Test Borderlands 2 : Le Carnage Sanglant de M. Torgue

Juste un mois après nous avoir permis d’éliminer des hordes de pirates dans le premier DLC, maintenant Gearbox Studios est de retour avec plus de Borderlands 2. Largement inspirée de l’Underdome de Mad Moxxi (comme le savent peut-être les fans du premier titre), cette deuxième extension nous permet bel et bien de prendre part à une nouvelle série de batailles d’arène. Cette fois-ci, cependant, ces confrontations ont bon goût, liées par une scène frénétique et de nombreuses quêtes secondaires qui se déroulent dans une toute nouvelle région de Pandora.

Donc tu penses que tu es le plus gros bâtard à avoir jamais marché sur le sol poussiéreux de Pandora ? Comme nous le savons tous, il est temps de le prouver ! Le propriétaire de Torgue Company, qui connaît très bien les acteurs du produit, a rencontré une nouvelle arche et a l’intention de le découvrir. Pas de chance, la ménagère ne s’allumera que lorsque le plus gros vieux cheval de la planète réussira à verser le sang d’un lâche absolu. Peu importe, M. Torgue a organisé un grand tournoi pour maîtriser la machine à tuer ultime. En tant que chasseur d’arche alimenté par l’hémoglobine, les dollars et les armes de luxe, vous êtes bien sûr invité à ce joyeux événement. Sans aucun doute, vu les faiblesses du parcours, on voit bien que Borderlands 2 n’a pas vendu son âme.

Grâce au système de voyage rapide, vous vous rendrez ainsi dans le cratère de la Brutasserie des Brutasses et tenterez d’acquérir le précieux titre (du moins lorsque vous atteindrez le niveau 15, comme dans le précédent DLC). Au niveau du gameplay donc, on se retrouve dans une vaste zone découpée en différentes zones qui cachent à chaque fois plus ou moins une arène distincte des autres (4 au total). Loin d’être aussi basique que la voûte souterraine de Moxie, il suffit de franchir une porte depuis la salle centrale et de se retrouver dans une zone de guerre où il faut accomplir un tas de tâches idiotes pour trouver des sponsors, des entraîneurs et des entraînements pour vous Différents matchs ou luttez contre des concurrents tricheurs potentiels. Pour notre part, nous étions vraiment contents de voir le tout recevoir de la colle narrative et passer par une énorme bagarre de poche au bar (le rat voleur a profité de la mêlée pour nous alléger 200 000 $…. ..) et affronter un cannibale et version motard d’Ellie, pour n’en nommer que quelques-uns. Comme les extensions précédentes, ces missions offrent également un défi décent pour les personnages de niveau 50.

En termes de gameplay, cependant, le bain de sang de M. Togg n’apporte absolument rien de nouveau à la formule Borderlands. Bien sûr, les différentes arènes vont non seulement vous lancer des vagues d’ennemis à la figure, mais peuvent aussi prendre la forme de combat objectif ou de jeu pur et dur, mais au-delà, il faut vraiment se contenter d’être redésigné comme L’ennemi d’un motard. ou un employé de l’entreprise Torgue. Eh bien, lorsque la scène est plus étroite ou plus encombrée, nous devons également maîtriser les motos qui aiment tourner en rond et rester coincées dans les virages, mais c’est à peu près tout. La seule petite surprise vient d’un nouveau distributeur d’armes qui n’accepte que les jetons Torgue, soit en accomplissant des missions d’expansion, soit à partir des cadavres de certains ennemis. Pourtant, ce DLC offre beaucoup, même s’il est légèrement inférieur au premier add-on à notre avis. Au final, les fans apprécieront sans aucun doute de s’impliquer dans le carnage de M. Togg, mais ceux qui s’attendent à de vraies nouvelles, comme une augmentation du niveau maximum, devront peut-être attendre un peu. Cependant, nous remercions Gearbox de ne pas encore une fois répondre aux exigences minimales et de continuer à nous fournir des modules complémentaires de qualité.

En résumé !

Test Borderlands 2 : Le Carnage Sanglant de M. Torgue

Juste un mois après nous avoir permis d'éliminer des hordes de pirates dans le premier DLC, maintenant Gearbox Studios est de retour avec plus de Borderlands 2. Largement inspirée de l'Underdome de Mad Moxxi (comme le savent peut-être les fans du premier titre), cette deuxième extension nous permet bel et bien de prendre part à une nouvelle série de batailles d'arène. Cette fois-ci, cependant, ces confrontations ont bon goût, liées par une scène frénétique et de nombreuses quêtes secondaires qui se déroulent dans une toute nouvelle région de Pandora. Donc tu penses que tu es le plus gros bâtard à avoir jamais marché sur le sol poussiéreux de Pandora ? Comme nous le savons tous, il est temps de le prouver ! Le propriétaire de Torgue Company, qui connaît très bien les acteurs du produit, a rencontré une nouvelle arche et a l'intention de le découvrir. Pas de chance, la ménagère ne s'allumera que lorsque le plus gros vieux cheval de la planète réussira à verser le sang d'un lâche absolu. Peu importe, M. Torgue a organisé un grand tournoi pour maîtriser la machine à tuer ultime. En tant que chasseur d'arche alimenté par l'hémoglobine, les dollars et les armes de luxe, vous êtes bien sûr invité à ce joyeux événement. Sans aucun doute, vu les faiblesses du parcours, on voit bien que Borderlands 2 n'a pas vendu son âme. Grâce au système de voyage rapide, vous vous rendrez ainsi dans le cratère de la Brutasserie des Brutasses et tenterez d'acquérir le précieux titre (du moins lorsque vous atteindrez le niveau 15, comme dans le précédent DLC). Au niveau du gameplay donc, on se retrouve dans une vaste zone découpée en différentes zones qui cachent à chaque fois plus ou moins une arène distincte des autres (4 au total). Loin d'être aussi basique que la voûte souterraine de Moxie, il suffit de franchir une porte depuis la salle centrale et de se retrouver dans une zone de guerre où il faut accomplir un tas de tâches idiotes pour trouver des sponsors, des entraîneurs et des entraînements pour vous Différents matchs ou luttez contre des concurrents tricheurs potentiels. Pour notre part, nous étions vraiment contents de voir le tout recevoir de la colle narrative et passer par une énorme bagarre de poche au bar (le rat voleur a profité de la mêlée pour nous alléger 200 000 $.... ..) et affronter un cannibale et version motard d'Ellie, pour n'en nommer que quelques-uns. Comme les extensions précédentes, ces missions offrent également un défi décent pour les personnages de niveau 50. En termes de gameplay, cependant, le bain de sang de M. Togg n'apporte absolument rien de nouveau à la formule Borderlands. Bien sûr, les différentes arènes vont non seulement vous lancer des vagues d'ennemis à la figure, mais peuvent aussi prendre la forme de combat objectif ou de jeu pur et dur, mais au-delà, il faut vraiment se contenter d'être redésigné comme L'ennemi d'un motard. ou un employé de l'entreprise Torgue. Eh bien, lorsque la scène est plus étroite ou plus encombrée, nous devons également maîtriser les motos qui aiment tourner en rond et rester coincées dans les virages, mais c'est à peu près tout. La seule petite surprise vient d'un nouveau distributeur d'armes qui n'accepte que les jetons Torgue, soit en accomplissant des missions d'expansion, soit à partir des cadavres de certains ennemis. Pourtant, ce DLC offre beaucoup, même s'il est légèrement inférieur au premier add-on à notre avis. Au final, les fans apprécieront sans aucun doute de s'impliquer dans le carnage de M. Togg, mais ceux qui s'attendent à de vraies nouvelles, comme une augmentation du niveau maximum, devront peut-être attendre un peu. Cependant, nous remercions Gearbox de ne pas encore une fois répondre aux exigences minimales et de continuer à nous fournir des modules complémentaires de qualité.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!