PS4 : fallait-il inclure la PlayStation Caméra ?

Sony n’aurait pas été contre inclure la PlayStation Caméra avec chaque PlayStation 4, mais a reculé pour pouvoir garder son avantage tarifaire. Cette posture hésitante profitera-t-elle à Microsoft sur la durée ?

Beaucoup de joueurs n’y accordent pas beaucoup d’importance aujourd’hui, mais la posture de Sony dans le domaine de la caméra est quelque peu bancale. Là où Microsoft croit plus que jamais en Kinect et impose son capteur dans chaque carton de Xbox One, Sony choisit de produire une caméra non seulement moins performante car peu coûteuse (50€) mais aussi de ne pas forcer sa présence dans la console. Cette absence se traduira par une petite anomalie dès le jour de lancement de la PS4 : la console embarque en effet l’amusante application The PlayRoom, mais seuls ceux qui auront acheté la PlayStation Camera pourront l’utiliser.

Sony adopte donc une posture ambiguë, que le vice-président de SCEJA, Masayasu Ito, explique chez Spectator : initialement, Sony avait bel et bien pensé inclure sa caméra par défaut avec chaque PS4, mais a finalement dû se résoudre à la mettre de côté pour ne pas aggraver les pertes au lancement. En effet, s’il est certain que la PS4 ne représente pas le même gouffre financier que la PS3 en son temps, la nouvelle PlayStation ne sera pas pour autant rentable immédiatement. Entre le prix et la caméra, Sony a donc fait un choix, celui de ne prendre aucun risque économique.

La priorité absolue de Sony était de pouvoir lancer sa PS4 au « prix magique » de 399€, pour reprendre les termes de Masayasu Ito. Selon son collègue Andrew House, la vaste majorité des joueurs initiaux n’expriment pas le besoin d’interagir avec une caméra. Il est toutefois intéressant de noter que pour House, Sony pourrait « ajuster son message » avec le temps, sous-entendant que la caméra pourrait faire partie du lot ultérieurement, lorsque Sony cherchera à élargir son public.

Mais même si la PlayStation Camera était ajoutée plus tard, Sony accuserait certainement un retard important dans le domaine. S’il s’avère que la caméra doit devenir un atout important pour les consoles nouvelle génération, c’est Microsoft qui en tirera les bénéfices. Sachant que tout possesseur de Xbox One sera de facto un possesseur de Kinect, la firme de Redmond inclut par exemple une application Fitness qui sera gratuite jusqu’en décembre 2014. La présence de Kinect offre aussi quelques bonus, comme la possibilité d’enregistrer des commentaires vocaux sur les vidéos de gameplay que les joueurs mettront en ligne. Les commandes vocales et gestuelles ou encore la communication en 1080p sur Skype font également partie des avantages de base de Kinect.

A court terme, la présence de Kinect désavantage la Xbox One au niveau tarifaire. Mais c’est sur le long terme que l’on saura qui de Sony ou Microsoft a fait le meilleur choix.

Le 10/10/2013 à 08:14:22 – Par Steeve Mambrucchi @Steeve_JVN