PRISE DE PAROLE DE WHATSAPP À PROPOS DE SES NOUVELLES CGU

Les nouvelles CGU de Whatsapp qui vont entrer en vigueur dès le 8 février continue à faire parler d’elles, il faut dire que l’application est de plus en plus désinstallée par les utilisateurs qui ont décidé de se diriger vers le concurrent Signal, la situation est complexe et limite chaotique. A cela, Whatsapp a donc décidé de clarifier la situation.

whatsapp et les nouvelles cgu posent problèmes

Les nouvelles CGU plus intrusives de Whatsapp

Depuis la semaine dernière et la décision de changer ses conditions d’utilisations, Whatsapp est dans la tourmente. En effet, ces nouvelles conditions d’utilisations qui entrent en vigueur le 8 février devront obligatoirement être acceptées afin de pouvoir utiliser l’application. Et c’est là, que l’on retrouve un problème puisqu’en Europe, les nouvelles CGU permettent de faciliter l’échange entre particuliers et les entreprises au point que ces dernières peuvent ainsi stocker les discussions Whatsapp sur des services d’hébergement de Facebook. Vous voyez les nombreux problèmes que cela engendre ?

Dans le reste du monde, c’est bien pire puisque cette mise à jour de la politique de confidentialité va permettre à Whatsaapp de fournir plus de données et donc d’informations à Facebook. Forcément cela a entraîné de nombreuses réactions négatives dont la désinstallation par de nombreux usagers qui ont décidé de se tourner vers la concurrence avec Signal, connaissant ainsi un énorme succès quasi imprévu.

Suite à cela, Whatsapp a pris la parole au travers de son compte Twitter afin de clarifier les choses et faire revenir quelques utilisateurs ou empêcher certains de partir :

On y retrouve donc un message qui se veut bienveillant et rassurant pour le partage de données avec Facebook. En effet, il est donc dit que ni Facebook, ni Whatsapp ne pourront lire les messages ou écouter les appels des utilisateurs. Ils ne pourront pas voir non plus la localisation. Bref, on pourrait presqu’y croire mais avec un mastodonte comme Facebook qui a déjà connu des problèmes sur la vie privée de ses utilisateurs, c’est difficile et il vaut mieux se protéger. Il est aussi précisé que les contacts ne seront pas partagé par Facebook. De plus, l’application rappelle qu’il est tout à fait possible d’utiliser l’option message éphémère et même de télécharger ses données. Ce message a aussi été finalement partagé par le compte Twitter de Facebook France.

Mais il ne faut pas se lerrer comme je le disais un peu plus tôt, ce n’est pas grâce à cette annonce que des personnes ne vont pas quitter l’application. Surtout qu’avant ces CGU, il était tout à fait possible de refuser le partage de données avec Facebook, alors que maintenant cela devient obligatoire.