Phil Fish bombarde Microsoft

Philou Poiscaille n’a pas réussi à retenir sa colère et a mitraillé Microsoft sur Twitter. Tout en délicatesse bien sûr, comme toutes les interventions du bonhomme…

Ça a bougé dans l’actualité dernièrement concernant les relations entre Microsoft et les développeurs indépendants, alternant entre bon et moins bon. Les petites entités ont en effet pu se réjouir de voir les frais de certification des mises à jour disparaitre, mais l’infirmation de la rumeur sur l’auto-publication a vite refroidi le début de ferveur. Toute cette actualité autour de la publication de jeux sur le Live a en tout cas réveillé le démon qui sommeille en Phil Fish, patron de Polytron (Fez). Enfin réveillé… Il n’est jamais vraiment endormi…

Phil Fish a toujours une dent contre Microsoft suite au problème qu’a rencontré Fez, et il a balancé la purée sans retenu sur Twitter :

« Microsoft était notre éditeur sur Xbox 360, et ils n’ont RIEN fait. Pas de promotion. Pas de festivals. Pas une seule mention dans une newsletter ou pendant une conférence.

Ils nous ont mis sur leur dashboard merdique et ont quand même réussi à foirer ça. Ils nous ont mis sur le marché Xbox Live SANS AUCUNE JAQUETTE. Le fichier était porté disparu pendant une semaine. La première semaine. La semaine la plus importante. Quand vous alliez acheter Fez, il y avait juste un gros rectangle vide avec une icône au milieu signalant le fichier manquant. Pendant une semaine complète. C’est ce que l’on a eu de la part de notre éditeur Microsoft Game Studios.

Donc pardonnez-moi si je ne suis pas très excité à la perspective de travailler à nouveau avec MS, même si c’est juste pour un patch. Juste penser à nouveau à ça me rend p***** de nerveux. Merci pour rien, Microsoft.

Je me sens mal pour la dernière victime qui a payé 40.000$ pour que MS ait l’air beau (ndr : référence aux patchs payants). Apparemment, [la mesure sur les mises à jour gratuites] est appliquée depuis quelques temps mais MS ne veut pas que la nouvelle se répande. Probablement pour éviter que les personnes comme moi ne reviennent à la charge. C’est le retour en arrière à la con typique de Microsoft. « Nous avons rendu notre service meilleur. NE LE DITES A PERSONNE ! »

Regardez ce que Devolver a fait pour Hotline Miami. Des pubs partout, des habillages de site, des festivals, de la PROMOTION. C’est ce qu’un éditeur est censé faire. On n’a RIEN eu. J’ai dû TOUT faire moi-même. Nous n’avions pas le moindre budget pour la publicité. Rien. Et au final, Hotline Miami s’est bien mieux vendu que Fez, en moins de temps en plus. Je ne suis pas amer (je suis tellement content pour Cactus et compagnie !), je dis juste que si MS avait fait son p***** de boulot, nous en aurions vendu bien plus. »

Mais dites donc, ça ne ressemblerait pas à un début de baston ça ?