Même Monster Monpiece sort en Europe

Monster Monpiece sera disponible en anglais au printemps 2014.

Neptunia, Mugen Souls, Senran Kagura, DanganRonpa, Hatsune Miku : les localisations jugées les plus improbables défient régulièrement les statistiques grâce à la bonne santé des éditeurs de niche qui exportent des titres souvent considérés comme obscurs, même au Japon. Paradoxalement, ce sont les gros éditeurs qui laissent maintenant les joueurs sur le carreau : Square Enix avec Final Fantasy Type-0, Namco Bandai avec Tales of Innocence/Rebirth sur Vita, Sega avec Yakuza et Phantasy Star Online 2.

Avec l’implantation de Idea Factory International, c’est aujourd’hui Genkaitokki Monster Monpiece qui est officiellement annoncé pour une sortie sur le PSN, aux USA et en Europe. Pour bien comprendre à quel point la cible de Monster Monpiece est réduite, Compile Heart avait annoncé une rupture de stock lors du lancement du jeu au Japon, après avoir vendu… les 27.000 exemplaires diffusés dans tout le pays. Au bout du compte, l’éditeur annoncera plus de 50.000 jeux vendus, téléchargement inclus.

Monster Monpiece est un jeu de rôle basé sur des cartes et dont les combats prennent place sur une grille. Compile Heart oblige, les cartes représentent des créatures féminines à collectionner. Elles sont réparties en quatre types : Melee, Ranged, Healers et Buffers. Les batailles stratégiques sont articulées autour d’un scénario avec ce qu’il faut de dialogues et de cinématiques pour faire connaissance avec son armada de filles.

Pas complètement fou, Idea Factory a (comme NIS avec Mugen Souls) opté pour une censure de certains éléments. Si la mécanique de renforcement consistant à frotter vigoureusement de haut en bas sa PS Vita tenue à la verticale est toujours là, l’éditeur a évacué certaines cartes du jeu et ce à cause de leur nature trop explicitement sexuelle, conjuguée on imagine à l’apparence enfantine qu’ont souvent les personnages dans ce type de jeu.