Le premier jeu next-gen, c’est un peu un « premier rencart »

Un développeur de Call of Duty : Ghosts parle de la transition entre les générations.

Dans un entretien avec Edge, Mark Rubin, producteur exécutif de Call of Duty : Ghosts, a répondu aux questions posées sur le développement du prochain opus de la série, à venir en cette fin d’année. Le titre étant prévu aussi bien pour la septième que pour la huitième génération de consoles, il lui a été demandé si cet état de fait ne bridait pas le jeu d’un point de vue technique par rapport à ce qu’il aurait pu être.

« Je ne pense pas que cela étouffe la next-gen. La façon dont je vois ça, c’est que le premier jeu sur une console next-gen est le plus difficile à faire. C’est comme un premier rencart. On cherche beaucoup à comprendre ce qu’il se passe, et on en sait peu l’un sur l’autre. Le second rencart, bien sûr, se passe mieux, mais le premier est un peu gênant. […] Prenez par exemple Call of Duty 2 et ce à quoi ressemble le jeu comparé à Call of Duty : Modern Warfare. Je pense que vous verrons quelque chose de similaire, je l’espère, au fil de l’avancée de la génération. »

Lorsqu’on lui demande s’il ressent de la pression en voyant Destiny et Titanfall, Rubin ne s’en cache pas : « Il y a énormément de pression ici. En fait, ce serait plus facile pour nous de faire un tout nouveau jeu, qui ne serait pas Call of Duty, qui n’a pas de contraintes. […] C’est en fait plus difficile de savoir que vous avez quelque chose d’important pour beaucoup de gens, et une formule qu’ils aiment comme elle est. Changer ça tous les ans est un gros challenge pour nous en interne, mais cela nous motive d’autant plus dans notre passion. »

Call of Duty Ghosts est attendu sur PC, PS4, Xbox One, Wii U, PS3 et Xbox 360 pour le 5 novembre prochain.

Le 30/08/2013 à 15:04:17 – Par Antoine Trempé