Test Big Beach Sports

L’été est arrivé et il est temps de cacher votre maillot de bain à imprimé léopard au fond de votre placard et de vous prélasser au soleil. Si vous ne pouvez vraiment pas mettre la main dessus, vous pouvez toujours vous tourner vers la compilation de sports de plage de THQ sur Wii. Ce grand sport de plage vous permettra de découvrir 6 activités saisonnières sans vous coincer le sable entre les orteils.

C’est l’heure du besoin, les beaux jours arrivent, et la plupart des éditeurs de jeux nous fournissent leurs compilations de sport. Sur Wii, Hudson nous proposait déjà une Sports Island moins convaincante, et Ubisoft devrait prochainement proposer une Sports Party dans le même esprit. Face à ce jeu, THQ nous a clairement proposé Big Beach Sports pour les plus jeunes joueurs. Vous serez vu comme un personnage avec une grosse tête et un système de contrôle facilement accessible (sinon simpliste). Ne vous attendez donc pas à regarder des joueurs en bikini lors d’un match de volley-ball de plage. Les événements Big Beach Sports se retrouvent en famille et sont clairement destinés à ceux qui n’ont pas beaucoup d’expérience dans le jeu vidéo. Comme pour Wii Sports, cette accessibilité peut être un atout, mais elle se traduit par une mauvaise jouabilité et un manque général d’énergie.

Big Beach Sports propose 6 sports de plage, pas beaucoup, mais il faut avouer qu’il y a une grande variété d’activités. Vous pouvez choisir entre beach-volley, football, football américain, disc golf, cricket et pétanque. Chacun de ces sports correspond à un gameplay spécifique, mais aucun d’entre eux ne nécessite l’utilisation du Nunchuk. Nous comprenons que cela vise à rendre la manipulation aussi facile que possible, mais il s’est avéré particulièrement difficile de naviguer sur un terrain de football en utilisant des croisements directionnels. La seconde option est que le déplacement du joueur se fasse automatiquement : on retrouve ce système au volley. Ensuite, vous perdez le contrôle de l’équipe et ne comptez que le temps passé à agiter la Wiimote. Qu’il s’agisse de taper dans un ballon de football, de lancer une boule ou de taper dans une batte de cricket, c’est toujours l’action de la manette qui vous permet de déclencher l’action décisive.

Ce préjugé contre un gameplay apparemment intuitif n’est pas le seul aspect discutable de Big Beach Sports. On peut aussi se demander ce qui a guidé le choix des activités proposées. Si le beach-volley est en effet une part importante des sports de plage, on est en droit d’être sceptique face à la pétanque. Les premières minutes de jeu suffisent à confirmer ces craintes : l’activité manque tellement de rythme qu’elle finit par s’avérer plus léthargique que divertissante. Il faut bien admettre que rouler a au moins un avantage : comme pour le disc golf, quatre joueurs peuvent utiliser la même manette. Ce détail a son importance car il n’est intéressant de jouer à Big Beach Sports qu’à quelques personnes. Notons enfin que les deux activités proposées sont généralement anglo-saxonnes. Une introduction au football américain ou au cricket est une bonne chose, mais les règles de ces sports doivent être expliquées brièvement pour faciliter la compréhension.

S’il faut retenir un avantage de ce Big Beach Sports, c’est la possibilité de personnaliser son avatar. Ces petits personnages ne bénéficient pas d’un modelage réaliste, c’est le moins qu’on puisse dire : leur peau ressemble à du plastique. En revanche, la poignée de vêtements et d’accessoires disponibles ne manqueront pas de faire sourire les plus jeunes. En effet, ils peuvent, par exemple, se déguiser en pirates, singes ou abeilles. Mais la véritable originalité du jeu réside dans sa compatibilité avec la Nintendo DS. Vous pouvez connecter une console portable à la Wii pour utiliser la pointe d’un stylet pour dessiner les traits du visage de votre personnage. Cette fonctionnalité est un peu un gadget, mais elle amusera les jeunes joueurs. Cela ne suffit pas pour oublier toutes les lacunes du jeu. Au final, THQ ne nous laisse pas passer l’été dans le salon plutôt qu’à la plage avec ce Big Beach Sports.

En résumé !

Test Big Beach Sports

L'été est arrivé et il est temps de cacher votre maillot de bain à imprimé léopard au fond de votre placard et de vous prélasser au soleil. Si vous ne pouvez vraiment pas mettre la main dessus, vous pouvez toujours vous tourner vers la compilation de sports de plage de THQ sur Wii. Ce grand sport de plage vous permettra de découvrir 6 activités saisonnières sans vous coincer le sable entre les orteils. C'est l'heure du besoin, les beaux jours arrivent, et la plupart des éditeurs de jeux nous fournissent leurs compilations de sport. Sur Wii, Hudson nous proposait déjà une Sports Island moins convaincante, et Ubisoft devrait prochainement proposer une Sports Party dans le même esprit. Face à ce jeu, THQ nous a clairement proposé Big Beach Sports pour les plus jeunes joueurs. Vous serez vu comme un personnage avec une grosse tête et un système de contrôle facilement accessible (sinon simpliste). Ne vous attendez donc pas à regarder des joueurs en bikini lors d'un match de volley-ball de plage. Les événements Big Beach Sports se retrouvent en famille et sont clairement destinés à ceux qui n'ont pas beaucoup d'expérience dans le jeu vidéo. Comme pour Wii Sports, cette accessibilité peut être un atout, mais elle se traduit par une mauvaise jouabilité et un manque général d'énergie. Big Beach Sports propose 6 sports de plage, pas beaucoup, mais il faut avouer qu'il y a une grande variété d'activités. Vous pouvez choisir entre beach-volley, football, football américain, disc golf, cricket et pétanque. Chacun de ces sports correspond à un gameplay spécifique, mais aucun d'entre eux ne nécessite l'utilisation du Nunchuk. Nous comprenons que cela vise à rendre la manipulation aussi facile que possible, mais il s'est avéré particulièrement difficile de naviguer sur un terrain de football en utilisant des croisements directionnels. La seconde option est que le déplacement du joueur se fasse automatiquement : on retrouve ce système au volley. Ensuite, vous perdez le contrôle de l'équipe et ne comptez que le temps passé à agiter la Wiimote. Qu'il s'agisse de taper dans un ballon de football, de lancer une boule ou de taper dans une batte de cricket, c'est toujours l'action de la manette qui vous permet de déclencher l'action décisive. Ce préjugé contre un gameplay apparemment intuitif n'est pas le seul aspect discutable de Big Beach Sports. On peut aussi se demander ce qui a guidé le choix des activités proposées. Si le beach-volley est en effet une part importante des sports de plage, on est en droit d'être sceptique face à la pétanque. Les premières minutes de jeu suffisent à confirmer ces craintes : l'activité manque tellement de rythme qu'elle finit par s'avérer plus léthargique que divertissante. Il faut bien admettre que rouler a au moins un avantage : comme pour le disc golf, quatre joueurs peuvent utiliser la même manette. Ce détail a son importance car il n'est intéressant de jouer à Big Beach Sports qu'à quelques personnes. Notons enfin que les deux activités proposées sont généralement anglo-saxonnes. Une introduction au football américain ou au cricket est une bonne chose, mais les règles de ces sports doivent être expliquées brièvement pour faciliter la compréhension. S'il faut retenir un avantage de ce Big Beach Sports, c'est la possibilité de personnaliser son avatar. Ces petits personnages ne bénéficient pas d'un modelage réaliste, c'est le moins qu'on puisse dire : leur peau ressemble à du plastique. En revanche, la poignée de vêtements et d'accessoires disponibles ne manqueront pas de faire sourire les plus jeunes. En effet, ils peuvent, par exemple, se déguiser en pirates, singes ou abeilles. Mais la véritable originalité du jeu réside dans sa compatibilité avec la Nintendo DS. Vous pouvez connecter une console portable à la Wii pour utiliser la pointe d'un stylet pour dessiner les traits du visage de votre personnage. Cette fonctionnalité est un peu un gadget, mais elle amusera les jeunes joueurs. Cela ne suffit pas pour oublier toutes les lacunes du jeu. Au final, THQ ne nous laisse pas passer l'été dans le salon plutôt qu'à la plage avec ce Big Beach Sports.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!