Kojima voulait tuer Solid Snake

Le site du PlayStation Magazine britannique continue de révéler des extraits de son grand entretien avec Hideo Kojima, qui sera publié dans un numéro à  paraître le 29 novembre.

Parmi les déclarations disponibles sur le net, Kojima évoque son désir initial de faire rentrer Solid Snake encore plus solidement dans la légende en faisant mourir le personnage. « Dans Guns of the Patriots, il était supposé mourir. Mais toute l’équipe voulait vraiment le laisser en vie », avoue-t-il.

Lui même auteur de toutes les cartes du premier MGS, Kojima a pris de l’importance en enchaînant les succès pour obtenir un rôle de producteur dont il évoque la difficile cohabitation avec l’habit de créateur. Le conflit de l’artiste et du businessman. « Je suis fondamentalement un créateur mais en même temps je dois aussi m’occuper de l’aspect business, déterminer comment vendre le jeu. Je cherche encore un équilibre, c’est très délicat. Comment s’assurer que le jeu possède tout ce qu’il faut pour se vendre, tout en restant honnête envers ses idées ? »

Ne pas croire en tout cas que la franchise Metal Gear est en danger. « J’ai eu l’envie de stopper la série, mais en voyant les choses en tant que producteur, je pense que je répondrai à  la demande aussi longtemps que les gens voudront y jouer. »

Sur Metal Gear Solid : Rising

La revue britannique nous offre aussi quelques pensées de Kojima sur Metal Gear Solid : Rising, épisode dont on connaitra mieux la nature après le 10 décembre et la cérémonie des VGA. Rappelons que ce titre est resté longtemps dans le noir alors que le producteur initial, Matsuyama, était en fait remplacé par un autre collaborateur de Kojima, Korekado.

Kojima, lui, laisse sa nouvelle équipe agir mais surveille tout de même ça du coin de l’oeil. « Le concept vient de l’équipe. C’est leur idée de prendre Raiden en personnage principal et de faire un jeu d’action. Même le scénario. J’essaye de ne pas le lire sinon je vais vouloir intervenir ! Mais je n’abandonne pas tout contrôle. Si je sens que quelque chose dépasse les bornes et va à  l’encontre de tout ce qu’est Metal Gear, alors je le ferai savoir », ajoute Kojima. Ce cas de figure ne s’est-il pas justement produit avec le changement de producteur ?

Kojima estime en tout cas que Metal Gear Solid : Rising pourrait déconcerter les fans qui s’attendent à  un pur MGS. « Si on aime Snake et que l’on souhaite vraiment un gameplay traditionnel furtif, alors ça sera peut-être difficile d’accrocher à  Rising. Mais pour les gens plus ouverts qui désirent essayer de nouvelles choses, ça ne devrait pas poser problème. Les gens qui ont aimé Raiden dans MGS 4 l’aimeront ici aussi. »

Sur Project Ogre

Avant Metal Gear Solid 5, que Kojima promet mais dont le développement n’aurait pas encore commencé, il y aura probablement Project Ogre. « Je ne peux pas en dire beaucoup sur ce projet. C’est un peu différent de tout ce que j’ai fait jusqu’à  présent. En apparence, ça aura l’air similaire, mais une fois dedans, ce sera une expérience différente. »

Le planning exact de Kojima reste cependant toujours aussi flou puisqu’il admet que, tout en travaillant sur Project Ogre, le producteur pourrait s’occuper de plusieurs autres projets en même temps.

Le 26/11/2011 à 05:05:01 – Par La Rédaction