Namco Bandai devient Bandai Namco

La prise de pouvoir de Gundam sur Tekken.

Le nom japonais de Namco Bandai, à savoir Bandai Namco, va bientôt devenir la norme pour toutes les succursales du groupe à travers le monde. Ainsi l’a décidé le conseil durant sa réunion du 23 janvier, comme le rapporte Gematsu. A compter du 1er avril, Namco Bandai se lira Bandai Namco où que l’on se trouve dans le monde. Namco Bandai Games France deviendra donc Bandai Namco Games France, par exemple.

C’est en septembre 2005 que les sociétés Namco, développeur de jeux vidéo depuis 1974 et Bandai, fabricant de jouet depuis 1950, ont fusionné pour créer un géant du divertissement local. Ainsi armé de ses nombreuses licences manga et animation (Gundam, Macross, DBZ, Saint Seiya, Naruto, One Piece) et de ses propres créations (Tekken, SoulCalibur, Ace Combat, Tales of) Namco Bandai termine souvent en tête des plus gros vendeurs de jeux vidéo au Japon, avec Nintendo.

Dans la culture du joueur occidental, le nom de Bandai est certainement moins significatif et marquant que celui de Namco, lequel était déjà en vigueur dans le monde entier quand sortait la borne d’arcade Galaxian en 1979. Mais le business du groupe Namco Bandai penche plus que largement en faveur du Japon. Durant la précédente année fiscale, Namco Bandai a réalisé un chiffre d’affaires de 406 milliards de yen dans son pays natal, contre 33 milliards de yen aux USA et 28 milliards de yen en Europe.

Le 25/01/2014 à 03:36:17 – Par Steeve Mambrucchi @Steeve_JVN

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *