Test Batman : L’Alliance des Héros le Jeu Vidéo

Films, séries animées, jeux vidéo… Batman continue de s’exposer au monde malgré son âge relatif. En conséquence, le héros est plus sombre et plus cynique que jamais, donc lors de sa dernière apparition, il ne respire vraiment pas les joies de la vie. Mais Batman: League of Legends nous ramène à l’esprit original, à l’humour et au design à l’ancienne de la chauve-souris.

Une adaptation directe de la bande dessinée du même nom, Batman : League of Legends, nous emmène au cœur des quatre aventures différentes du justicier masqué. Les joueurs évoluent dans des environnements qui rappellent intensément les jeux de rythme 16 bits requis pour la 2D et le défilement horizontal du passé. On peut dire que l’ensemble a un certain charme, et l’impression de jouer dans des dessins animés nous laisse souvent une profonde impression. L’objectif principal du jeu ? Traditionnellement, cela se faisait en tuant des ennemis (étapes de plate-forme tout au long). En l’honneur du concept de la série, Batman est accompagné d’un héros différent à chaque fois, l’aidant à combattre le mal. En fait, en mode solo, vous pouvez choisir de jouer avec Batman ou son acolyte, tandis qu’en mode multijoueur coopératif, vous pouvez demander à un autre joueur de jouer le rôle. Lors de votre première aventure, Robin vous accompagnera avec l’aide de Blue Beetle, Hawkman et Green Lantern. De plus, un deuxième joueur peut rejoindre ou quitter le jeu à tout moment, et l’IA contrôle votre assistant pour qu’il devienne un PNJ. On peut dire que ce mécanisme offre une grande convivialité au logiciel lors d’une traversée partielle en duo.

En termes de gameplay pur, c’est avant tout le style rétro du jeu. Le coup de bâton de la touche A nécessite de franchir le niveau en détruisant tout ce qui bouge. Même si vous pouvez obtenir des coups différents en changeant la direction de l’attaque et l’utilisation des sauts, et qu’il est facile de partir, on ne peut pas dire que le tout montre beaucoup de variation. Nous avons même trouvé ces phases de combat assez répétitives, même si elles restaient amusantes et amusantes à jouer, grâce à la combinaison de suivi rapide qui donnait aux phases d’action un côté tendu et agréable. On peut remarquer qu’au début de chaque niveau, un personnage clown doit être choisi, et vient ensuite secourir votre personnage dans des combats que vous jugez particulièrement difficiles. Parmi ces protecteurs, vous trouverez Black Canary, Green Lantern, Plastic Man, The Flash, Booster Gold, Aquaman ou encore Green Arrow. Concrètement, cet autre super-héros ne peut être appelé à la rescousse que de temps en temps, et l’option doit être rechargée après utilisation. Mais dites-le tout de suite, vous ne ressentirez jamais le besoin d’appeler son service car le jeu est facile à jouer sans aucun problème. Même si vous perdez toute votre santé, votre personnage ressuscitera malheureusement instantanément, avec seulement quelques pièces d’or tirées de votre cagnotte…

Ces pièces seront collectées lors de la mort tragique (mais bien méritée) de vos ennemis, ou après la destruction de certains objets pouvant également contenir des points de vie ou de pouvoir. A quoi servent-ils, le fameux cash ? Tout simplement, pour obtenir de nouveaux gadgets, ou pour améliorer des gadgets que vous possédez déjà. Batman a ainsi accès à ses fameuses fléchettes chauve-souris, dynamite, outils pour verrous forcés, tasers, épées… et chacun de ses compagnons a aussi ses propres objets, complètement différents, mais aussi en échange de quelques pièces. L’utilisation de ces accessoires apporte un réel intérêt au jeu, débloquant des zones après coup lorsque l’objet à utiliser est enfin disponible, ou modifiant légèrement l’attaque sur l’ennemi. C’est donc d’autant plus triste que cette combinaison de gadgets ne fait plus la différence entre les personnages jouables. Bref, incarner le feeling de Robin n’est pas aussi évident que de vous attaquer lorsque vous jouez avec Batman ou même le Blue Beetle. Dommage, surtout quand l’une des grandes forces du jeu est la variété des personnages proposés.

Ce test ne serait pas complet sans aborder l’environnement sonore du jeu, en conservant bien sûr encore ce côté old-school et cartoony. Les musiques à tendance jazz sont particulièrement bonnes pour nos promenades à travers les niveaux, tandis que le dialogue entre Batman et ses compagnons est juste, et que l’humour et les secondaires sont toujours très justement au cœur des situations les plus incroyables. Enfin, notons qu’une connexion à la version DS du jeu est disponible, et le joueur sur la console portable contrôle alors Bat-Mite. Dans ce cas, il ne s’agit pas de jouer au jeu, mais simplement de débloquer de la santé et des bonus à quelques endroits spécifiques du niveau. Une option très dispensable, mais très amusante… Batman : League of Legends est donc une manière raffinée de décompresser, en se concentrant sur la joie qu’offre la coopération. Pourtant, il y a une certaine quantité de répétitions, qui peuvent être éliminées par une plus grande variance entre les personnages jouables. Malheureusement, après 6 à 8 heures de jeu, la facilité avec laquelle on traverse l’aventure n’ajoute rien à la cohérence du titre. Cependant, il reste très convivial et efficace pour les vrais amateurs de super-héros et les amateurs de combats 2D.

En résumé !

Test Batman : L’Alliance des Héros le Jeu Vidéo

Films, séries animées, jeux vidéo... Batman continue de s'exposer au monde malgré son âge relatif. En conséquence, le héros est plus sombre et plus cynique que jamais, donc lors de sa dernière apparition, il ne respire vraiment pas les joies de la vie. Mais Batman: League of Legends nous ramène à l'esprit original, à l'humour et au design à l'ancienne de la chauve-souris. Une adaptation directe de la bande dessinée du même nom, Batman : League of Legends, nous emmène au cœur des quatre aventures différentes du justicier masqué. Les joueurs évoluent dans des environnements qui rappellent intensément les jeux de rythme 16 bits requis pour la 2D et le défilement horizontal du passé. On peut dire que l'ensemble a un certain charme, et l'impression de jouer dans des dessins animés nous laisse souvent une profonde impression. L'objectif principal du jeu ? Traditionnellement, cela se faisait en tuant des ennemis (étapes de plate-forme tout au long). En l'honneur du concept de la série, Batman est accompagné d'un héros différent à chaque fois, l'aidant à combattre le mal. En fait, en mode solo, vous pouvez choisir de jouer avec Batman ou son acolyte, tandis qu'en mode multijoueur coopératif, vous pouvez demander à un autre joueur de jouer le rôle. Lors de votre première aventure, Robin vous accompagnera avec l'aide de Blue Beetle, Hawkman et Green Lantern. De plus, un deuxième joueur peut rejoindre ou quitter le jeu à tout moment, et l'IA contrôle votre assistant pour qu'il devienne un PNJ. On peut dire que ce mécanisme offre une grande convivialité au logiciel lors d'une traversée partielle en duo. En termes de gameplay pur, c'est avant tout le style rétro du jeu. Le coup de bâton de la touche A nécessite de franchir le niveau en détruisant tout ce qui bouge. Même si vous pouvez obtenir des coups différents en changeant la direction de l'attaque et l'utilisation des sauts, et qu'il est facile de partir, on ne peut pas dire que le tout montre beaucoup de variation. Nous avons même trouvé ces phases de combat assez répétitives, même si elles restaient amusantes et amusantes à jouer, grâce à la combinaison de suivi rapide qui donnait aux phases d'action un côté tendu et agréable. On peut remarquer qu'au début de chaque niveau, un personnage clown doit être choisi, et vient ensuite secourir votre personnage dans des combats que vous jugez particulièrement difficiles. Parmi ces protecteurs, vous trouverez Black Canary, Green Lantern, Plastic Man, The Flash, Booster Gold, Aquaman ou encore Green Arrow. Concrètement, cet autre super-héros ne peut être appelé à la rescousse que de temps en temps, et l'option doit être rechargée après utilisation. Mais dites-le tout de suite, vous ne ressentirez jamais le besoin d'appeler son service car le jeu est facile à jouer sans aucun problème. Même si vous perdez toute votre santé, votre personnage ressuscitera malheureusement instantanément, avec seulement quelques pièces d'or tirées de votre cagnotte... Ces pièces seront collectées lors de la mort tragique (mais bien méritée) de vos ennemis, ou après la destruction de certains objets pouvant également contenir des points de vie ou de pouvoir. A quoi servent-ils, le fameux cash ? Tout simplement, pour obtenir de nouveaux gadgets, ou pour améliorer des gadgets que vous possédez déjà. Batman a ainsi accès à ses fameuses fléchettes chauve-souris, dynamite, outils pour verrous forcés, tasers, épées... et chacun de ses compagnons a aussi ses propres objets, complètement différents, mais aussi en échange de quelques pièces. L'utilisation de ces accessoires apporte un réel intérêt au jeu, débloquant des zones après coup lorsque l'objet à utiliser est enfin disponible, ou modifiant légèrement l'attaque sur l'ennemi. C'est donc d'autant plus triste que cette combinaison de gadgets ne fait plus la différence entre les personnages jouables. Bref, incarner le feeling de Robin n'est pas aussi évident que de vous attaquer lorsque vous jouez avec Batman ou même le Blue Beetle. Dommage, surtout quand l'une des grandes forces du jeu est la variété des personnages proposés. Ce test ne serait pas complet sans aborder l'environnement sonore du jeu, en conservant bien sûr encore ce côté old-school et cartoony. Les musiques à tendance jazz sont particulièrement bonnes pour nos promenades à travers les niveaux, tandis que le dialogue entre Batman et ses compagnons est juste, et que l'humour et les secondaires sont toujours très justement au cœur des situations les plus incroyables. Enfin, notons qu'une connexion à la version DS du jeu est disponible, et le joueur sur la console portable contrôle alors Bat-Mite. Dans ce cas, il ne s'agit pas de jouer au jeu, mais simplement de débloquer de la santé et des bonus à quelques endroits spécifiques du niveau. Une option très dispensable, mais très amusante... Batman : League of Legends est donc une manière raffinée de décompresser, en se concentrant sur la joie qu'offre la coopération. Pourtant, il y a une certaine quantité de répétitions, qui peuvent être éliminées par une plus grande variance entre les personnages jouables. Malheureusement, après 6 à 8 heures de jeu, la facilité avec laquelle on traverse l'aventure n'ajoute rien à la cohérence du titre. Cependant, il reste très convivial et efficace pour les vrais amateurs de super-héros et les amateurs de combats 2D.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!