Microsoft : le jeu en streaming via le cloud est « problématique »

Microsoft estime qu’il est encore trop tôt pour mettre en place un service de streaming assez efficace pour faire tourner des anciens jeux, mais l’idée a de l’avenir selon la firme.

Le streaming de jeux vidéo : Microsoft y pense pour le futur

Dans l’ombre, Sony travaille toujours sur le service Gaikai dont le but à terme sera de streamer des oldies (dont des jeux PS3) sur diverses plateformes (PS4, PS3, PS Vita, PC, télés…). Du côté de chez Microsoft en revanche, et même si le constructeur est en train de bétonner son service cloud, une telle fonctionnalité n’est pas une priorité. En septembre, une démonstration faite lors du Microsoft Company Meeting avait montré Halo 4 tournant sur un PC et un Windows Phone, mais ce n’était pas en vue d’annoncer quelque chose. Albert Penello a confirmé durant une réunion cette semaine que ce n’est pas d’actualité car trop difficile à gérer :

« C’est vraiment cool et vraiment problématique, tout en même temps, dans la mesure où c’est vraiment super cool si vous avez la meilleure connexion à Internet au monde. Ça marche bien mieux que ce que vous imaginez. Concernant la gestion de la qualité du service, la tolérance des gens sera pourrie. Pouvez-vous imaginer, de nos jours et avec les mauvaises informations qui circulent, que nous ne puissions pas contrôler la qualité de l’expérience et faire en sorte que ce soit bon, ou que nous devions dire aux gens qu’ils ne peuvent pas y accéder ? »

Microsoft pense donc que le réseau Internet mondial n’est pas assez évolué pour offrir la même qualité de service à tout le monde, mais ça n’empêche pas le constructeur de surveiller de près ce que fait Sony dans le domaine :

« Je serai très intéressé de voir de quelle manière nos amis [chez PlayStation] vont gérer le problème. Mais je peux vous le dire : c’est totalement faisable. Nous adorons cela, nous sommes fans du cloud. Nous ne sommes pas timides à ce sujet. »

Nous aussi nous sommes curieux (et impatients) de voir Gaikai tourner.

[Source : Polygon]