Test Adibou et le Secret de Paziral

Adibou, un extraterrestre au chapeau rouge et au visage angélique, a su réaliser le rêve de toute une génération de joueurs au fil des années, en les faisant participer à des jeux éducatifs et divertissants dans des univers colorés. Cependant, en octobre 2003, la véritable société de développement Coktel Vision (on les doit aux Gobliiins et consorts) décide de prendre un nouveau virage assez inattendu, en proposant un jeu plus orienté action/plateforme. Pari réussi ?

Les îles utopiques où vivent Adibou et ses amis sont soudainement envahies par un groupe de robots meurtriers, et une seule personne peut les sauver, mais qui ? Indiana Jones peut-être ? Non, c’est trop vieux. Laura Croft ? Elle est un peu occupée maintenant. Conan le Barbare? Un peu plus court. Cependant, la réponse est très proche de vous. Oui, vous avez bien lu, à propos de votre enfant ! Mais ne vous inquiétez pas, il ne sera pas seul. Du chiot déboulé sur des ventouses, au monstre vorace Buzigurum, en passant par le bricoleur en forme de bourdon Bizbi, terminez votre progéniture avec notre E.T. national pour un moment inoubliable, et digne de son âge.

En effet, adieu une progression fastidieuse et carrément frustrante, malheureusement trop de jeux du même genre ont été éliminés. Le cheminement dans cet ouvrage ne peut se résumer qu’à une longue ligne droite la plupart du temps, avec des points de contrôle au milieu, vous en voulez ? De plus, comme d’habitude pour l’improvisation, Adib sera le principal soutien en cas de besoin. Par conséquent, si un élément important est récupéré, les éléments restants seront automatiquement sollicités et affectés au même avancement de tâche. Mieux encore, si votre enfant est encore en train de mémoriser l’alphabet, pas de problème : presque tous les menus sur lesquels vous pointez avec le curseur de la souris seront automatiquement lus à haute voix ! Pas de violence ni d’hémoglobine ici non plus. En fait, le seul rouge que vous verrez sera le rouge du costume du personnage. Les ennemis qui apparaissent sont des robots complètement inoffensifs qui n’existent que pour que votre cher petit aventurier puisse les laver avec une boule de neige ou une goutte d’eau. Descendre d’un niveau ici est simplement synonyme de se téléporter au point de contrôle précédent, interrompu comme toujours par de brefs commentaires des joueurs de soutien. Dès lors, accessibilité, plaisir de jeu et douceur seront les maîtres mots de cette formidable épopée.

Au niveau du contenu logiciel, pas moins de 12 niveaux sont prévus, qui sont interrompus par des étapes telles que plateformes 2D, conduite de véhicules, et combats de boss, ce qui apporte une bonne diversité de progression. Des jardins d’Adib aux volcans dangereux, en passant par des jungles idylliques, jusqu’aux villages peuplés de robots dangereux, votre enfant pourra acquérir un certain goût pour l’aventure tout en développant sa curiosité et « l’observation ». Mais, parce qu’il y a toujours un mais, deux points noirs majeurs ternissent malheureusement la magnificence déjà établie. D’abord, la même aventure est interrompue par une bande son désastreuse. En effet, toute musique finit par n’être que de courtes mélodies d’au plus 5 secondes, répétées sans cesse jusqu’à ce qu’elle cesse d’être une simple bouillie auditive. Une bonne raison de se taire. Deuxièmement, la longévité, pas plus d’une heure ou deux tout au plus, se résume à une performance bien anecdotique, surtout quand on arrive au bout et que l’envie de continuer est bien présente. L’ajout d’un mode contre-la-montre est tout de même à noter, même s’il ne fait que prolonger artificiellement l’aventure.

En résumé !

Test Adibou et le Secret de Paziral

Adibou, un extraterrestre au chapeau rouge et au visage angélique, a su réaliser le rêve de toute une génération de joueurs au fil des années, en les faisant participer à des jeux éducatifs et divertissants dans des univers colorés. Cependant, en octobre 2003, la véritable société de développement Coktel Vision (on les doit aux Gobliiins et consorts) décide de prendre un nouveau virage assez inattendu, en proposant un jeu plus orienté action/plateforme. Pari réussi ? Les îles utopiques où vivent Adibou et ses amis sont soudainement envahies par un groupe de robots meurtriers, et une seule personne peut les sauver, mais qui ? Indiana Jones peut-être ? Non, c'est trop vieux. Laura Croft ? Elle est un peu occupée maintenant. Conan le Barbare? Un peu plus court. Cependant, la réponse est très proche de vous. Oui, vous avez bien lu, à propos de votre enfant ! Mais ne vous inquiétez pas, il ne sera pas seul. Du chiot déboulé sur des ventouses, au monstre vorace Buzigurum, en passant par le bricoleur en forme de bourdon Bizbi, terminez votre progéniture avec notre E.T. national pour un moment inoubliable, et digne de son âge. En effet, adieu une progression fastidieuse et carrément frustrante, malheureusement trop de jeux du même genre ont été éliminés. Le cheminement dans cet ouvrage ne peut se résumer qu'à une longue ligne droite la plupart du temps, avec des points de contrôle au milieu, vous en voulez ? De plus, comme d'habitude pour l'improvisation, Adib sera le principal soutien en cas de besoin. Par conséquent, si un élément important est récupéré, les éléments restants seront automatiquement sollicités et affectés au même avancement de tâche. Mieux encore, si votre enfant est encore en train de mémoriser l'alphabet, pas de problème : presque tous les menus sur lesquels vous pointez avec le curseur de la souris seront automatiquement lus à haute voix ! Pas de violence ni d'hémoglobine ici non plus. En fait, le seul rouge que vous verrez sera le rouge du costume du personnage. Les ennemis qui apparaissent sont des robots complètement inoffensifs qui n'existent que pour que votre cher petit aventurier puisse les laver avec une boule de neige ou une goutte d'eau. Descendre d'un niveau ici est simplement synonyme de se téléporter au point de contrôle précédent, interrompu comme toujours par de brefs commentaires des joueurs de soutien. Dès lors, accessibilité, plaisir de jeu et douceur seront les maîtres mots de cette formidable épopée. Au niveau du contenu logiciel, pas moins de 12 niveaux sont prévus, qui sont interrompus par des étapes telles que plateformes 2D, conduite de véhicules, et combats de boss, ce qui apporte une bonne diversité de progression. Des jardins d'Adib aux volcans dangereux, en passant par des jungles idylliques, jusqu'aux villages peuplés de robots dangereux, votre enfant pourra acquérir un certain goût pour l'aventure tout en développant sa curiosité et "l'observation". Mais, parce qu'il y a toujours un mais, deux points noirs majeurs ternissent malheureusement la magnificence déjà établie. D'abord, la même aventure est interrompue par une bande son désastreuse. En effet, toute musique finit par n'être que de courtes mélodies d'au plus 5 secondes, répétées sans cesse jusqu'à ce qu'elle cesse d'être une simple bouillie auditive. Une bonne raison de se taire. Deuxièmement, la longévité, pas plus d'une heure ou deux tout au plus, se résume à une performance bien anecdotique, surtout quand on arrive au bout et que l'envie de continuer est bien présente. L'ajout d'un mode contre-la-montre est tout de même à noter, même s'il ne fait que prolonger artificiellement l'aventure.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!