Max Payne 3 se dévoile au ralenti

Nombreux sont ceux qui attendent Max Payne 3. Voici quelques brèves informations pour calmer leur manque.

Max Payne n’ira jamais bien. Déjà , dans les deux premiers volets, il était torturé par la dépression qui le rongeait depuis le sauvage assassinat de sa femme et de leur bébé. Et il semble bien que la situation se soit encore dégradée depuis notre dernière escapade à  ses côtés.

D’après les premières informations issues du numéro à  venir de Game Informer (magazine américain), il semblerait que l’inventeur du bullet time (une fonctionnalité de retour, bien évidemment) se retrouve dans les favelas de Sao Paulo, avec un crâne nouvellement rasé, une barbe fournie et une bonne grosse addiction aux analgésiques. D’ailleurs, ce dernier élément influera apparemment sur le gameplay. En parlant de mécaniques de jeu, on peut également ajouter que Max Payne 3 répond aux sirènes de Gears of War en adoptant un système de couverture, comme tous les récents jeux d’action à  la 3ème personne.

Graphiquement parlant, on nous annonce que le moteur maison de Rockstar fait des miracles avec notamment un cycle jour/nuit, mais on attendra de le constater par nous-même avant de crier sur tous les forums en lettres majuscules que c’est le plus beau jeu du monde. En ce qui concerne la physique, les environnements seraient totalement destructibles, ce qui devraient participer au chaos ambiant reflétant l’état d’esprit de Max, comme dans les épisodes précédents.

Enfin, un mode multijoueurs fera son apparition, et comme d’habitude avec les jeux dopés au bullet time, on se demande si cette caractéristique sera intégrée au gameplay lors des parties à  plusieurs.

C’est avec impatience qu’il faut maintenant attendre les premières images. Comme si Rockstar avait déclenché un ralenti pour nous torturer.