Test Alundra 2

Alundra est de retour avec une nouvelle série. Flint et ses amis feront tout ce qui est en leur pouvoir pour sauver le monde de Varuna du tristement célèbre Baron et de ses sbires ! A l’attaque !

Alors que le premier numéro a fait couler beaucoup d’encre en raison de son gameplay bluffant et de sa richesse qui combinait malheureusement la technologie médiévale, les avis étaient partagés. Quoi qu’il en soit, la deuxième partie de la série a été plagiée par l’éditeur Activision, et c’est Matrix qui a entrepris de redonner vie à l’univers. Varuna est en danger, le roi est emprisonné par le baron et ses partisans, et le royaume est en guerre et en atrocités. Sans compter que ce vil noble est entré en contact avec des pirates qui détruisent tout sur leur passage. En plus de cela, Mephisto, un ancien magicien de la cour, est entré dans le jeu sous les ordres du Baron. Le seul espoir de Varuna, une adolescente frêle nommée Alexia. Fille du roi, elle décide de retrouver un jeune homme nommé Flint, célèbre chasseur de pirates…

Toi, tu incarneras Flint, et avec l’aide d’Alexia et de quelques autres, tu traverseras les 40 heures de jeu promises par les concepteurs. La plus grosse nouveauté par rapport à l’épisode précédent est bien sûr l’arrivée de la 3D. Avec une caméra entièrement manuelle, vous pourrez filmer autour de Flint et avoir une meilleure idée du nombre de labyrinthes et de châteaux qu’il doit parcourir. S’il fallait donner un genre à Alundra 2, ce serait plutôt un jeu d’action mélangé à du RPG. En fait, si tous les composants d’un RPG sont là, ceux que vous allez devoir utiliser le plus sont vraiment des actions et des réactions.

Dans Alundra 2, vous pouvez bien sûr vous engager dans de nombreuses batailles, qui sont simples et très arcade compte tenu de certains des mouvements disponibles. Plus tard dans l’aventure, Flint peut même utiliser des sorts. Basée sur ces 4 éléments, cette magie serait superflue même si elle restait très classique dans son ensemble. En tout cas, la possibilité de sauter est cohérente avec les nombreuses pièces parsemées de plateformes. Alundra 2 est loin de contenir toutes les nuances d’un pur jeu de plateforme, il propose un gameplay très simple, même dans les modes les plus difficiles, dans la plupart des cas ce sera un bon moyen de se positionner et rapidement Le problème d’appuyer sur le bouton. Bouton d’attaque.

Dans la prochaine aventure, c’est évidemment à notre héros de progresser dans le monde dangereux de Varuna. L’exploration prendra la forme d’activation de commutateur pour ramasser ou acheter divers objets dans la ville. Compte tenu du nombre impressionnant de PNJ dans le niveau, ce qui est courant dans les RPG de style manga, la discussion sera également très présente. L’aspect RPG est également agrémenté d’un inventaire et d’une pléthore d’objets, de bonus ou d’armes que Flint récupère au cours de ses aventures : fioles de soins, noix, boussole, anneaux magiques, etc. Bref, on retrouve dans Alundra 2 toutes les fonctionnalités très complètes et variées d’un RPG manga.

Des nouveautés amusantes avec 10 mini-jeux disséminés tout au long de l’aventure. De la course aux fléchettes, ces mini-jeux sont bien sûr sans prétention, mais en plus de vous divertir, ils peuvent également être utilisés pour gagner des objets spéciaux. Si Alundra 2 propose ainsi un jeu très jouable, peuplé de personnages aux fortes personnalités dans un univers très étendu, c’est encore la partie technique qui se trompe dans ce titre. Le moteur 3D d’Alundra 2 est adéquat mais sensiblement en dessous des capacités du genre, manquant de finesse. Les personnages ne sont pas bien dessinés, les décors ressemblent trop au niveau, l’animation est faible… pas bonne. Le jeu n’est même pas rapide, qu’il utilise les cinématiques ou les scènes d’action du moteur de jeu, on a l’impression que le jeu défile au ralenti. Dans l’ensemble, Alundra 2 offre fondamentalement exactement les mêmes choses que son prédécesseur. Cela dit, un jeu amusant, bien ficelé pour l’histoire, l’univers et l’ambiance, mais décevant par son manque de qualité visuelle.

En résumé !

Test Alundra 2

Alundra est de retour avec une nouvelle série. Flint et ses amis feront tout ce qui est en leur pouvoir pour sauver le monde de Varuna du tristement célèbre Baron et de ses sbires ! A l'attaque ! Alors que le premier numéro a fait couler beaucoup d'encre en raison de son gameplay bluffant et de sa richesse qui combinait malheureusement la technologie médiévale, les avis étaient partagés. Quoi qu'il en soit, la deuxième partie de la série a été plagiée par l'éditeur Activision, et c'est Matrix qui a entrepris de redonner vie à l'univers. Varuna est en danger, le roi est emprisonné par le baron et ses partisans, et le royaume est en guerre et en atrocités. Sans compter que ce vil noble est entré en contact avec des pirates qui détruisent tout sur leur passage. En plus de cela, Mephisto, un ancien magicien de la cour, est entré dans le jeu sous les ordres du Baron. Le seul espoir de Varuna, une adolescente frêle nommée Alexia. Fille du roi, elle décide de retrouver un jeune homme nommé Flint, célèbre chasseur de pirates... Toi, tu incarneras Flint, et avec l'aide d'Alexia et de quelques autres, tu traverseras les 40 heures de jeu promises par les concepteurs. La plus grosse nouveauté par rapport à l'épisode précédent est bien sûr l'arrivée de la 3D. Avec une caméra entièrement manuelle, vous pourrez filmer autour de Flint et avoir une meilleure idée du nombre de labyrinthes et de châteaux qu'il doit parcourir. S'il fallait donner un genre à Alundra 2, ce serait plutôt un jeu d'action mélangé à du RPG. En fait, si tous les composants d'un RPG sont là, ceux que vous allez devoir utiliser le plus sont vraiment des actions et des réactions. Dans Alundra 2, vous pouvez bien sûr vous engager dans de nombreuses batailles, qui sont simples et très arcade compte tenu de certains des mouvements disponibles. Plus tard dans l'aventure, Flint peut même utiliser des sorts. Basée sur ces 4 éléments, cette magie serait superflue même si elle restait très classique dans son ensemble. En tout cas, la possibilité de sauter est cohérente avec les nombreuses pièces parsemées de plateformes. Alundra 2 est loin de contenir toutes les nuances d'un pur jeu de plateforme, il propose un gameplay très simple, même dans les modes les plus difficiles, dans la plupart des cas ce sera un bon moyen de se positionner et rapidement Le problème d'appuyer sur le bouton. Bouton d'attaque. Dans la prochaine aventure, c'est évidemment à notre héros de progresser dans le monde dangereux de Varuna. L'exploration prendra la forme d'activation de commutateur pour ramasser ou acheter divers objets dans la ville. Compte tenu du nombre impressionnant de PNJ dans le niveau, ce qui est courant dans les RPG de style manga, la discussion sera également très présente. L'aspect RPG est également agrémenté d'un inventaire et d'une pléthore d'objets, de bonus ou d'armes que Flint récupère au cours de ses aventures : fioles de soins, noix, boussole, anneaux magiques, etc. Bref, on retrouve dans Alundra 2 toutes les fonctionnalités très complètes et variées d'un RPG manga. Des nouveautés amusantes avec 10 mini-jeux disséminés tout au long de l'aventure. De la course aux fléchettes, ces mini-jeux sont bien sûr sans prétention, mais en plus de vous divertir, ils peuvent également être utilisés pour gagner des objets spéciaux. Si Alundra 2 propose ainsi un jeu très jouable, peuplé de personnages aux fortes personnalités dans un univers très étendu, c'est encore la partie technique qui se trompe dans ce titre. Le moteur 3D d'Alundra 2 est adéquat mais sensiblement en dessous des capacités du genre, manquant de finesse. Les personnages ne sont pas bien dessinés, les décors ressemblent trop au niveau, l'animation est faible... pas bonne. Le jeu n'est même pas rapide, qu'il utilise les cinématiques ou les scènes d'action du moteur de jeu, on a l'impression que le jeu défile au ralenti. Dans l'ensemble, Alundra 2 offre fondamentalement exactement les mêmes choses que son prédécesseur. Cela dit, un jeu amusant, bien ficelé pour l'histoire, l'univers et l'ambiance, mais décevant par son manque de qualité visuelle.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!