Knack : une idée de la durée de vie

La première mascotte de la PlayStation 4 aura droit à une aventure de 10 heures, selon son créateur.

Si on part du principe que son prix de 399 euros est suffisamment accessible pour permettre à la PlayStation 4 de se retrouver au pied de nombreux sapins cette année, Knack est là pour jouer le rôle du titre que des parents peuvent offrir à de jeunes enfants, par opposition à un Killzone Shadow Fall. Architecte de la PlayStation 4 mais aussi réalisateur de ce jeu de plateforme, Mark Cerny a indiqué à IGN que Knack devrait se terminer approximativement en 10 heures. Knack n’est pas un jeu ouvert et s’annonce comme très narratif, mais le joueur aura néanmoins de nombreuses salles au trésor cachées à découvrir, dont des reliques de cristal servant à transformer le personnage de Knack.

Il y a aussi pas mal de petites choses à découvrir dans l’entretien de Mark Cerny postée sur le PlayStation Blog. Ce dernier dévoile notamment qu’il a découvert le design de la PlayStation 4 pendant la conférence E3. Lui qui a pourtant passé des années à concevoir la machine de l’intérieur avait demandé à la découvrir en même temps que tout le monde.

Voici également ce que Mark Cerny peut dire sur Knack, un titre développé par Sony Japon chez qui il se rend une fois par mois pour travailler sur le projet.

« Le jeu est centré autour d’un personnage unique. Chaque niveau est une variante différente sur le thème : voici un personnage qui a ce Knack qui le laisse s’accroître et se transformer. Dans certains niveaux, il évolue lentement et, dans d’autres, il peut, par exemple, ramasser des glaçons et grossir très vite. Mais, s’il s’expose au soleil, il fond aussitôt. Il faut donc qu’il se dépêche. C’est du jamais vu dans un jeu de ce genre. » 

« De mon point de vue, il y a un peu de Crash Bandicoot, un peu de Katamari Damacy, un titre que j’adore et que j’ai dû acheter trois ou quatre fois ces dernières années. Et il y a un peu de God of War aussi. On peut voir l’influence de ce jeu sur Knack, surtout dans les commandes, où le joystick droit sert à esquiver. Mais, bien sûr, vu que le public ciblé est très différent, les commandes sont bien plus simples que pour God of War. Et dans Knack, on n’arrache la tête de personne ! J’ai d’ailleurs travaillé sur God of War 3, en tant que consultant. » 

« On cherche vraiment à jouer sur la nostalgie des gens pour les jeux du passé. Si vous choisissez la difficulté la plus élevée, je vous garantis que vous aurez du fil à retordre. Les commandes sont peut-être simples mais il faudra faire preuve de vivacité d’esprit. Je pense que beaucoup de gens iront s’acheter, par exemple, Watch_Dogs pour eux et Knack pour un membre de leur famille, même si je pense que beaucoup de gamers se laisseront tenter par Knack en raison de l’ambiance old school qu’il dégage.» 

Le trailer E3 de Knack est toujours visible ici.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *