Medal of Honor Warfighter est « un échec évident »

La licence Medal of Honor vient peut-être de perdre tout crédit au sein des décideurs d’Electronic Arts.

Alors que la licence Medal of Honor était destinée à compenser l’absence de Battlefield une année sur deux, Warfighter s’en est pris plein la tête par les gestionnaires d’Electronic Arts, qui ne comptent désormais plus sur la franchise.

Si EA a enregistré des résultats financiers inférieurs aux attentes, c’est en grande partie suite à l’échec critique et surtout commercial de Medal of Honor Warfighter. Lors de la conférence investisseurs, Peter Moore a qualifié le jeu de Danger Close d’échec évident.

« Le jeu était solide mais le focus sur l’authenticité du combat n’a pas résonné avec les consommateurs. Les critiques se sont montrées divisées et ont donné des notes qui, sincèrement, étaient plus faibles que ce que le jeu méritait. Celui-ci est derrière nous maintenant. Nous sortons Medal of Honor de la rotation et nous avons un plan pour la continuité année après année de notre offre FPS. »

Les mots de Peter Moore laissent donc penser que l’on ne va plus entendre parler de Medal of Honor pendant un moment, tandis que le « plan » pourrait tout simplement être une annualisation de Battlefield. Rien n’est sûr à ce sujet mais, lors de ses résultats, EA s’est montré très clair sur le fait que Battlefield est désormais un nom aussi important que FIFA au sein de son catalogue.