Miyamoto parle de A Link to the Past, F-Zero et Angry Birds

Le père de Mario parle des licences candidates à  un retour prochain, et aussi de son affection inattendue pour un jeu en particulier.

Lors de la mise en place du réseau de 3DS au Louvre, Shigeru Miyamoto est passé à  Paris pour taper la pose. Mais pas seulement car il a aussi tapé la discute avec Edge, un entretien riche en enseignements. Déjà , il est revenu sur The Legend of Zelda : A Link to the Past, le mythique épisode sorti sur Super NES en 1991 pour lequel il envisage sérieusement un remake sur 3DS. Et bien c’est toujours le cas, et il voit même un peu plus loin que ça dorénavant :

« Je serai plus intéressé par la création de quelque chose de neuf peut-être basé sur, ou partant de, A Link to the Past. Je pense que c’est important d’apporter un software véritablement nouveau. »

L’idée semble bien ancrée dans son esprit, il y a donc de bon espoir. Il va même jusqu’à  déclarer que ça dépend des équipes disponibles chez Nintendo le moment venu :

« Pour être très honnête et ouvert, ça dépend aussi vraiment des directors qui ont du temps libre à  ce moment-là . Avec certains directors, je peux leur donner le titre et je sais qu’ils feront quelque chose de bien avec. Concernant les autres en lesquels je n’ai pas 100% confiance, ils seraient ceux à  qui je confierais plutôt un remake. à‡a dépend vraiment de ça aussi. »

Ce qui est sûr, c’est qu’un jeu estampillé A Link to the Past est donc tout à  fait envisageable, espérons juste que « les autres directors » ne soient pas trop vexés si on leur confie un remake. Mais laissons-les se disputer pour l’instant, et enquérons-nous plutôt d’un vieil ami que l’on n’a pas vu depuis longtemps : F-Zero.

Car Edge n’a pas résisté à  la tentation de reparler à  Miyamoto d’un potentiel retour du jeu de course futuriste, et même si Miyamoto ne peut s’empêcher de lancer un teasing, on le sent moins partant que pour A Link to the Past :

« Je pense qu’à  son époque, [F-Zero] était vraiment une grosse surprise, un nouveau truc, un produit qui avait un sens. Avec les consoles actuelles, je ne vois pas comment nous pourrions créer une surprise similaire. Mais peut-être qu’avec le futur hardware, avec la Wii U qui arrive, nous pourrions créer quelque chose qui a du sens, que ce soit en tant que jeu plus petit ou que jeu à  part entière. »

On dirait plus une réponse pour faire plaisir au journaliste d’Edge qu’autre chose, mais on conserve tout de même cette déclaration en tête.

Enfin, on ne peut pas terminer sans cette anecdote cocasse. Quand Edge lui a demandé quel jeu non-Nintendo il a apprécié dernièrement, Miyamoto ne peut s’empêcher de citer Angry Birds, le hit sur smartphones qui largement dépassé les records de Super Mario Bros. et Wii Sports (si tant est que l’on puisse les comparer). Etonnant quand on sait que Nintendo n’est pas fan des productions pour mobiles. Mais que les amateurs de jeux vidéo traditionnels se rassurent, Miyamoto confie ensuite qu’il n’a pas non plus beaucoup de temps pour essayer ce qui se fait sur smartphones.

Le 13/04/2012 à 12:45:01 – Par La Rédaction

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *