Preview de Wolfenstein

L’agent spécial B.J. Blazkowicz est de retour. Huit ans après le Return to Castle Wolfenstein, il va reprendre du service pour aller de nouveau casser du nazi et du démon. Un programme alléchant dont nous avons pu découvrir la première heure de jeu au cours d’une prise en main sur la version Xbox 360 du jeu.

Inutile de vous décrire la toute première séquence de ce Wolfenstein, vous la connaissez déjà puisque Activision s’est chargé de diffuser la cinématique d’introduction du jeu. L’action se déroule en 1943, juste après la fin du précédent volet, alors que vous avez récupéré un médaillon mystique dont le cristal provient d’Isenstadt, une ville allemande. Le bureau des opérations spéciales vous demande donc de vous y rendre pour aller enquêter à la fois sur ce cristal mais également sur les agissements d’une division SS spécialisée dans le paranormal.

Gare d’Isenstadt, on descend tout le monde !

Vous voici donc arrivé dans une gare ferroviaire allemande où, très vite, vous allez vous faire repérer et devoir sortir le MP 40 afin de vous frayer un chemin. Si la scène, avec accueil par un résistant local, membre du Cercle de Kreisau, avec tutorial à la clef donne l’impression d’avoir déjà été vue une bonne cinquantaine de fois dans un FPS, elle a au moins le mérite de nous présenter des contrôles ultra classiques qui ne troubleront pas le premier joueur venu. Vous allez également très vite découvrir que vous devrez dénicher un certain nombre d’objets dans le décor : de l’or qui vous permettra d’acheter des améliorations d’armes (silencieux, chargeur, etc.) au marché noir, des documents secrets qui débloqueront certaines améliorations à acheter et enfin des manuels qui vous permettront de booster vos pouvoirs. Chaque fin de niveau vous donnera d’ailleurs vos statistiques dans la recherche de ces objets. Du très (trop ?) classique en somme

Black Hole Sun, won’t you come…

Passé donc cette mise en bouche très fade, l’incursion de quelques éléments ésotériques va donner un peu de piment à Wolfenstein. Cela va se faire par petites touches successives. C’est tout d’abord le sabotage d’un train et l’apparition d’une étrange lueur bleue qui met la puce à l’oreille avant d’être confronté à des explosions qui vont temporairement changer la pesanteur de la pièce où vous vous trouvez. Mais avant de pouvoir accéder vous-même à des pouvoirs, vous allez devoir aller investiguer sur un site de fouilles archéologiques où vous allez découvrir une étrange cérémonie rituelle en latin officiée par un personnage détenteur de pouvoirs spéciaux. Grâce à une forme d’énergie, il peut à la fois vous envoyer des projectiles mais également générer un bouclier qui protègera les soldats nazis. Grâce à quelques balles et grenades bien placées, vous devriez toutefois avoir aisément accès au « Nachtsonne Crystal », littéralement le soleil de nuit dans la langue de Goethe. Grâce à ce cristal, le médaillon que vous possédez va acquérir des pouvoirs magiques.