OreShika 2 : Sony se remet au RPG

Sony et Alfa System développent une suite au très atypique Ore no Shikabane o Koete Yuke.

Si Sony a laissé quelques traces dans le monde du jeu de rôle japonais, avec des licences comme Arc the Lad, Wild Arms ou The Legend of Dragoon, mais aussi la fructueuse collaboration avec Level-5 pour des jeux comme Rogue Galaxy, on ne peut pas dire que Sony Japan Studio ait beaucoup oeuvré pour le genre sur cette génération. Voir Sony relancer un RPG japonais fait donc figure de petit événement.

En développement sur PS Vita pour l’été 2014 au Japon, Ore no Shikabane o Koete Yuke 2 (Over My Dead Body) est la suite d’un RPG paru sur PSone en juin 1999 (un remake PSP est aussi sorti en 2011). Il suffisait de jeter un oeil à sa jaquette pour comprendre que le titre n’était pas tout à fait comme les autres. Sans avoir enregistré des ventes phénoménales à l’époque, OreShika est cependant devenu un des chouchous des hardcore gamers japonais.

Aucun détail n’est encore connu sur cette suite, mais son prédécesseur était une sorte de rencontre entre le Donjon-RPG et la gestion familiale. OreShika raconte l’histoire d’une famille de chasseurs de monstres, maudite par un démon de génération en génération. Chaque membre de la famille grandit 20x plus vite qu’un homme normal et dispose d’une espérance de vie de seulement deux ans. On comprend donc que le thème du deuil soit omniprésent dans ce premier trailer.

Les membres de cette famille maudite sont aussi dans l’incapacité de procréer naturellement, mais peuvent (et doivent) assurer leur descendance grâce à un rituel avec des divinités. Pour cela, le joueur doit récolter des points en tuant des monstres et ainsi perpétuer la famille, mais étant donné l’espérance de vie éphémère des personnages, il y a une limite de temps pour l’exploration des donjons. Entre combat et gestion familiale, le but du jeu est de briser la malédiction en venant trouver le démon dans le donjon final, or chaque génération n’aura droit qu’à une tentative. Malgré la disparition régulière des personnages, l’hérédité permet de transférer spécialités, compétences et armes d’une génération à l’autre. Notons que les combats sont au tour par tour.

Le réalisateur Shoji Masuda et l’équipe de développement originale, Alfa System, est aux commandes de Ore no Shikabane o Koete Yuke 2.

Le 11/09/2013 à 02:12:18 – Par Steeve Mambrucchi @Steeve_JVN