La nuit au musée 3 est sorti au cinéma le 4 février 2015 en France et le 19 décembre 2014 aux Etats-Unis avec une belle et troublante pensée pour deux acteurs décédés dans l’année 2014: Robin William et Mick Rooney. Deux acteurs exceptionnels avec un talent fou qui ont su me bouleverser dans leurs films. Ce fut une obligation d’aller voir l’un des derniers films de la légende humoristique qui est Robin William. Je me souviens encore de son rôle dans Madame Doubtfire, il a réellement bercé mon enfance cinématographique.

Le résumé des volets précédents

La nuit au musée est une trilogie avec pour acteur principal, Ben Stiller qui joue le rôle d’un raté qui devient le gardien de nuit du musée d’histoire naturelle. Le genre de métier qui ne demande pas de compétence particulière, normalement… En effet, lorsque le soleil se couche, les statues de cire prennent vie et c’est alors un cauchemar sans nom qui attend le pauvre gardien qui ne s’y attendait pas. Il doit alors se battre avec Attila, courir pour échapper à un T-rex et bien d’autres encore. Le premier volet est vraiment plaisant avec beaucoup d’humour et aucune lourdeur à noter. On voyage à travers les péripéties du gardien de nuit qui nous fait traverser l’histoire à grand pas.

Le second volet est une grande déception, le gardien de nuit a quitté son emploi pour lancer son entreprise mais au bout de deux ans, il apprend que le musée souhaite remplacer les statues de cire par des hologrammes afin de créer une nouvelle attractivité au musée. Les personnages de cire sont alors envoyés à Washington dans les archives nationales. Le gardien de nuit reprend sa lampe torche et part dans son aventure pour sauver ses amis. Il devra affronter beaucoup d’ennemis et obtiendra l’aide d’une aviatrice qui lui fera chavirer son cœur. L’humour est moins présent et l’on tombe rapidement dans la lourdeur.

Le synopsis du troisième volet de la nuit au musée:

Ben Stiller est toujours le gardien de nuit du musée de New-York et pour ce dernier volet de la trilogie, on apprend que la pierre de résurrection est en train de perdre son pouvoir. Il repart alors dans une nouvelle aventure pour réparer la pierre magique mais aussi pour sauver la vie de ses amis de cire.

L’avis d’un homme moderne sur le film

Les effets spéciaux du film

Comme dans les deux premiers épisodes, les effets spéciaux sont de qualité avec un T-rex animé plus vrai que nature, des lions en acier qui s’animent par magie. De plus, le réalisateur n’en abuse pas. Je veux dire qu’il ne met pas non plus trop d’effets spéciaux dans le film et que c’est surtout agréable à regarder au niveau visuel. Certains trouveront qu’il y en a un poil trop sans doute.

Le thème de la paternité dans le film

Le thème de la paternité et de l’émancipation sont importants dans le film et on ne cesse de les voir traités sous différents points de vue. C’est l’un des défauts du film, la lourdeur du sujet traité vient à ralentir le film et cela amène une difficulté majeure dans un film qui se veut familial, la transmission de l’humour se voyant plus difficile avec ce sujet nettement plus délicat. Ainsi, l’humour y est moins présent, par moment complètement absent. L’humour du film se retrouve dans des personnages tel que Octavius et Jeddidiah.

Une fin poignante pour une dernière nuit au musée

Le rideau tombe sur le musée et ses statues de cire, un hommage pour de grands hommes qui ont marqué l’humanité et le monde du cinéma. Je parle bien sûr de Robin William et de Mick Rooney. On retrouve le personnage de Teddy Roosevelt joué par Robin William qui sort des répliques touchantes surtout après coup.

Pour conclure, ce film est un bon film familial avec de l’humour et de l’action. Malgré tout il manque quand même le charme du premier volet de la trilogie. La nuit au musée amusera les grands comme les petits et touchera les cinéphiles ayant apprécié l’acteur Robin William.

 





Leave a Comment