Might & Magic X : Legacy – On y a joué

Alors qu’il se murmure que la série Ultima pourrait faire son retour, c’est Might & Magic qui a l’honneur de nous faire replonger dans le monde passionnant des jeux de rôle old school. Courte prise en main mais déjà de gros espoirs.

Si vous n’êtes pas trentenaire, vous n’avez peut-être jamais entendu parler de Might & Magic qu’au travers de ses séries dérivées. Il faut dire que les Heroes of Might & Magic, le Clash of Heroes ou encore le Dark Messiah of ont davantage occupé l’espace médiatique que le jeu original ces dix dernières années. C’est en effet en 2002 qu’est sorti l’ultime épisode en date : Might & Magic IX et qu’il est très loin d’avoir marqué les mémoires. Il faut plutôt revenir à l’an de grâce 1999 pour trouver trace du dernier volet notable avec Might & Magic VII. Et on se remémore alors un vocabulaire désormais disparu : disquettes, Pentium, MMX, AGP… Que tout cela semble loin.

Il n’est pas inutile de faire référence à la fin du XX siècle tant Ubisoft semble avoir joué la carte de la nostalgie avec Might & Magic X : Legacy. Avec le succès de Legend of Grimrock (600 000 ventes tout de même), il semble y avoir de nouveau un marché pour les jeux de rôles à l’ancienne et M&M X a l’intention de s’engouffrer dans la brèche créée par Almost Human. Tout respire ici le old school : les déplacements se font case par case, les combats au tour par tour et l’exploration de donjons occupe une bonne partie de votre emploi du temps d’aventurier.

C’est donc avec les doigts posés sur le clavier que l’on fait ses premiers pas dans M&M X, on avance une case à la fois et on s’oriente à grands coups de virages à 90°. Vous apercevez un ennemi au loin (enfin, 3 cases…) ? Vous pouvez alors lui envoyer une bordée de flèches décochée par votre équipe de 4 aventuriers. Une fois l’adversaire plus proche, on peut alors utiliser les épées, haches ou encore les sorts de poison ou de feu. Les règles du combat au tour-par-tour reprennent celles des jeux originaux, assez proches de celles de D&D.

Bon, on ne va pas vous mentir, notre passage sur Might & Magic X a duré moins de dix minutes, à peine le temps de prendre le jeu en main, la démo étant particulièrement courte. L’équipe était pré-établie et nous n’avons pas pu faire évoluer nos persos. Difficile donc d’asséner une de ses phrases définitives qui décorent jaquettes ou pages de pub. Toutefois, il émane de ces premiers pas une vraie volonté de rester fidèle à la licence et même le lifting graphique arrive à rester cohérent avec les partis pris de gameplay. On sent les développeurs allemands de Limbic Entertainment désireux de rendre un vrai hommage à une grande série. Il ne reste plus qu’à attendre un essai un peu plus long pour nous convaincre qu’ils sont sur la bonne voie.