PS4 : l'hypothèse Demon's Souls 2

L’apparition de Demon’s Souls 2 sur une boutique en ligne relance la discussion : Sony peut-il lancer un tel jeu en parallèle du succès de Dark Souls ?

La boutique en ligne suédoise CDON possède dans ses fiches un certain Demon’s Souls 2 pour PlayStation 4. Il faut commencer par noter que le répertoire PS4 de cette enseigne comprend un certain nombre de jeux non officiels, comme Titanfall et Dead Rising 3 (officiellement réservés à la Xbox One pour le moment) ainsi que GT6 (teasé par Yamauchi sur PS4 mais pas officiel non plus) ou même Evolve, le jeu de Turtle Rock que 2K Games est encore loin d’avoir révélé. D’autres jeux encore plus farfelus figurent aussi pour les autres supports. C’est donc peu dire que CDON prend quelques libertés avec ses fiches et que la présence ici d’un Demon’s Souls 2 sur PS4 ne repose probablement sur rien de sérieux.

Pourtant, il est intéressant d’étudier de plus près cette hypothèse. Le fait est que sur NeoGAF, plusieurs personnes généralement bien informées (Venredus, famousmortimer, Kagari) abondent dans le sens de cette rumeur : il y aurait bien une collaboration entre Sony et FromSoftware pour un jeu PS4. Pendant l’E3, les animateurs Jeff Cannata et Dan Trachtenberg ont également entendu parler d’un Demon’s Souls 2 pour la nouvelle génération.

Demon’s Souls et Dark Souls : une coexistence possible ?
Un rappel détaillé s’impose. Co-développé par FromSoftware et Sony Japon, Demon’s Souls est une licence détenue par Sony Computer. Pourtant, le constructeur n’a jamais cru bon de miser sur ce titre particulièrement intimidant et n’a donc rien fait pour localiser le jeu en Occident. Atlus s’est alors chargé de sortir le jeu aux USA, relayé plus tardivement par Namco Bandai pour l’Europe. Contre toute attente, Demon’s Souls devient un très gros succès commercial. Aux USA, Atlus a d’ailleurs repoussé la fermeture des serveurs en ligne ad vita aeternam et Demon’s Souls est devenu le plus gros succès pour un jeu publié par cet éditeur. Mais c’est Namco Bandai qui va se montrer le plus malin, en devenant l’éditeur de Dark Souls et de Dark Souls II. Dark Souls, qui se nomme donc ainsi et pas Demon’s Souls 2 puisque la licence appartient à Sony, va tout simplement devenir un énorme succès avec 2,3 millions de copies écoulées dans le monde.

Sony, par la voix de Shuhei Yoshida, avait admis l’année dernière avoir complètement manqué de flair en délaissant cette production hardcore et en laissant d’autres éditeurs tirer parti du talent de FromSoftware (pourtant un allié de longue date du fabricant de PlayStation) :

« Le développement des jeux au Japon est typiquement horizontal, les différentes parties sont développées en parallèle, donc il est difficile de deviner comment sera l’état du jeu au final. Le style occidental est un développement typiquement vertical. Donc très tôt dans le processus, l’équipe essaye de créer une petite partie de l’expérience qui ressemblera au produit final. Ce qu’il s’est passé avec Demon’s Souls, c’est que jusqu’à très tard dans le développement, nous n’avons pas pu jouer au jeu. Il y avait des problèmes de fluidité et le réseau ne marchait pas. Nous avons sous estimé la qualité et du jeu, et pour être honnête, la presse au Japon aussi. Nous avons certainement manqué le coche d’un point de vue éditorial. Nous n’avons pas été capables de réaliser la valeur du produit que nous faisions. »

Une grande question se pose alors depuis tout ce temps : que faire de la licence Demon’s Souls ? En théorie, Demon’s Souls et Dark Souls sont des jeux bien trop similaires pour coexister sur le plan créatif. Comment faire vivre Demon’s Souls et Dark Souls sans embrouiller le public ? Comment les distinguer ? Objectivement, la tâche semble compliquée. Cependant, Demon’s Souls aurait la particularité d’être exclusif PlayStation, ce qui lui garantirait un statut différent. Il y a aussi le fait que Hidetaka Miyazaki, le réalisateur de Demon’s Souls et de Dark Souls, s’est mystérieusement écarté de Dark Souls II pour travailler sur un autre projet chez FromSoftware. Et tant que ce fameux projet n’aura pas été révélé, il sera donc tentant de penser que Miyazaki est peut-être tout simplement en train de diriger Demon’s Souls 2.

La sortie d’un Demon’s Souls 2 pourrait-elle créer un conflit entre Sony et Namco Bandai ? Difficile à dire, mais il faut prendre en considération le fait que Namco Bandai n’est jamais que l’éditeur occidental de Dark Souls. Au Japon, cette série est entièrement gérée par FromSoftware, son créateur. A court terme, un Demon’s Souls 2 sur PS4 n’entrerait pas non plus en conflit avec Dark Souls II qui a été maintes fois confirmé pour la génération actuelle uniquement.

Enfin, on notera ce petit interrogatoire de Shuhei Yoshida par Polygon passé presque inaperçu pendant l’E3. Interrogé sur la possibilité de voir Demon’s Souls de retour, qu’il soit développé par FromSoftware ou même par un autre studio, Shuhei Yoshida déclare : « c’est une très bonne question, mais à cause de l’attention qu’elle va susciter, je préfère ne pas y répondre. »

On peut définitivement comprendre pourquoi.

BONUS TRACK
Une autre théorie, aussi improbable soit-elle, mérite quand même d’être mentionnée pour la route. Et si Demon’s Souls 2 se cachait en fait derrière le nom de code Deep Down ? Ok, pas super crédible, mais la démo technique dévoilée par Capcom en février présentait une drôle de similitude au niveau de l’interface. Et le jeu n’a étrangement toujours pas été annoncé sur Xbox One.

Le 02/07/2013 à 03:01:01 – Par Steeve Mambrucchi @Steeve_JVN

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *