Test Borderlands 2 : Captain Scarlett and Her Pirate’s Booty

Note des lecteurs0 Note
0
8.3

Borderlands 2 : Captain Scarlett and Her Pirate’s Booty vous plongera dans le monde quasi désertique d’Oasis. Ce lieu aride au possible était, il y a des siècles, constitué de mers depuis longtemps disparues. En résulte un monde à mi-chemin entre le grand canyon américain et le désert de Gobi, et surtout rempli de trésors aussi bien cachés que lucratifs. Pour autant, l’univers d’Oasis n’est pas dénué de vie, et comme pour le reste de la planète Pandore, seuls les plus forts survivent en ces lieux. Et ça, vous allez très vite l’apprendre dès vos premières rencontres.

Test de Borderlands 2 : Captain Scarlett et son butin de pirate

Ninja pirate contre moussaillon nabot en colère

Reprenant le thème des pirates et de la flibuste, vous allez côtoyer dans cette nouvelle zone tout un tas d’énergumènes prompts à manier le sabre et le mousquet laser. Ces soudards s’étant habitués à leur nouvel environnement, sont au fil des temps devenus de redoutables pirates des sables. Pour autant, les traditions ont la vie dure et le supplice de la planche ou les coups fourrés entre gaillards avinés sont ici toujours de mise. C’est dans cet environnement pour le moins hostile que vous débarquerez à Oasis.

Vous serez d’ailleurs salué dès votre arrivée par de parfaits pirates en bonne et due forme qui voudront accrocher votre tête à la proue de leur bateau ! Cette première mise en bouche passée, vous ferez la connaissance de Shade, unique habitant de la petite ville d’Oasis, dealer de quêtes par la même occasion, et ayant à première vue pris un sacré coup de soleil sur le crâne. Un personnage haut en couleurs, comme tous les autres protagonistes de l’aventure. Sans rien déflorer de l’intrigue, vous croiserez pèle-mêle une petite fille de pirate dont la grand mère fait dans « naffiqued’enfant » et le « nanibalisme », ou encore l’amoureux transis de la belle Scarlett, collectionnant ses petites culottes et autres photos pour les moins suggestives.

Les pirates dans Borderlands 2

Et encore, je ne parle pas du robot prônant la bonne morale, et vous envoyant tuer un de ses congénères totalement salasse et gardant sous le coude des paquets de revues érotiques. Du grand n’importe quoi !  Autant dire que vous n’allez pas vous ennuyer avec ces truculents personnages, ou ces missions aussi barrées les unes que les autres.

Vogue la galère

Mais un bon Borderlands n’en serait pas un sans véhicules. Évidemment, sable oblige, on ne navigue pas dans le monde d’Oasis aux commandes de simples voitures, mais de fiers esquifs, sortes de barges volantes sorties tout droit du palais de Jabba le Hutt de Star Wars ! L’occasion pour vous de naviguer dans des zones véritablement immenses et regorgeant de repaires de pirates et surtout, d’une faune et d’une flore ne pardonnant rien.

Les vaisseaux

Vers des sables nous rappelant ceux des romans de Franck Hebert, ou encore mystérieux léviathan à même d’avaler un véhicule sans le mâcher, seront autant de problématiques à prendre en compte quand vous voyagerez sur une mer de sable. Pour autant, il faudra quand même prendre le temps de flâner en chemin, car en plus de l’intrigue principale vous demandant de trouver un coffre légendaire, vous dénicherez des petites bouteilles refermant une carte au trésor.

S’en suivra une chasse du même nom où vous devrez être patient et méthodique pour dénicher, le plus souvent, un coffre enterré sous une croix. Ok, c’est cliché au possible, mais cela vous permettra d’en apprendre un peu plus sur le légendaire Capitaine Sabre et surtout, de casser agréablement le rythme fou des missions de base.

Un DLC de Kalitay !

Difficile de parler plus en profondeur de ce premier DLC sans en dévoiler les secrets. Tout au plus, pouvons-nous vous dire qu’il nous a fallu a vue de nez dans les huit heures pour en venir à bout. Un bon point ! Se négociant à moins de 10 euros sur PC, ou dans le Season Pass à 30 euros (vous débloquant du même coup les trois autres DLC à venir), ce premier contenu téléchargeable pour Borderlands 2 est une vraie réussite.

Un DLC complet qui est la définition même de ce que l'on voudrait retrouver en payant un peu plus pour un ajout dans un jeu. On a ici une extension de qualité qui allonge l'histoire. Les fans de Borderlands 2 seront forcément ravis.
Graphisme
8.5
Scénario
7.5
Jouabilité
9
Durée de vie
8.5
Bande-Son
8
Note des lecteurs0 Note
0
Des graphismes détaillés avec un style toujours aussi marquant
Le gameplay pur dans le style des Borderlands
Arrivée d'un nouveau véhicule
Durée de vie importante
Rien à redire pour un DLC
8.3

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *