Test Billy Hatcher and the Giant Egg

Sonic Team est de retour avec un design assez fou et un gameplay original. On parle de poules, d’œufs et de corbeaux, le tout dans un univers aussi coloré que GameCube qui sait exactement comment nous servir.

Le nouveau jeu Sonic Team ne s’éloigne pas vraiment du titre qui l’a rendu célèbre, car nous sommes encore aujourd’hui face à un jeu de plateforme mignon et coloré. Nous guidons un jeune garçon nommé Billy qui devra enfiler le légendaire costume de coq pour sauver le monde des poussins d’être envahi par les corbeaux. Oui, je sais, et j’ai honte de l’écrivain et de sa famille aussi… Il y a plusieurs niveaux où Billy doit terminer la tâche de remettre de l’ordre chez les poules. Inspirés du dernier épisode de la série Mario, les développeurs ont conçu leur jeu avec peu de mondes différents, et tu devras repartir de zéro plusieurs fois si tu veux te vanter d’avoir terminé le jeu en entier.

La comparaison avec le célèbre plombier ne s’arrête pas là, car les verres de Billy Hatcher sont également touchés par le syndrome de redondance. Apparemment, la mission n’a pas assez changé. Pour chaque nouvel environnement, nous lâchons d’abord le coq dans la zone, puis il va chanter et laisser le jour se lever. On est alors tombé sur un boss qu’il fallait évidemment battre, puis selon le niveau, il y avait des matchs ou des recherches d’objets qui nous attendaient. Dans l’ensemble, sur ses mérites, Billy Hatcher n’a pas besoin d’être très original, et à part son design mignon, nous n’y voyons qu’un nouveau jeu de plateforme qui n’est pas vraiment nécessaire.

Pourtant, le gameplay est plus profond que ne le suggèrent les costumes loufoques du héros. L’œuf intitulé que le héros doit pousser et utiliser comme arme contre l’ennemi laisse une place prépondérante. En s’y collant, Billy pouvait en effet rouler les nombreux œufs éparpillés un peu partout. Ce dernier se collait à ses jambes chaque fois qu’il bougeait. S’il s’arrêtait, l’œuf se libérerait, laissant Billy libre de faire autre chose.

En récoltant des fruits, les œufs vont grossir, et lorsqu’ils atteindront leur taille maximale, Billy pourra les faire éclore, puis libérer des objets (énergie, récompenses) ou de petites créatures qui l’aideront plus tard. En fait, tout dépend de la couleur de l’œuf… Il existe plusieurs sortes de créatures, certaines crachent de l’eau pour éteindre le feu, d’autres des éclairs de feu, et d’autres lancent des glaçons. Il y a un total de 72 œufs différents répertoriés dans le menu du jeu. Pour les plus impitoyables, un des buts du jeu est de les repérer.

En plus du mode solo, Billy Hatcher propose également un mode multijoueur en écran partagé. En fonction de trois règles de jeu différentes (survie, éclosion et temps), nous pouvons lancer des œufs au visage, voler les créatures des autres et briser leurs coquilles aussi souvent que possible, et c’est amusant. Bref, nous avons passé un très bon moment !

Il y a encore des problèmes de mobilité. Si la première étape dans le titre est très laborieuse, surtout lorsqu’il est temps d’aller se faire foutre, tout rentrera dans l’ordre très rapidement. La caméra est gérée à l’aide du joystick C et ne pose aucun problème de visibilité majeur. Nous ne remarquons de grosses bosses que lorsque nous le tournons à gauche ou à droite. Heureusement rien de grave. Ensuite, le reste de l’implémentation est suffisamment convaincant pour éliminer ce détail de toute façon. L’animation est très manga, donc ça colle très bien à l’univers. C’est frais, amusant et coloré. Le style musical est le même, surtout le menu principal, et les enfants chantent les plus naïfs du monde.

Au final, Billy Hatcher and the Dome nous convainc plus par son gameplay plutôt fun et son ambiance fun et décalée que par son système de progression très classique. Eh bien, nous ne sommes pas difficiles non plus. Le Cube de Nintendo manque de bons jeux ces derniers temps, alors quand une exclusivité arrive, on ne peut que l’apprécier quand cette exclusivité est bien faite et amusante à jouer !

En résumé !

Test Billy Hatcher and the Giant Egg

Sonic Team est de retour avec un design assez fou et un gameplay original. On parle de poules, d'œufs et de corbeaux, le tout dans un univers aussi coloré que GameCube qui sait exactement comment nous servir. Le nouveau jeu Sonic Team ne s'éloigne pas vraiment du titre qui l'a rendu célèbre, car nous sommes encore aujourd'hui face à un jeu de plateforme mignon et coloré. Nous guidons un jeune garçon nommé Billy qui devra enfiler le légendaire costume de coq pour sauver le monde des poussins d'être envahi par les corbeaux. Oui, je sais, et j'ai honte de l'écrivain et de sa famille aussi... Il y a plusieurs niveaux où Billy doit terminer la tâche de remettre de l'ordre chez les poules. Inspirés du dernier épisode de la série Mario, les développeurs ont conçu leur jeu avec peu de mondes différents, et tu devras repartir de zéro plusieurs fois si tu veux te vanter d'avoir terminé le jeu en entier. La comparaison avec le célèbre plombier ne s'arrête pas là, car les verres de Billy Hatcher sont également touchés par le syndrome de redondance. Apparemment, la mission n'a pas assez changé. Pour chaque nouvel environnement, nous lâchons d'abord le coq dans la zone, puis il va chanter et laisser le jour se lever. On est alors tombé sur un boss qu'il fallait évidemment battre, puis selon le niveau, il y avait des matchs ou des recherches d'objets qui nous attendaient. Dans l'ensemble, sur ses mérites, Billy Hatcher n'a pas besoin d'être très original, et à part son design mignon, nous n'y voyons qu'un nouveau jeu de plateforme qui n'est pas vraiment nécessaire. Pourtant, le gameplay est plus profond que ne le suggèrent les costumes loufoques du héros. L'œuf intitulé que le héros doit pousser et utiliser comme arme contre l'ennemi laisse une place prépondérante. En s'y collant, Billy pouvait en effet rouler les nombreux œufs éparpillés un peu partout. Ce dernier se collait à ses jambes chaque fois qu'il bougeait. S'il s'arrêtait, l'œuf se libérerait, laissant Billy libre de faire autre chose. En récoltant des fruits, les œufs vont grossir, et lorsqu'ils atteindront leur taille maximale, Billy pourra les faire éclore, puis libérer des objets (énergie, récompenses) ou de petites créatures qui l'aideront plus tard. En fait, tout dépend de la couleur de l'œuf... Il existe plusieurs sortes de créatures, certaines crachent de l'eau pour éteindre le feu, d'autres des éclairs de feu, et d'autres lancent des glaçons. Il y a un total de 72 œufs différents répertoriés dans le menu du jeu. Pour les plus impitoyables, un des buts du jeu est de les repérer. En plus du mode solo, Billy Hatcher propose également un mode multijoueur en écran partagé. En fonction de trois règles de jeu différentes (survie, éclosion et temps), nous pouvons lancer des œufs au visage, voler les créatures des autres et briser leurs coquilles aussi souvent que possible, et c'est amusant. Bref, nous avons passé un très bon moment ! Il y a encore des problèmes de mobilité. Si la première étape dans le titre est très laborieuse, surtout lorsqu'il est temps d'aller se faire foutre, tout rentrera dans l'ordre très rapidement. La caméra est gérée à l'aide du joystick C et ne pose aucun problème de visibilité majeur. Nous ne remarquons de grosses bosses que lorsque nous le tournons à gauche ou à droite. Heureusement rien de grave. Ensuite, le reste de l'implémentation est suffisamment convaincant pour éliminer ce détail de toute façon. L'animation est très manga, donc ça colle très bien à l'univers. C'est frais, amusant et coloré. Le style musical est le même, surtout le menu principal, et les enfants chantent les plus naïfs du monde. Au final, Billy Hatcher and the Dome nous convainc plus par son gameplay plutôt fun et son ambiance fun et décalée que par son système de progression très classique. Eh bien, nous ne sommes pas difficiles non plus. Le Cube de Nintendo manque de bons jeux ces derniers temps, alors quand une exclusivité arrive, on ne peut que l'apprécier quand cette exclusivité est bien faite et amusante à jouer !
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!