Super Mario Kart : l’éditeur de circuit original restauré par un moddeur grâce à un prototype

L’an passé, Nintendo a subi ce que l’on appelle maintenant le « Gigaleak ». La firme japonaise a alors vu se propager dans la nature des secrets mais aussi des prototypes jamais utilisés ! Forcément, il ne fallait pas attendre 10 ans avant que des passionnés ne proposent des créations.

Modding de Super Mario Kart

Le Gigaleak, au service des moddeurs

Cette fuite gigantesque n’a forcément pas fait le bonheur de Nintendo surtout que c’est une firme qui n’apprécie pas que l’on joue avec ses créations, mais elle a eu la possibilité de donner naissance à différents projets comme celui que vient de terminer le moddeur « MRL314 ». Celui-ci a utilisé la base d’un prototype du Super Mario Kart de 1991 et a mis la main sur des références à l’éditeur de pistes dans le code du prototype.

Grâce à cette trouvaille, il a pu dans un premier temps découvrir la fonctionnalité SFX-DOS qui est le système d’exploitation interne de Nintendo et qui permettait de lire aux développeurs de lire et écrire des données directement sur la console, en somme le Saint-Graal pour un moddeur. MRL314 a donc effectué un processus de restauration de cette fonctionnalité tout en rajoutant d’autres fonctions manquantes.

Il a alors réussi à obtenir un éditeur flambant neuf où il est possible de placer différents éléments sur une piste et donc de concevoir et même modifier les circuits comme pouvaient le faire les développeurs à l’époque. On comprend que c’est bien utile même pour les développeurs en herbe. De cette manière, les créateurs pouvaient travailler avec précision et même tester directement les données dans le jeu. Même s’il existe déjà de nombreux éditeurs de circuits, c’est quand même la première fois que cette technique est reproduite et utilisée.

Il y a quelques éditeurs de niveaux dans le jeu lui-même. Celui que j’ai montré (sur Twitter) servait à poser des tuiles de superposition comme les panneaux d’objets, les flèches d’accélération, les murs et, dans les versions ultérieures, l’huile, les pièces et les barres de saut (…)

Le SFX-DOS était un système d’exploitation interne à Nintendo, créé pour les développeurs sur du matériel de développement spécial. Il transformait la SNES en un ordinateur personnel et lui permettait de s’interfacer avec des éléments tels qu’un clavier, un port RS232C, un port parallèle, une imprimante et un contrôleur de disquettes.

MRL314

Cependant, le moddeur a aussi été confronté à certaines limites en utilisant la version émulée de l’éditeur. De plus, il a aussi dû restaurer certains éléments manquants afin de permettre de fonctionner correctement.

Une grande partie de la fonctionnalité de base était déjà dans le jeu, mais beaucoup de détails plus fins du flux de code, comme la gestion des interruptions logicielles, où le jeu lit et écrit les données, et comment laisser le jeu continuer à fonctionner normalement parallèlement à la fonctionnalité SFX-DOS, étaient cassés.

MRL314

Enfin le moddeur a déclaré qu’il prévoyait de rendre public le prototype de 1991 dans les semaines à venir et qu’il allait reproduire ces restaurations sur les autres versions de Mario Kart victimes du Gigaleak.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *