Legend of Zelda 3DS : quelques informations

En attendant une probable nouvelle vidéo demain, voici déjà un peu de grain à moudre sur cette suite à Link to the Past tant attendue.

Les Nintendomaniacs doivent encore attendre demain à 16h avant d’avoir leur dose avec le Nintendo Direct spécial E3, alors l’intervention d’Eiji Aonuma dans Edge n’est pas de trop pour s’occuper d’ici là. La publication britannique a pu interroger le producteur des Legend of Zelda à propos d’A Link to the Past 2, permettant de glaner quelques informations sur la suite du fabuleux épisode Super Nintendo.

Aonuma dévoile par exemple quelques éléments de l’histoire et du gameplay :

« Ce nouveau titre comprendra beaucoup de choses qui sont nouvelles dans la série; dès le début du jeu, il y a une grosse surprise qui choquera les joueurs.

Nous avons commencé par les nouvelles mécaniques de jeu, comme Link qui est capable de devenir une peinture et de marcher le long des murs, et après nous construit l’histoire autour de cela. Plutôt que d’ajouter par la force des éléments de l’histoire originale, nous nous sommes plutôt efforcés de ramener des personnages [du premier A Link to the Past], vous pourrez donc voir ce qui leur est arrivé après les évènements du premier jeu. »

Il revient aussi sur le retour des deux mondes parallèles (Light World et Dark World) entre lesquels Link doit jongler :

« Un des éléments qui rendait A Link to the Past intéressant était la possibilité de voyager entre le Light World et le Dark World et résoudre des puzzles, et nous prévoyons évidemment de ramener cela dans A Link to the Past 2. Le pouvoir de Link qui lui permet de devenir une peinture sera lié à cela. »

Eiji Aonuma déclare enfin que le jeu tournera à 60 images par seconde en 3D, alors que les autres jeux 3DS se contentent de 30 images par seconde en relief. Il précise que l’utilisation de la 3D ne sera pas obligatoire, et aussi qu’il n’y aura pas de détection de mouvements afin de ne pas gêner l’affichage du relief pour ceux qui l’activent.

Sur une note plus personnelle, Aonuma a déclaré qu’à 50 ans, il commence à ressentir le besoin de faire autre chose que des Zelda. Mais il reste tout de même assez fataliste en précisant que s’il faisait autre chose, ça ressemblerait de toute façon à du Zelda.

Le 10/06/2013 à 18:28:59 – Par Jean-Baptiste Pochet @moustachaman