Le meilleur, c’est Final Fantasy VII

Et c’est Yôichi Wada qui le dit. Vous savez, le Président de Square Enix ?

D’un point de vue occidental et notamment européen, la cause est majoritairement entendue : Final Fantasy VII est le meilleur jeu de rôle de tous les temps. Comment pourrait-il en être autrement puisque ce titre, en plus de toute sa magie intrinsèque, marquait avant toute chose l’apparition de la saga sur notre territoire ? Si on se trouve en Europe, tout concours de popularité est joué d’avance : le meilleur, c’est Final Fantasy VII.

Et les fans de Final Fantasy VII viennent de trouver un allié de poids, et lui n’a pas été influencé par le contexte géographique, puisqu’il se nomme Yôichi Wada. Durant sa conférence annuelle, le grand patron de Square Enix a été invité à évoquer, pour la 768ème fois, l’idée d’un remake de Final Fantasy VII. Pour étayer son nouveau refus poli, Wada s’est lancé dans quelques explications qui l’ont amené à considérer que Final Fantasy VII représente bel et bien le plus grand chapitre de toute la saga.

« Nous ferons un remake de Final Fantasy VII une fois qu’un Final Fantasy aura dépassé la qualité du VII. Faire un remake de Final Fantasy VII maintenant reviendrait à tuer la franchise », a-t-il dit en substance. Wada indique aussi que chez les développeurs, il n’y a pas de réticence à l’idée d’un tel projet. Voir la tête pensante de Square Enix sanctifier officiellement Final Fantasy VII est un petit événement. Faire de lui le jeu ultime que les concepteurs actuels doivent dépasser est encore plus troublant.

Le mythique épisode dirigé par Yoshinori Kitase représente une époque bien précise, celle des jeux en 3D aux décors précalculés, une ère fondue dans notre nostalgie qui ne peut plus être comparée aux jeux de la génération actuelle. Quand Wada demande à ses hommes de réaliser un jeu qui provoque le même impact que Final Fantasy VII, il émet un souhait particulièrement hasardeux. Mais il fallait sans doute bien ça pour empêcher que la question lui revienne dessus toutes les semaines.

Le problème à chaque fois que l’on évoque le sujet du remake de Final Fantasy VII est toujours le même : les années passant, plus personne ne sait vraiment de quoi il est question. Un simple rafraîchissement HD ou une refonte totale de l’univers en 3D temps réel ? Le premier aurait sûrement de la valeur, notamment pour la France si elle bénéficie d’une nouvelle traduction, tandis que le second représenterait un chantier insensé qui risquerait en plus de dénaturer complètement le jeu que tout le monde adule. Alors demander un remake de Final Fantasy VII, c’est bien, mais de quoi parle-t-on ?