Nomura parle de Final Fantasy XV

La chaîne de PlayStation Japon s’est entretenue avec Tetsuya Nomura pour évoquer Final Fantasy XV.

Comme on pouvait s’y attendre, les nouvelles informations sur le Final Fantasy nouvelle génération sont presque inexistantes, Square Enix ayant décidé de ne pas dévoiler quoi que ce soit de nouveau au TGS. Voici tout de même un résumé des points abordés par Nomura dans cette vidéo.

Final Fantasy XV est le premier jeu de la saga principale à prendre la forme d’Action-RPG. La nouvelle génération permettra à Square Enix de développer en temps réel toutes les scènes d’action qui étaient précalculées depuis les débuts de la 3D dans la franchise. Le personnage reste ainsi jouable durant les séquences les plus dynamiques, comme la scène du Léviathan dans le trailer que vous pouvez revoir ci-dessous.

Du côté des combats, Nomura veut offrir de la variété dans les situations mais aussi un rythme de jeu rapide dans lequel les moments où le joueur ne contrôle pas Noctis seront très limités. Durant un combat, personnages alliés et ennemis se déplaceront et attaqueront constamment en temps réel. Pour autant, il faut que ce jeu d’action donne encore le sentiment d’être un Final Fantasy. C’est pourquoi le joueur retrouvera toujours les données chiffrées qu’il a l’habitude de retrouver dans ses jeux de rôles (HP des personnages, points de dégâts, points de magie).

Evoquant le cadre du jeu, Nomura rappelle que le concept de Final Fantasy XV est celui d’une « fantaisie basée sur la réalité » d’où la présence d’environnements évoquant le monde réel et en particulier certaines villes d’inspiration européenne.

Plus loin, Nomura déclare aussi que l’élément le plus important dans une console d’un point de vue développement est la quantité de mémoire. Plus il y en a, plus les développeurs peuvent réaliser l’impossible, selon ses paroles. A savoir réaliser des jeux toujours plus vastes avec toujours plus de choses à l’écran et sans temps de chargement. Mais Nomura évoque aussi le genre de défis qui peut apparaître avec le changement de génération. Ainsi, face à la puissance des nouvelles machines, Square Enix se sent par exemple obligé de multiplier le soin accordé aux détails. Nomura prend l’exemple des expressions faciales des monstres, comme le Béhémoth du trailer.