Minions ou la volonté de faire de l'argent?

Après Moi, moche et méchant 2, on retrouve un film entièrement consacré aux Minions en cette année 2015. Il faut dire qu’on les avait adoré en tant que partenaire de Gru.On avait alors de quoi être emballé lors du visionnage de la bande annonce.Les petits bonhommes jaunes à la salopette bleues sont partis pour effectuer leurs meilleurs gags.On part donc pour un voyage dans le temps avec nos trois héros: Stuart, Bob et Kévin.Comme à chaque fois, n’hésitez pas à noter vous aussi le film et à mettre un commentaire juste en bas.

Du coup, le buzz mignon ou la loose totale pour ce film?

Personnellement, je n’ai pas crié Banana. C’est une grosse déception et je vous explique immédiatement pourquoi.

Une histoire un peu trop déjantée

Les êtres jaunes que l’on nomme Minions existent depuis des siècles alors que si je ne dis pas de bêtises dans le premier volet de Moi, moche et méchant, on apprend que les minions ont été créé pour servir Gru. Il y a alors un petit souci dans l’histoire dès le commencement de ce film. Mais bon passons.L’idée me plaît bien alors de connaître la vie de ces adorables méchants avant l’existence de Gru. Pourtant, en regardant le film, je suis très rapidement lassé par cette histoire qui n’a ni queue ni tête. Je m’explique.On se trouve dans la fin des années 60, il me semble 1968. La réalisation a fait en sorte de mettre des faits historiques intéressants. On a alors l’affiche de Nixon, le premier pas sur la lune, des écrans télé de l’époque et j’en passe. Mais on aussi des armes atomiques, des personnes qui arrivent à voler grâce des robes fusées…Même si la bande annonce nous promettait des gags à outrance, on est rapidement dessus et agacé par les incohérence du scénario.

Du côté visuel et de la bande son

Le film n’est pas révolutionnaire et les scènes ne font pas rêver. On est dans un film à gros budget mais avec l’espoir que le nom suffit à emballer et à rapporter GRU.

Néanmoins j’ai su apprécier quelques efforts dans la conception visuelle et le langage.

En effet, il faut reconnaître qu’il n’est pas facile de faire jouer des être qui ne parlent pas ou presque.C’est dans les mouvements et les émotions que l’on devine leur parole. D’un autre côté cela donne une pointe d’humeur et de bonne humeur quand on les entends dire “Graciàs” ou “Banana”.Pour la bande son, j’ai été ravi.  On peut entendre des chansons de l’époque et se retrouver téléporter dans l’époque des sixties. Néanmoins là encore un petit bémol. Le minion Stuart joue à la fin du film, un morceau de Van Halen qui me semble ne date pas du tout des années 60. Un petit bémol pour la musique même si franchement j’ai adoré ce passage. Vous l’aurez compris ce film est sympatoche, un peu mignons mais on est pas hilare, ni super joyeux après l’avoir regardé. Une déception pour ma part…





A propos de Mister Bazar
Mister Bazar

Passionné par les jeux vidéo, l'high-tech et le cinéma, je te donne au quotidien mon avis sur l'actualité, mes tests et mes bons plans. Le but étant d'être au top de la geek'attitude !

Laisse un commentaire

CommentLuv badge

Pour recevoir gratuitement les dernières News

Tu recevras les dernières news de Mister Bazar : derniers articles, jeux concours, vidéo youtube !

Merci pour ton abonnement !