur la qualité

Le président de Take Two, réagissant aux rumeurs de taxes sur les jeux d’occasion sur Xbox One, prône une répartition en faveur des éditeurs mais mise surtout sur la qualité de ses productions et l’enchantement des joueurs.

Si Microsoft a bel et bien imaginé un système de revente des jeux d’occasion sur Xbox One, il ne semble pas que de gros éditeurs tels que Take Two aient été mis au parfum de ses modalités. En effet, interrogé par Polygon sur ce délicat sujet qui hérisse à la fois joueurs et revendeurs, Strauss Zelnick, président de Take Two, a répondu : « Il ne fait aucun doute que si Microsoft a imaginé un moyen de « taxer » les jeux d’occasion alors nous devrions également être rétribués (…) Il serait difficile d’imaginer pourquoi ils le seraient et que nous ne le serions pas« . Difficile de lui donner tort sur ce point même si nous ne souhaitons pas la mise en place d’un tel système.

Toutefois, Strauss Zelnick semble privilégier d’autres solutions pour lutter contre le manque à gagner supposé de la vente de jeux en occasion pour les éditeurs. « Nous avons une doctrine de première vente ici et je ne suis pas celui qui va s’en plaindre. (…) Notre point de vue sur les jeux d’occasion a été: plutôt que de pleurnicher ou de trouver des façons de punir le consommateur pour l’achat de jeux d’occasion, nous avons pensé que nous ferions mieux d’enchanter les consommateurs. Améliorons la qualité (de nos jeux), ce que vous avez vu dans nos notes Metacritic, et faisons en sorte d’offrir aux gens des DLC – souvent gratuitement -. trois ou quatre semaines après, ce qui est la période où il y a un risque de commerce pour les jeux.« 

Take Two estime donc qu’il vaut mieux avoir une approche non punitive et que pour empêcher des joueurs de revendre des jeux, mieux vaut leur donner envie de continuer à jouer avec. Une approche constructive que l’on aimerait voir adoptée par tous les acteurs de ce marché. 

Le 31/05/2013 à 11:12:21 – Par Rodolphe Donain @RodolpheDonain