Ono veut rendre Street Fighter accessible

Yoshinori Ono, le producteur des derniers Street Fighter, veut que le plus grand nombre puisse s’amuser avec un jeu de baston.

Avec Super Street Fighter IV 3D Edition, Capcom a tenté d’amener la série Street Fighter à  un nouveau public, et a d’ailleurs réussi son pari. The Guardian a pu interroger Yoshinori Ono, producteur de Street Fighter de son état, pour en apprendre plus sur cette ouverture de la franchise. Il confie ainsi qu’il veut sortir la baston du marché de niche dans lequel il est empêtré :

« Je veux que Street Fighter soit un outil, comme jouer aux cartes ou aux échecs – vous devez juste connaître les bases et tout le monde peut jouer, pas juste l’élite. »

Mais le plus savoureux reste sa comparaison avec le football :

« Quand Manchester joue contre Chelsea, vous avez les plus grands et talentueux professionnels sur le terrain, aucun enfant ne peut donc rejoindre l’équipe. Cependant, même si tout le monde ne peut pas jouer à  Manchester, ça ne veut pas dire que personne ne joue au foot. »

Mais bizarrement, quand Ono part sur des métaphores footballistiques, on pense plutôt à  un parallèle avec FIFA et PES, avec des épisodes de Street Fighter qui sortent tous les ans (Street Fighter IV en 2009, Super Street Fighter IV en 2010, et le supposé Super Street Fighter IV : Arcade Edition pour cette année)…

Le 01/04/2011 à 12:30:01 – Par La Rédaction