L'E3 2013 vu depuis un magasin de jeux vidéo

Connexion obligatoire, marché de l’occasion, changement de génération de consoles, pouvoir d’achat. Depuis un magasin de jeux vidéo de Mâcon, l’E3 peut aussi être preçu sous un tout autre angle !

Ca y est la folle semaine de l’E3 est terminée, les stands ont été démontés et la plupart des participants ont repris les airs pour regagner leurs sociétés. Chacun y a été bien évidemment de son analyse, plus ou moins polissée en fonction de ses intérêts et de sa liberté de parole. Tout le monde ? Non pas tout le monde puisque si les joueurs, les journalistes, les éditeurs, les constructeurs et même les youtubeurs payés par des éditeurs se sont exprimés, ceux qui sont au contact au quotidien avec ce marché du jeu n’ont guère eu droit au chapitre finalement. Nous sommes donc allés à la rencontre d’une boutique indépendante de vente de jeux vidéo. C’est Karim Bartolucci qui gère le magasin Je Console de Mâcon qui a gentiment accepté de répondre à nos questions.

Comment avez-vous jugé d’une manière générale cet E3 ?

Karim Bartolucci : Une seule date en tête cette année…le 10 Juin 2013. Pourquoi ? L’E3 évidemment !!! Et le moins que je puisse dire,c’est que cette édition aura été riche en émotion ! Entre les phases de waooouh effect, d’énervement, d’excitation, de déceptions ou alors de frissons, mon corps a vécu un véritable orgasme, surtout à un moment bien précis, les 5 dernières minutes de la conférence Sony, juste dévastatrices pour le concurrent direct…

Deux nouvelles consoles ont été révélées, pensez-vous qu’elles vont vous permettre de relancer un marché assez moribond ?

Karim Bartolucci : La Playstation 4 et la Xbox One sortiront en fin d’année, maintenant c’est une certitude. En revanche, ce qui le sera beaucoup moins, ce sera la réaction du consommateur. En effet, avec une multitude de jeux de qualité prévus dès la rentrée, qui va vouloir investir dans une nouvelle machine ? Certainement les plus passionnés d’entre nous, mais après ? Entre les Gta 5, Castlevania Lords of Shadow 2, Batman Arkham Origins, Beyond two souls et cie, les possesseurs de 360 ou de ps3 auront déjà de quoi faire ! La plupart de mes clients pour le moment ne savent encore sur quel pied danser. Les temps sont durs, il ne faut pas l’oublier…

L’occasion est un marché très important pour les magasins, comment jugez-vous les politiques des différents constructeurs ?

Karim Bartolucci : En ce qui concerne la politique de Microsoft et sa console « tout connecté », je pense et j’ai la certitude qu’ils font une grave erreur d’imposer une connexion permanente pour jouer. Contrairement aux idées reçues et parce que je suis en première ligne pour l’affirmer, il y a une multitude de personnes qui n’ont pas Internet, si si ! Etant moi-même grand fan de la Xbox et de la Xbox 360, quelle déception !!!

De plus, cette nouvelle politique de laisser aux éditeurs le choix de bloquer ou non les jeux de seconde main, c’est juste la corde que Microsoft nous donne là pour nous pendre ! Une boutique indépendante comme la mienne survit grâce au marché de l’occasion, mes tarifs de reprise sont corrects et en occasion, je pense être attractif…J’ai depuis 10 ans une clientèle fidèle et beaucoup sont devenus des amis. Quelle tristesse de se dire qu’un jour tout ceci pourrait disparaitre… Sérieusement, c’est la fin des haricots si les joueurs laissent passer une telle pratique, tu veux t’acheter Destiny en revendant ton Fifa 14 et ton dernier Battlefield 4 parce que tu n’y joues plus et que la fin de mois est rude ? Et bien non, tu ne peux pas parce que l’éditeur a bloqué l’occasion sur ces 2 titres…Enjoy.

Prévoyez-vous un rebond pour la Wii U avec l’arrivée de grosses licences ou faudra-t-il une baisse de prix pour cela ?

Karim Bartolucci : Autre déception de cet E3, Nintendo et la Wii U. Si l’on enlève les quelques titres des éditeurs tiers, il reste quoi ? La plupart des gros titres étant prévus pour 2014…Sans parler du prix de la machine qui devra baisser face à une PS4 annoncé à 399€,ou alors tout simplement des ps3/360 qui comme dit plus haut auront encore leurs lots de nouveautés, sans parler du catalogue de jeux déjà existant.

Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose de cet E3, ce serait ?

Karim Bartolucci : Pour finir, la chose qui m’aura le plus marqué durant cet E3, au-delà bien sur des jeux, c’est la politique de Sony (occasion, drm..), qui est l’opposé de celle de son concurrent, et qui l’aura annoncé d’une bien belle manière…Ah mais attendez, ce n’est pas ce qui se fait déjà actuellement ?

Un grand merci à Karim qui a accepté de répondre à nos questions et si vous habitez dans la région de Mâcon, n’hésitez pas à lui rendre visite, c’est un vrai passionné !

Le 17/06/2013 à 11:14:30 – Par Rodolphe Donain @RodolpheDonain