Test Bust-A-Move DS

Comme Tetris, peu de consoles ne sont pas éligibles pour leur propre version de Bust a Move. Forcément, les meilleurs ordinateurs portables pour les styles de jeux de réflexion ne font pas exception, et c’est avec une pointe d’émotion que l’on découvre le premier Bust a Move sur Nintendo DS. Les caractéristiques de la machine sont-elles suffisantes pour insuffler un nouveau souffle à cette collection vieillissante ? Il y a une réponse en un rien de temps.

Il y a quelques mois, DS a inauguré une révolution Bubble Bobble. Mais le logiciel n’a rien apporté de révolutionnaire, et il nous a laissé tomber, principalement parce qu’il offrait peu d’avantages par rapport à ce qui était déjà disponible à l’ère 8 bits. Aujourd’hui, les dinosaures spécialisés dans l’éclatement de bulles colorées sont de retour dans un épisode de la série Bust a Move. Et il est clair que le titre a au moins un peu de mérite innovant.

Ayant connu ses heures de gloire dans les salles d’arcade il y a une dizaine d’années, la version originale de Bust a Move ou Puzzle Bobble fait partie des références du jeu de réflexion. On ne compte plus les titres sortis sur le support le plus diversifié à ce jour, et même si l’enthousiasme des joueurs s’estompe, Bust a Move reste une série infatigable. Le principe est pourtant on ne peut plus simple et consiste à assembler pour nettoyer chaque feuille de peinture qui s’y est incrustée. Lorsqu’au moins trois bulles de même couleur sont placées côte à côte, le groupe explose et disparaît, permettant l’accès à celles situées derrière. Tout le plaisir du jeu est dans sa subtilité, car grignoter lentement le plateau de bas en haut n’est pas une question de satisfaction. Vous devez vous arranger pour former des grappes en haut de l’écran afin de faire tomber un maximum de bulles en même temps en visant simplement l’un des autres points d’attache. Le logiciel est donc aussi exigeant en réflexions qu’en précision, d’autant plus qu’il faut exploiter les rebonds murs et plafonds.

Sur Nintendo DS, les développeurs ont finalement décidé d’apporter quelques modifications au système de jeu pour profiter de la particularité de la console. Le traitement peut bien sûr être configuré à l’aide des boutons de la console, mais le titre perd beaucoup d’intérêt. Le véritable intérêt réside dans la possibilité inédite d’utiliser un stylet à la place d’une croix directionnelle. Concrètement, on voit le fameux barillet remplacé par un élastique, qui se resserre manuellement pour le guider dans le bon sens et la force requise. Si nous devons augmenter la précision, le jeu devient plus difficile à maîtriser. Il ne fait aucun doute qu’il y a un vibrato ou un glissement sur l’écran tactile à la dernière minute. La pression n’en sera que plus, ce qui n’est pas désagréable pour nous. Si les principes généraux restent les mêmes, on a l’impression de redécouvrir la série sous un nouvel angle, ce qui est le principal.

Inspiré des innombrables versions sorties jusqu’à présent, Bust a Move DS enrichit les règles de base par la présence de bulles spéciales, peu nombreuses mais au caractère assez distinctif. Parmi ces subtilités on retrouve des bulles étoiles qui ont pour effet de faire exploser toutes les bulles de la même couleur, et des bulles arc-en-ciel qui éclatent dans la couleur de la dernière bulle. Plus une boule en métal complètement indestructible. Bien sûr, tous ces types de bulles peuvent apparaître sur le plateau qu’il faut nettoyer dès le départ, et leur configuration deviendra de plus en plus complexe au fur et à mesure de la progression du jeu. S’il n’y a pas beaucoup de nouveautés dans cet épisode, nous nous réserverons toutefois la possibilité qui s’offre à nous, à tout moment, en échange d’une autre bulle que nous avons mise de côté pour nous. Pouvoir stocker les choses qui nous dérangent pour pouvoir les utiliser plus tard à un moment plus judicieux apporte plus de subtilité au concept original. Comme toujours, la principale difficulté est que le rythme du jeu ne cesse d’augmenter, nous laissant de moins en moins de temps pour ajuster nos coups à chaque fois.

Probablement le principal regret que nous avons avec cette version DS est qu’elle se contente de mettre à jour la façon de jouer sans toucher aux modes de jeu proposés. Il n’est donc pas surprenant que nous ayons trouvé une variété de défis solo et multijoueur. Le mode Puzzle s’adresse aux amateurs de défis, permettant d’enchaîner une série de tableaux en trouvant le meilleur moyen d’arriver au bout, sachant que les bulles apparaissent toujours dans le même ordre à chaque nouvelle partie. Le mode sans fin est indispensable pour ceux qui veulent savoir jusqu’où ils peuvent aller. Mais le plus fun reste le mode Versus, contre le CPU ou contre un ami, où vos coups se reflètent sur l’écran de votre adversaire et inversement. Vous pouvez également utiliser des diamants pour attaquer des adversaires, voire plusieurs concurrents en même temps, ou même les conserver comme défense. En ce qui concerne le mode solo, le mode Versus n’a pas d’objectifs à atteindre, on préfère passer à un mode multijoueur qui permet jusqu’à 5 participants d’utiliser une ou plusieurs cartouches. Les doubles écrans peuvent également afficher une forme réduite de chaque concurrent, parfait pour garder un œil sur eux. Bien qu’elle ne soit pas aussi innovante qu’on pourrait l’espérer, cette nouvelle version de Bust a Move a tout de même l’avantage d’apporter plus de sang neuf à la série que sa devancière. N’hésitez pas à jeter un œil.

En résumé !

Test Bust-A-Move DS

Comme Tetris, peu de consoles ne sont pas éligibles pour leur propre version de Bust a Move. Forcément, les meilleurs ordinateurs portables pour les styles de jeux de réflexion ne font pas exception, et c'est avec une pointe d'émotion que l'on découvre le premier Bust a Move sur Nintendo DS. Les caractéristiques de la machine sont-elles suffisantes pour insuffler un nouveau souffle à cette collection vieillissante ? Il y a une réponse en un rien de temps. Il y a quelques mois, DS a inauguré une révolution Bubble Bobble. Mais le logiciel n'a rien apporté de révolutionnaire, et il nous a laissé tomber, principalement parce qu'il offrait peu d'avantages par rapport à ce qui était déjà disponible à l'ère 8 bits. Aujourd'hui, les dinosaures spécialisés dans l'éclatement de bulles colorées sont de retour dans un épisode de la série Bust a Move. Et il est clair que le titre a au moins un peu de mérite innovant. Ayant connu ses heures de gloire dans les salles d'arcade il y a une dizaine d'années, la version originale de Bust a Move ou Puzzle Bobble fait partie des références du jeu de réflexion. On ne compte plus les titres sortis sur le support le plus diversifié à ce jour, et même si l'enthousiasme des joueurs s'estompe, Bust a Move reste une série infatigable. Le principe est pourtant on ne peut plus simple et consiste à assembler pour nettoyer chaque feuille de peinture qui s'y est incrustée. Lorsqu'au moins trois bulles de même couleur sont placées côte à côte, le groupe explose et disparaît, permettant l'accès à celles situées derrière. Tout le plaisir du jeu est dans sa subtilité, car grignoter lentement le plateau de bas en haut n'est pas une question de satisfaction. Vous devez vous arranger pour former des grappes en haut de l'écran afin de faire tomber un maximum de bulles en même temps en visant simplement l'un des autres points d'attache. Le logiciel est donc aussi exigeant en réflexions qu'en précision, d'autant plus qu'il faut exploiter les rebonds murs et plafonds. Sur Nintendo DS, les développeurs ont finalement décidé d'apporter quelques modifications au système de jeu pour profiter de la particularité de la console. Le traitement peut bien sûr être configuré à l'aide des boutons de la console, mais le titre perd beaucoup d'intérêt. Le véritable intérêt réside dans la possibilité inédite d'utiliser un stylet à la place d'une croix directionnelle. Concrètement, on voit le fameux barillet remplacé par un élastique, qui se resserre manuellement pour le guider dans le bon sens et la force requise. Si nous devons augmenter la précision, le jeu devient plus difficile à maîtriser. Il ne fait aucun doute qu'il y a un vibrato ou un glissement sur l'écran tactile à la dernière minute. La pression n'en sera que plus, ce qui n'est pas désagréable pour nous. Si les principes généraux restent les mêmes, on a l'impression de redécouvrir la série sous un nouvel angle, ce qui est le principal. Inspiré des innombrables versions sorties jusqu'à présent, Bust a Move DS enrichit les règles de base par la présence de bulles spéciales, peu nombreuses mais au caractère assez distinctif. Parmi ces subtilités on retrouve des bulles étoiles qui ont pour effet de faire exploser toutes les bulles de la même couleur, et des bulles arc-en-ciel qui éclatent dans la couleur de la dernière bulle. Plus une boule en métal complètement indestructible. Bien sûr, tous ces types de bulles peuvent apparaître sur le plateau qu'il faut nettoyer dès le départ, et leur configuration deviendra de plus en plus complexe au fur et à mesure de la progression du jeu. S'il n'y a pas beaucoup de nouveautés dans cet épisode, nous nous réserverons toutefois la possibilité qui s'offre à nous, à tout moment, en échange d'une autre bulle que nous avons mise de côté pour nous. Pouvoir stocker les choses qui nous dérangent pour pouvoir les utiliser plus tard à un moment plus judicieux apporte plus de subtilité au concept original. Comme toujours, la principale difficulté est que le rythme du jeu ne cesse d'augmenter, nous laissant de moins en moins de temps pour ajuster nos coups à chaque fois. Probablement le principal regret que nous avons avec cette version DS est qu'elle se contente de mettre à jour la façon de jouer sans toucher aux modes de jeu proposés. Il n'est donc pas surprenant que nous ayons trouvé une variété de défis solo et multijoueur. Le mode Puzzle s'adresse aux amateurs de défis, permettant d'enchaîner une série de tableaux en trouvant le meilleur moyen d'arriver au bout, sachant que les bulles apparaissent toujours dans le même ordre à chaque nouvelle partie. Le mode sans fin est indispensable pour ceux qui veulent savoir jusqu'où ils peuvent aller. Mais le plus fun reste le mode Versus, contre le CPU ou contre un ami, où vos coups se reflètent sur l'écran de votre adversaire et inversement. Vous pouvez également utiliser des diamants pour attaquer des adversaires, voire plusieurs concurrents en même temps, ou même les conserver comme défense. En ce qui concerne le mode solo, le mode Versus n'a pas d'objectifs à atteindre, on préfère passer à un mode multijoueur qui permet jusqu'à 5 participants d'utiliser une ou plusieurs cartouches. Les doubles écrans peuvent également afficher une forme réduite de chaque concurrent, parfait pour garder un œil sur eux. Bien qu'elle ne soit pas aussi innovante qu'on pourrait l'espérer, cette nouvelle version de Bust a Move a tout de même l'avantage d'apporter plus de sang neuf à la série que sa devancière. N'hésitez pas à jeter un œil.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!