Test Below : C’est un beau roman, c’est une belle histoire…

Il aura fallu plus de 5 ans pour voir Below sur les rives du PC et de la Xbox One. Annoncé à l’E3 2013, le projet du studio Capybara Games a eu une longue et lente gestation, mais ce roguelike a piqué la curiosité des fans du genre comme des médias professionnels. Cette splendeur de l’attente a-t-elle payé ? Répondez à la torche et à l’épée dans votre main.

Ile inondée

Ci-dessous, une ode au voyage et à l’exploration dans la peau d’un aventurier prêt à serrer les dents. Capybara Games vous invite à explorer l’île mystérieuse de The Isle afin de découvrir les secrets cachés dans les profondeurs inconnues. Le synopsis est aussi simple que le concept sur lequel tous les Roguelikes sont basés. L’intérêt du titre n’est pas dans la scène, mais dans la légende. Après une introduction de cinq minutes à l’apesanteur sous la forme d’un vol onirique, le voyage du héros aux 1 001 visages commence. Une fois que vous entrez sur la plage, la scène laisse tomber l’avatar. Pas de voix off, pas de cinématiques pour illustrer une histoire 100% game-driven.

L’Ile et son pendant souterrain, Les Profondeurs, accueillent les courageux au milieu des averses et des éclairs. Le dépaysement est là, même si la mort pend constamment sur leurs frêles épaules. Les panneaux tonals et la direction artistique « Bevel » dépeignent un univers sombre et soulignent la retenue qui se dégage de cette quête mortifère. La bande-son vive et feutrée accompagne parfaitement ce voyage dans le néant et la mélancolie. Cependant, cette obscurité omniprésente empêche parfois l’envie créatrice d’exploiter l’artiste. Ci-dessous, le joueur est la principale source de lumière. Si ce dernier ne peut être résolu, le noir absolu s’impose et écrase l’environnement.

Chœur d’un survivaliste

« Nous voulons être hardcore à mort. » Les joueurs l’apprendront à la dure dans ce roguelike, en suivant les grands commandements du genre. Ainsi, l’exploration et les morts multiples suivent les héros successifs comme leurs ombres dans une structure de labyrinthe partiellement générée de manière procédurale. La mort ici est synonyme de Kojima Update. Si la surface reste intacte, les niveaux inférieurs évoluent d’une tentative à l’autre. Les ennemis, les pièces et les objets ont été réorganisés. Cependant, chaque aventurier laisse quelques traces de son existence. Le nouvel avatar profite des avancées de son prédécesseur pour plonger dans les profondeurs de l’île. Ainsi, les artefacts trouvés, les énigmes résolues et les portes ouvertes restent. La mort des uns rend les autres heureux.

Le corps en décomposition de votre ex se trouve à quelques mètres sous terre dans ce labyrinthe, et le retrouver est essentiel. En effet, ce dernier recèle de nombreuses surprises, à commencer par les lumières nécessaires à la progression, jusqu’aux divers objets que porte le pauvre bougre. La survie est une partie importante de Below. Cet environnement hostile qui vous incite à la prudence contient de nombreuses ressources que vous devez utiliser pour survivre. Parce que la santé, la faim et la soif font la vie d’un aventurier. Lutter contre la faune locale et échapper aux pièges dispersés n’est qu’une partie de l’histoire. Cet avatar doit nourrir et étancher sa soif pour rester en vie ou risquer sa disparition car il est le seul compagnon.

Plutôt que de jouer avec l’artisanat, Capybara Games a développé un système complexe composé de plusieurs recettes qui peuvent être découvertes par essais et erreurs. Flèches aux effets variés, soupes, élixirs, pansements… tout s’apprend au toucher, en balade ou près d’un feu de camp. Une fois allumé, ce lieu de repos permet aux héros de stocker divers objets, de cuisiner, de fabriquer et même de se téléporter au camp précédent. Pour ce faire, notre aventurier récupère les cristaux de ses ennemis pour illuminer une zone, animer des feux, ouvrir des pièces et alimenter vos lampes à ceinture. Si la cause du décès est multiforme, vous pouvez prolonger votre séjour de quelques mètres avec The Isle.

Le pouvoir d’en bas réside dans toutes ces complexités, qui se révèlent les unes après les autres. Il n’y a rien pour guider le joueur. Tombant sur la plage, ce dernier découvre la richesse du titre à sa manière et à son rythme. Ce Roguelike veut s’expliquer sans rien dévoiler. C’est un biais fort qui donne toute la puissance au joueur. Dans un univers qui se targue d’expérimentation et de curiosité, il est de votre devoir de découvrir et de survivre. Survivre seul est le credo de Below.

En résumé !

Test Below : C’est un beau roman, c’est une belle histoire…

Il aura fallu plus de 5 ans pour voir Below sur les rives du PC et de la Xbox One. Annoncé à l'E3 2013, le projet du studio Capybara Games a eu une longue et lente gestation, mais ce roguelike a piqué la curiosité des fans du genre comme des médias professionnels. Cette splendeur de l'attente a-t-elle payé ? Répondez à la torche et à l'épée dans votre main. Ile inondée Ci-dessous, une ode au voyage et à l'exploration dans la peau d'un aventurier prêt à serrer les dents. Capybara Games vous invite à explorer l'île mystérieuse de The Isle afin de découvrir les secrets cachés dans les profondeurs inconnues. Le synopsis est aussi simple que le concept sur lequel tous les Roguelikes sont basés. L'intérêt du titre n'est pas dans la scène, mais dans la légende. Après une introduction de cinq minutes à l'apesanteur sous la forme d'un vol onirique, le voyage du héros aux 1 001 visages commence. Une fois que vous entrez sur la plage, la scène laisse tomber l'avatar. Pas de voix off, pas de cinématiques pour illustrer une histoire 100% game-driven. L'Ile et son pendant souterrain, Les Profondeurs, accueillent les courageux au milieu des averses et des éclairs. Le dépaysement est là, même si la mort pend constamment sur leurs frêles épaules. Les panneaux tonals et la direction artistique "Bevel" dépeignent un univers sombre et soulignent la retenue qui se dégage de cette quête mortifère. La bande-son vive et feutrée accompagne parfaitement ce voyage dans le néant et la mélancolie. Cependant, cette obscurité omniprésente empêche parfois l'envie créatrice d'exploiter l'artiste. Ci-dessous, le joueur est la principale source de lumière. Si ce dernier ne peut être résolu, le noir absolu s'impose et écrase l'environnement. Chœur d'un survivaliste "Nous voulons être hardcore à mort." Les joueurs l'apprendront à la dure dans ce roguelike, en suivant les grands commandements du genre. Ainsi, l'exploration et les morts multiples suivent les héros successifs comme leurs ombres dans une structure de labyrinthe partiellement générée de manière procédurale. La mort ici est synonyme de Kojima Update. Si la surface reste intacte, les niveaux inférieurs évoluent d'une tentative à l'autre. Les ennemis, les pièces et les objets ont été réorganisés. Cependant, chaque aventurier laisse quelques traces de son existence. Le nouvel avatar profite des avancées de son prédécesseur pour plonger dans les profondeurs de l'île. Ainsi, les artefacts trouvés, les énigmes résolues et les portes ouvertes restent. La mort des uns rend les autres heureux. Le corps en décomposition de votre ex se trouve à quelques mètres sous terre dans ce labyrinthe, et le retrouver est essentiel. En effet, ce dernier recèle de nombreuses surprises, à commencer par les lumières nécessaires à la progression, jusqu'aux divers objets que porte le pauvre bougre. La survie est une partie importante de Below. Cet environnement hostile qui vous incite à la prudence contient de nombreuses ressources que vous devez utiliser pour survivre. Parce que la santé, la faim et la soif font la vie d'un aventurier. Lutter contre la faune locale et échapper aux pièges dispersés n'est qu'une partie de l'histoire. Cet avatar doit nourrir et étancher sa soif pour rester en vie ou risquer sa disparition car il est le seul compagnon. Plutôt que de jouer avec l'artisanat, Capybara Games a développé un système complexe composé de plusieurs recettes qui peuvent être découvertes par essais et erreurs. Flèches aux effets variés, soupes, élixirs, pansements... tout s'apprend au toucher, en balade ou près d'un feu de camp. Une fois allumé, ce lieu de repos permet aux héros de stocker divers objets, de cuisiner, de fabriquer et même de se téléporter au camp précédent. Pour ce faire, notre aventurier récupère les cristaux de ses ennemis pour illuminer une zone, animer des feux, ouvrir des pièces et alimenter vos lampes à ceinture. Si la cause du décès est multiforme, vous pouvez prolonger votre séjour de quelques mètres avec The Isle. Le pouvoir d'en bas réside dans toutes ces complexités, qui se révèlent les unes après les autres. Il n'y a rien pour guider le joueur. Tombant sur la plage, ce dernier découvre la richesse du titre à sa manière et à son rythme. Ce Roguelike veut s'expliquer sans rien dévoiler. C'est un biais fort qui donne toute la puissance au joueur. Dans un univers qui se targue d'expérimentation et de curiosité, il est de votre devoir de découvrir et de survivre. Survivre seul est le credo de Below.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!