No Man’s Sky : vers l’infini et au-delà

Outre le Broken Age de Double Fine que l’on connaissait déjà, l’émission VGX s’était mise en tête d’annoncer un nouveau jeu indépendant. Quelques heures avant la retransmission, on apprenait qu’il s’agissait d’un certain No Man’s Sky par le studio Hello Games, les créateurs de Joe Danger.

Mais oubliez tout de suite le sympathique cascadeur à moto, parce que ce nouveau titre fait preuve d’ambitions très différentes. No Man’s Sky a en effet créé la surprise, durant une soirée qui en manquait, en nous montrant un monde dans lequel le joueur peut explorer la faune d’une planète, puis grimper dans un vaisseau et réaliser un vieux rêve : s’envoler jusque dans l’espace sans aucune coupure et continuer d’évoluer au milieu des astéroïdes jusqu’à trouver une autre planète à explorer. Et comme les graphismes visent tout de même un niveau intéressant, cette rencontre entre Proteus et un space-opera fait figure de véritable curiosité. Une équipe de 4 personnes est aux commandes de ce projet jouable en ligne où tous les éléments de l’environnement sont générés de façon procédurale et donc unique pour chaque joueur.

Hello Games n’a pas encore dévoilé de détails sur son site officiel, mais on a pu entendre parler de « consoles nouvelle génération » durant l’émission. Il semble donc logique d’attendre No Man’s Sky sur PC, PS4 et Xbox One.