Preview de Mini Ninjas

Les ninjas, ces redoutables machines à tuer, peuvent s’avérer le temps d’un jeu d’adorables petits personnages qui transforment des méchants soldats en gentils lapins. La preuve avec Mini Ninjas!

Après des années de violence, de fusillades, de tueur à  gages et de psychopathes en fuite, le studio IO Interactive a décidé de se calmer un peu avec Mini Ninjas. Evidemment vu le titre il ne s’agit pas d’un jeu de karaoké et il faudra toujours combattre plein d’ennemis pour progresser. Mais Mini Ninjas ne ressemble à  aucun autre jeu issu de ce studio.

Ne dites pas  à  ma femme que je fais des jeux vidéo…

Comme l’avoue clairement Ulrik Hauen-Limkilde, level designer du jeu, les équipes de IO Interactive avaient envie de changer d’air et de montrer à  leurs enfants qu’il peuvent faire des jeux destinés à  tous les âges, et ainsi prouver à  leurs familles que faire des jeux vidéo, ce n’est pas une maladie ! Ainsi donc, Mini Ninjas met en scène un petit personnage un peu rondouillard, dans un style assez proche de Zelda Wind Waker sur GameCube. On y trouve des couleurs pastels, des héros super craquants et des effets de fumées et d’explosions très jolis. Pas une goutte de sang ne gicle, Hiro, le héros, ne fait que transformer ses ennemis en gentils animaux de la forêt…

Ninjas VS samuraï

Mini Ninjas raconte l’histoire d’un despote local, un seigneur samuraï bien décidé à … controler le monde. On admire l’ambition. Face à  lui et comme dans tous les albums d’Asterix, seul un petit village résiste. Dans ce petit village, on trouve un vieux maitre qui dirige une école de ninjas et ce vieux maître envoie ses élèves au casse pipe, les uns après les autres. Aucun ne revient, et la tâche revient finalement à  Hiro et Futo, les moins bons élèves, qui se révèleront être de véritables héros au fil de l’aventure. Pour faire de Mini Ninjas un jeu très grand public, les développeurs ont eu une idée : le méchant samuraï a transformé les animaux de la forêt en soldat. Du coup, quand Hiro les découpe avec son sabre, ils redeviennent d’adorables lapins ! Un concept déjà  vu dans les premiers Sonic et qui marche très bien ici. Votre petit ninja bouge très bien, la maniabilité est excellente même si on trouve que pour un jeu grand public, certains mouvements sont assez compliqués : tous les boutons de la manette sont exploités, mais il est possible de progresser sans utiliser toutes les capacités disponibles. Bien qu’assez linéaire, le jeu réserve quelques secrets et vous pourrez fouiller un peu partout pour débusquer des trésors qui augmenteront vos capacités. Enfin, vous pourrez changer de personnage quand vous le désirez en pressant simplement un bouton, sachant que Futo, plus gros et armé d’une masse, sera beaucoup moins furtif que son compagnon. Au final le jeu semble bien parti pour séduire tous les types de joueurs, grâce à  une maniabilité à  plusieurs niveaux et des graphismes doux et colorés. On en reparlera très certainement d’ici sa sortie en fin d’année.

(Le jeu sortira sur PS3, Xbox 360, Wii et DS. Nous l’avons essayé sur PS3)

Le 03/06/2009 à 10:55:01 – Par Bertrand Jouvray

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles
gamescom : la conférence EA datée
Aller à la barre d’outils