Le retrait de Cyberpunk 2077 du PS Store : une situation exceptionnelle ?

En effet durant la nuit de jeudi à vendredi, le jeu Cyberpunk 2077 a été tout simplement retiré du Playstation Store suite à une décision de Sony. Une affaire assez inédite pour en parler et être prise au sérieux surtout pour un jeu de cette ampleur qui vient souligner un peu plus les problèmes que connaît le AAA de CD Projekt. Il faut dire que de nombreux problèmes techniques sont venus faire de l’ombre au succès tant attendu de ce blockbuster.

Il faut dire que ce projet monstrueux avait de quoi donner des étoiles dans les yeux pour de nombreux joueurs mais il pouvait aussi décevoir par de nombreux points. Cyberpunk 2077 devait tout réalisé. Il était même rentable avant même sa sortie avec 8 millions de précommandes et pourtant, on est maintenant sur une nouvelle bien différente avec le retrait du jeu de la part de Sony du Playstation Store et il le restera jusqu’à nouvel ordre. D’ailleurs sur le site officiel, Sony affirme  » faire tout son possible pour assurer la satisfaction de tous ses clients ».

De plus, Sony a même décidé de rembourser intégralement les joueurs qui ont acheté Cyberpunk 2077 sur sa boutique en ligne, un acte qui n’est pas négligeable et qui avait été déjà été pris en considération par CD Projekt quelques jours plus tôt en proposant le remboursement des versions Playstation 4 et Xbox One à cause des nombreux problèmes techniques qui était remonté par la communauté. Cette démarche avait été fait alors sans demander l’autorisation à Sony et Microsoft. Et c’est bien simple de nombreux joueurs, on fait remarqué que les équipes du PS Store n’ont pas donné suite à leur requête. Depuis donc, on comprend bien qu’une discussion entre Sony et CD Projekt a eu lieu et qu’elle est acté par le remboursement du jeu.

Un conflit entre CD Projekt et Sony

Cette situation est principalement dû au fait que le studio a décidé de rembourser les joueurs sans avoir l’accord préalable de Sony surtout que la certification d’un jeu passe par des conditions à rassembler afin que celui-ci puisse être commercialisé dans le Playstation Store mais qui ne dépend pas des bugs graphiques de celui-ci pour autant. C’est le développeur Rami Ismail qui l’explique très bien sur Twitter : “La certification consiste à ‘ne pas afficher les éléments critiques hors de l’écran’, ‘afficher des avertissements si votre connexion Internet est perdue’, ‘s’assurer que le débranchement et le rebranchement de la manette ne fasse pas planter le jeu’, etc”.

En effet, on peut donc ne pas apprécier la finition d’un jeu en terme de graphisme ou de bugs et pouvoir l’acheter sur le PS Store. Mais c’est donc aussi une première de voir le jeu Cyberpunk 2077 avoir autant de problèmes surtout sur les versions PS4 et Xbox One FAT qui a du obliger Sony à prendre cette décision. Lors d’un entretien entre les investisseurs et Adam Kicinski, co PDG de CD Projekt, ce dernier affirmait ceci : “En ce qui concerne la procédure de certification (…) c’est définitivement notre faute. Je ne peux qu’imaginer qu’ils nous ont fait confiance pour corriger les choses à la sortie, mais tout ne s’est pas passé exactement comme nous l’avions prévu”. On va donc devoir attendre d’autres déclarations pour en savoir plus à ce sujet.

Une première dans l’univers du gaming ?

Ceux qui peut être sûr, c’est que l’on rencontre pour la première fois cette situation dans le domaine du gaming où un jeu est viré d’un Store virtuel de cette manière. On peut parler à ce sujet de la version mobile de Fortnite qui avait eu le même sort sur l’App Store et Google Play, il y a quelques mois. Mais dans cette affaire là, c’était Epic Games qui avait décidé de partir en croisade contre les deux GAFAM afin d’éviter de payer les 30% de taxe qu’ils imposaient sur les ventes effectuées sur leur boutique.

En effet, ce ne sont pas les plateformes de vente qui décident de supprimer un jeu et de rembourser les utilisateurs. On trouve par moment des jeux qui utilisent des licences très connues et qui ne disposent plus de contrats de droit d’exploitation et qui donc disparaissent ainsi normalement. Pour exemple, on peut citer l’adaptation de Deadpool qui avait disparu des radars pour revenir finalement un peu avant la sortie du film en 2016. En fait, dans les faits, ce sont le plus souvent les développeurs et les éditeurs qui cessent la diffusion de leur titre sur un Store. Pour plusieurs raisons qui se résument sur le fait que le jeu n’est plus considéré comme pertinent à être diffusé. On peut ainsi penser au cas de Crucible qui n’a pas été à la hauteur de l’attente des joueurs, des polémiques qui ont frappé le jeu Devotion par exemple.

L’un des cas le plus proche de cette situation est celui de la version PC de Batman Arkham Knight qui a été tout simplement retirée des plateformes de vente par Warner Bros. Interactive pendant tout de même 4 mois pour corriger des problèmes techniques et autant dire que 4 mois dans le domaine du gaming, c’est une éternité. D’ailleurs à l’époque, l’éditeur avait aussi invité les joueurs à se faire rembourser via Steam. Ce n’est que fin 2015 que le jeu revenait alors sur la plateforme dans une version fonctionnelle et correcte.

Que va-t-il se passer finalement pour CD Projekt et Cyberpunk 2077 ?

Forcément en premier lieu, CD Projekt va devoir corriger les bugs que subissent les consoles de salon que sont la Playstation 4 et la Xbox One afin de pouvoir revenir sur le PS Store pour cette première. Comme annoncé dernièrement, les mises à jour majeures pour les old-gen devraient arriver en janvier et février 2021 qui se rajouteront en marge des patchs réguliers et déjà prévus. Il y a donc beaucoup de travail pour les développeurs du jeu qui subissent en fait les foudres de la communauté par l’attente qu’il y avait autour de ce jeu.

A l’heure actuelle, le studio aurait peut-être dû sortir le jeu d’abord sur PC et consoles next-gen pour ensuite sortir une version PS4 et Xbox One. Un choix que l’on peut leur repprocher probablement… Dans l’entretien avec Adam Kicinski, il affirme : “Nous avons plus étudié les performances de la version next-gen et PC plutôt que celles de la génération actuelle ». La plus grosse erreur du studio, je pense. Une erreur que Warner Bros Interactive et Rocksteady avaient commise à l’époque. Il faudrait peut-être tirer des leçons du passé à ce sujet. En effet, les moutures des jeux sur PS4 et Xbox One ont demandé plus attention et ainsi quelques reports. Cyberpunk 2077 a subit plusieurs reports et devait sortir sur 5 machines différentes, un enjeu de taille qu’il n’a pas réussi à accomplir dans les faits.

Comme l’avait signalé en début d’année Francis Ingrand, PDG de Plug In Digital, “Si le studio travaille six mois de plus sur un projet, alors l’éditeur devra financer six mois de plus. C’est la principale conséquence des reports sur les entreprises de développement. Il arrive que des jeux profitent d’un événement pour se vendre. » Pour Cyberpunk 2077, la fin d’année était le moment idéal avec les fêtes de fin d’année comme objectif qui a précipité la sortie sur Playstation 4 et Xbox One mais tout comme l’acquisition d’une Playstation 5 et d’une Xbox Series, il faudra être patient pour pouvoir y jouer.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *