Nintendo, la positive attitude

Le président de Nintendo rappelle quelques fondements de la mentalité de sa société.

The Bridge a assisté à la conférence de Satoru Iwata lors du B Dash Camp d’Osaka, nous rapportant ainsi les propos du président de Big N. La première chose qui frappe en ces temps difficiles pour la Wii U (n’oublions pas tout de même l’énorme succès de la 3DS en contrepartie), c’est que le PDG regarde toujours la vie du bon côté :

« Quand on parle de Nintendo, on ne peut pas ignorer Hiroshi Yamauchi qui est décédé récemment. Il disait toujours que si on fait face à un échec, il n’y a pas besoin d’être trop inquiet. Il se passe toujours des bonnes et des mauvaises choses, et ça reflète l’histoire de Nintendo. »

Big up au Virtual Boy, on pense toujours à lui. Iwata est également revenu sur la volonté du constructeur d’explorer de nouvelles voies ignorées par les autres :

« Si vous faites la même chose que les autres, ça va vous épuiser. Nintendo n’est pas bon quand il s’agit d’être en concurrence, donc nous devons toujours bousculer l’ordre établi en proposant quelque chose de nouveau plutôt que d’entrer en concurrence sur un marché existant. […]

C’est souvent appelé la stratégie Océan Bleu, chercher une chose sur laquelle personne d’autre ne travaille. Quand nous avons créé la DS, les gens disaient que c’était étrange d’avoir deux écrans et que les personnes âgées ne jouent pas aux jeux vidéo. Mais ils l’ont fait. Etre le premier à ouvrir une porte est ce qu’il y a de plus intéressant.

Est-ce que les américains vont adopter des monstres mignons ? Ils disaient non. Certaines personnes ont même conseillé de rendre Pikachu plus musclé. Si nous avions suivi leur conseil, Pokémon n’aurait jamais été le succès que c’est. Les logiciels d’entraînement cérébral étaient des hits au Japon, et j’ai proposé de les vendre mondialement. Et même si j’avais dit ça en tant que président, personne ne m’avait écouté. »

Nintendo est donc toujours prêt à innover et créer son propre marché pour vivre, mais il y en a un sur lequel le constructeur bloque : les mobiles. Quelqu’un n’a pas pu s’empêcher de demander si des jeux Nintendo arriveraient un jour sur d’autres plateformes (il y a déjà eu des logiciels sur smartphone, mais pas de jeux), et Iwata a de nouveau répondu par la négative en laissant tout de même la porte entrouverte :

« Personne ne connait l’avenir, mais je ne pense pas que c’est quelque chose qui arrivera avec Nintendo. »

Le 10/10/2013 à 15:06:54 – Par Jean-Baptiste Pochet @moustachaman