Preview de Men of War

Etre copié, n’est-ce pas la meilleure preuve que votre travail a marqué les esprits ? Vaste question qui trouve une réponse avec Men of War

Dès qu’on se retrouve lancé dans ce jeu de stratégie en temps réel se déroulant durant la Seconde Guerre mondiale, il est pratiquement impossible de ne pas faire le rapprochement avec Company of Heroes. Tout comme le titre de THQ, le Men of War des Russes de 1C confie au joueur la direction d’un petit peloton de braves soldats prêts à  en découdre. Problème : en général, les forces qui se dressent face à  eux sont de cinq à  vingt fois plus nombreuses. En conséquence, la seule solution pour s’en sortir consiste à  faire travailler ses méninges afin de tirer à  la fois le meilleur de ses hommes et d’utiliser le terrain dans le but d’optimiser leur puissance de feu. Vous l’aurez compris, la tactique consistant à  fondre sur l’ennemi en vociférant finira inévitablement par un massacre dans vos rangs, suivi d’un rechargement prématuré du niveau en cours. Il faudra procéder avec méthode et patience, en tentant d’approcher discrètement sa cible au plus près, avant de faire feu.

Tactique temps réel

Autre impératif : trouver dans le matériel dont disposent vos soldats le bon outil pour faire le travail attendu. Pas question de se lancer à  l’assaut d’un tank avec un pistolet. à ce genre de client, on réservera les grenades prévues à  cet effet, à  savoir celles qui sont plus généreuses en matières explosives mais, et c’est logique, plus lourdes à  lancer. Ce genre de détail essentiel sera pris en compte par un moteur physique grand luxe : le GEM 2 Engine. Grâce à  lui, les interactions avec le décor vous obligeront à  revoir votre tactique en permanence. Même à  couvert derrière une maison, vos hommes ne seront pas en sécurité si jamais un canon ou un tank ennemi se met à  pilonner l’édifice. à l’inverse, un soldat à  découvert trouvera un abri inespéré dans le trou formé par l’impact d’un obus tombé quelques secondes auparavant. Il lui suffira de s’y jeter pour tirer sur ses ennemis dans une position relativement avantageuse. S’adapter sera donc le maître mot de Men of War. Le principal indice qui vous permettra d’établir votre tactique sera le champ de vision des ennemis. Comme dans l’indispensable Commandos, il ne sera pas question d’aller gambader dans ce cône de couleur, sous peine d’être repéré et de faire immédiatement une cible de choix.

à son contenu très riche aux options nombreuses, Men of War ajoutera la présence souvent salvatrice de véhicules d’époque. Ceux-ci pourront accueillir plusieurs soldats et être réparés. Après notre premier essai, nous avons plaisir à  l’annoncer : Men of War s’est donné les moyens de dépasser le statut de copie qui est pourtant objectivement le sien. On attend donc la version finale de pied ferme.