Test Ben 10 : Protector of Earth

C’est en découvrant Ben Tennyson, dit Ben 10, que j’ai cru devoir l’admettre : en ce qui concerne les dessins animés actuels, ma culture est quasi inexistante. Trop loin des enfants, emprisonné dans un monde d’adultes, et aujourd’hui je ne connais pas les noms des vrais défenseurs de l’humanité et autres sauveurs de la planète. Heureusement, j’ai un travail qui me rappelle souvent à l’ordre. Quelle chance je pense que Ben 10 est la version boisson énergisante de Benco.

Basé sur la série à succès actuellement diffusée en France, Ben 10 ne cherche pas de raison justifiant son existence en magasin : c’est Noël, et il porte un nom bien connu. Du coup, la méthode est très simple, on pose la plate-forme, on emballe rapidement l’action et on se précipite en avant. Si un jeune Ben Tennyson pouvait prendre 10 formes différentes dans la série animée, il devrait se contenter de cinq dans le jeu. Si ce n’est pas une super classe, on se demande presque pourquoi les personnages de Ben 5 ne sont pas renommés en cours de route. Alors notre petit camarade va devoir user et abuser de ses capacités coquines pour devenir une sorte de torche humaine, une grosse bête à 4 bras, un kangourou super rapide, une araignée rigolote ou encore un expert en boule roulante. Au final de très bonnes conversions car elles sont complémentaires et apportent diverses puissances. Par exemple, on note la puissance de la vitesse, qui permet de définir des trajectoires, puis on considère le héros filant à toute allure d’un ennemi à l’autre.

Le problème, c’est que c’est juste pour assembler une série de séquences qui ne sont pas originales. Quelques pseudo-énigmes superflues interrompent le processus, mais il s’agit toujours de trouver un moyen d’appuyer sur le bouton et de franchir la porte avant qu’elle ne se referme. Ce n’est pas toujours évident, car l’inertie désagréable du personnage retardera toujours légèrement la réponse et souffrira de commandes inflexibles. Aussi, alors que les 5 formes de héros offrent une variété notable, le jeu est généralement trop répétitif. Dans un décor très prosaïque, la progression se résume à passer d’une zone à une autre, en la vidant d’une poignée d’ennemis sans plus de subtilité. En bref, une rafale de purée de boutons qui rend difficile le divertissement même pour les jeunes joueurs amateurs de la série.

En résumé !

Test Ben 10 : Protector of Earth

C'est en découvrant Ben Tennyson, dit Ben 10, que j'ai cru devoir l'admettre : en ce qui concerne les dessins animés actuels, ma culture est quasi inexistante. Trop loin des enfants, emprisonné dans un monde d'adultes, et aujourd'hui je ne connais pas les noms des vrais défenseurs de l'humanité et autres sauveurs de la planète. Heureusement, j'ai un travail qui me rappelle souvent à l'ordre. Quelle chance je pense que Ben 10 est la version boisson énergisante de Benco. Basé sur la série à succès actuellement diffusée en France, Ben 10 ne cherche pas de raison justifiant son existence en magasin : c'est Noël, et il porte un nom bien connu. Du coup, la méthode est très simple, on pose la plate-forme, on emballe rapidement l'action et on se précipite en avant. Si un jeune Ben Tennyson pouvait prendre 10 formes différentes dans la série animée, il devrait se contenter de cinq dans le jeu. Si ce n'est pas une super classe, on se demande presque pourquoi les personnages de Ben 5 ne sont pas renommés en cours de route. Alors notre petit camarade va devoir user et abuser de ses capacités coquines pour devenir une sorte de torche humaine, une grosse bête à 4 bras, un kangourou super rapide, une araignée rigolote ou encore un expert en boule roulante. Au final de très bonnes conversions car elles sont complémentaires et apportent diverses puissances. Par exemple, on note la puissance de la vitesse, qui permet de définir des trajectoires, puis on considère le héros filant à toute allure d'un ennemi à l'autre. Le problème, c'est que c'est juste pour assembler une série de séquences qui ne sont pas originales. Quelques pseudo-énigmes superflues interrompent le processus, mais il s'agit toujours de trouver un moyen d'appuyer sur le bouton et de franchir la porte avant qu'elle ne se referme. Ce n'est pas toujours évident, car l'inertie désagréable du personnage retardera toujours légèrement la réponse et souffrira de commandes inflexibles. Aussi, alors que les 5 formes de héros offrent une variété notable, le jeu est généralement trop répétitif. Dans un décor très prosaïque, la progression se résume à passer d'une zone à une autre, en la vidant d'une poignée d'ennemis sans plus de subtilité. En bref, une rafale de purée de boutons qui rend difficile le divertissement même pour les jeunes joueurs amateurs de la série.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!