Les jeux vidéo avec une démo se vendent deux fois moins

Une étude récente pointe un phénomène surprenant : quand un jeu vidéo est précédé d’une démo, il se vend en moyenne deux fois moins que lorsque sa sortie est simplement accompagnée d’un trailer.

Voici une étude qui ne va sans doute pas favoriser la multiplication des démos de jeux vidéo dans les prochaines années. Présentée par le game designer Jesse Schell (l’auteur de L’art du game design) lors d’une keynote à la conférence Gamelab de Barcelone, cette étude compare la moyenne de ventes de jeux sur Xbox 360. En moyenne, un jeu Xbox 360 qui n’a pas de démo mais dont la sortie s’accompagne d’une vidéo de lancement s’écoule à 525 000 exemplaires sur une période de six mois. Dans le cas où un jeu a bénéficié d’une démo, il se vend alors en moyenne à 250 000 exemplaires, toujours sur une durée de six mois. Enfin, un jeu ne bénéficiant ni de démo ni de trailer de lancement ne dépasse pas en moyenne les 100 000 exemplaires en six mois.

Il y a bien évidemment plusieurs manières d’analyser ces données. La première serait de penser que les démos permettent en général de juger de la qualité d’un jeu et évitent donc aux joueurs de se laisser abuser par des campagnes publicitaires flatteuses. Dès lors, créer une démo et donc dépenser de l’argent aurait un effet inverse de celui escompté. On peut aussi toutefois imaginer qu’à part les jeux de foot, beaucoup de gros hits ne sont plus accompagnés de démos et que, logiquement, ils se vendent plus que les autres jeux. En tout cas, une chose est sûre, les jeux ne bénéficiant ni de démo ni de trailer de lancement sont ceux qui ont le budget de promotion le plus restreint et qu’ils se vendent donc moins que les autres dans la plupart des cas.

Source : CVG

Le 28/06/2013 à 16:16:20 – Par Rodolphe Donain @RodolpheDonain