Magrunner : le Portal made in Ukraine

Prenez Portal comme source d’inspiration, le magnétisme comme principe de gameplay et le mythe de Cthulhu comme trame de fond et vous obtenez Magrunner.

Le nom de 3AM Games ne vous dit sans doute rien mais si on évoque Frogwares, peut-être que certains d’entre vous lui assossieront immédiatement la série des Sherlock Holmes. Le studio ukrainien, basé à Kiev, a donc été fondé par d’anciens employés de Frogwares. Pour financer son premier projet d’ampleur, il a fait appel aux mécaniques du crowdfunding et c’est donc avec 100 000 € en poche qu’ils ont pu développer Magrunner.

Destiné au marché dématérialisé (PC, PSN et XBLA), Magrunner nous a récemment été présenté à Paris. Pas encore la possibilité d’essayer le jeu mais une démo étalée sur quelques niveaux et une envie certaine d’en voir plus. De prime abord, Magrunner a tout d’un clone de Portal : le gant qui permet de déplacer des cubes pour résoudre des énigmes qui permettront de sortir d’une pièce, voilà qui ressemble furieusement au Portal Gun et aux salles du chef d’oeuvre de Valve. La différence principale vient du fait qu’il ne s’agit pas ici de créer des portails mais de jouer sur la polarité des cubes et des éléments du décor. Contrairement à ce qu’on vous a appris pendant les cours de sciences où vous somnoliez, ici deux objets de même polarité vont s’attirer et se répousseront dans le cas contraire.

Pour vous venir en aide, vous aurez à composer bien évidemment avec des cubes de tailles différentes mais également des plates-formes et Newton, un petit chien robot. Si les toutes premières énigmes étaient très simples, la plongée au coeur d’un niveau avancé laissait augurer de jolies prises de ciboulot. A noter que le jeu comptera 45 niveaux et qu’il prend comme postulat l’organisation d’une compétition pour promouvoir une technologie basée sur le magnétisme. Autre élément scénaristique mais que nous n’avons pas pu entrevoir, l’univers du jeu évoluera au fil de votre progression vers le fantastique avec une grosse inspiration provenant de Lovecraft et du mythe de Cthulhu.

En l’état et sur ce que nous avons vu, Magrunner pourrait bien être un bon petit jeu de réflexion, à la manière de ce qu’avait proposé Quantum Conundrum. C’est en tout cas tout le mal qu’on lui souhaite !