Piratage : 1 million d'euros pour avoir piraté le dernier Mario

Un australien écope d’une amende record pour avoir diffusé sur le Net l’iso de New Super Mario Bros Wii.

news-nintendo-australie-63589

Si en France, on s’enlise dans les DADVSI, LOPPSI et autres lois inapplicables en i, en Australie la justice a la mâchoire carrée, le poing ferme et  la main lourde. Pour preuve, James Burt, un jeune vendeur de 24 ans originaire de Brisbane, vient d’écoper d’une amende record de 1,5 millions de dollars australiens soit plus de 977 000 euros. Son crime ? Avoir diffusé sur le Net la première Iso pirate de New Super Mario Bros Wii, quelques jours avant la sortie du jeu. Problème, le bougre l’a fait en toute bonne conscience depuis l’ordinateur familial. Quand la nouvelle s’est répandue, Nintendo a bien évidemment vu rouge et n’a pas mis longtemps à  récupérer l’ip de James avant de mettre en marche l’implacable machine judiciaire australienne.

Malheureusement pour le pirate, les excellents chiffres de vente du jeu ( plus de 10 millions d’exemplaires) n’ont pas pesé lourd dans la balance lorsque le tribunal a reconnu Burt coupable, ordonnant par la même le paiement d’une compensation proportionnelle au manque à  gagner. Soit l’équivalent de 19938 copies achetées à  la Fnac du coin et une célébrité bien gênante pour celui qui espérait travailler dans le domaine du Jeu Vidéo. Raté.

Sources : The Australian, Kotaku.

Le 11/02/2010 à 18:30:01 – Par La Rédaction

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *