Test Combat Elite : WWII Paratroopers

Lorsque les développeurs de l’ancienne Baldur’s Gate Dark Alliance se sont découverts une passion pour la Seconde Guerre mondiale, le résultat ressemblait à une machette avec une mitrailleuse en guise de hache. Un concept peut être original, mais certainement pas développé.

Nous sommes habitués à voir toutes sortes de FPS et STR de la phase WWII, généralement inspirés de films de guerre très spectaculaires comme Private Ryan, Stalingrad ou la série Band of Brothers (pourquoi pas l’or des Warriors, nous pouvons « Sentir une ambiance positive » changer?). Mais c’est la première fois que ce décor rassis sert un RPG, enfin, un hack’n slash. Cela nous apporte un peu de fraîcheur. Le problème est que tous les défauts évoqués lors de l’E3 n’ont été confirmés qu’aujourd’hui.

Nous étions donc occupés en Normandie, mais il n’y a pas eu de débarquement ici, nous avons rejoint les commandos, ceux qui ont été jetés derrière les lignes ennemies. Les connaisseurs de Baldur’s Gate Dark Alliance (BGDA) trouveront bientôt leur marque ici, et tout, de la gestion des stocks aux points de compétence, est exactement le même. Une dizaine de compétences allant du combat au corps à corps au maniement de la grenade en passant par les compétences médicales peuvent être améliorées en gagnant des points d’expérience auprès du héros de votre choix. De plus, un choix plutôt limité puisque seulement 3 personnages sont disponibles. Glups, un peu avare.

La progression du titre ne surprendra personne non plus, on commence par le premier objectif (rejoindre le camp, éliminer les snipers, secourir le pilote, placer des explosifs, etc.) puis on ajoute les suivants au fur et à mesure de notre progression.

Nous voilà en train d’explorer la campagne normande, de marcher dans les bois, de marcher dans les tranchées, de visiter des villes en ruines, des environnements différents et des armes différentes, mais pas de problème. Si Combat Elite a une ambiance assez décente et un monde de jeu innovant pour lui, il a 2 ou 3 anomalies de jeu douloureuses. A commencer par sa caméra mal placée et sa perspective honteusement pas très pratique. Le mouvement de la caméra ne nous donne pas une bonne idée de ce qui nous attend hors écran. Et comme nous n’avons pas non plus de radar, il est impossible de savoir ce que nous allons rencontrer. Ce n’est pas le cas des Allemands, ils n’hésiteront pas à vous tirer dessus de n’importe où, que vous les voyiez ou non. En conséquence, avance souvent comme un lapin effrayé, se retournant soudainement. C’est un vrai régal de se faire botter le cul par un ennemi de toujours que vous ne pouvez pas voir. Pour ne rien arranger, généralement, la progression nécessite une phase d’apprentissage du niveau, j’avance un peu, je repère un ennemi, je me fais tuer, j’avance un peu plus, etc. Sachez qu’il n’y a évidemment pas de niveaux dans le jeu. Mmmmmmm.

Le niveau de difficulté monte soudainement en flèche, même s’il est assez artificiel. Certains passages sont de véritables coupe-gorge, et on se demande s’ils n’ont pas été créés uniquement pour ruiner la vie du joueur. Déplacez-vous lentement avec une santé maximale et soyez soufflé par des rafales de vent que vous ne pouvez pas voir dans les 2 secondes, oui. Il semble que la couverture soit cruciale dans le jeu. C’est vrai, mais une fois à couvert, qu’est-ce qu’on fait ? Ben rien, ben, on a attendu comme des cons que le gars d’en face vide son magazine, et on est sortis et on a tiré. Par exemple, il est impossible de tirer dans les coins. Les combats sont tellement excitants, forcément, s’il y en a plusieurs, c’est encore plus dur, et on prie pour éviter les balles. Tu me diras qu’on va tirer des grenades sur un tas d’ennemis. Je vais vous dire que vous n’avez pas essayé de lancer des grenades dans Combat Elite. Puisqu’il n’y a pas de système de ciblage pour ces cibles, il peut savoir où il va atterrir, ce qui est une bénédiction. Et je ne recommande pas de s’approcher trop près de l’ennemi, sinon vous trouverez le système de visée inefficace à courte portée.

D’un point de vue technique, Acclaim nous a donné un titre générique, ni plus, ni moins. Sur Xbox, on aimerait toujours voir des personnages plus détaillés et un peu plus complexes, des textures plus fines et des effets plus percutants. Mais bon, nous allons utiliser un produit qui n’a pas de défauts majeurs mais qui n’est pas non plus de grande qualité. Cependant, la bande-son est vraiment glorieuse, grâce à des effets réussis et à une musique de bien-être. L’ambiance en a également beaucoup profité. Pour être précis, l’ambiance est toujours la meilleure du titre.

En résumé !

Test Combat Elite : WWII Paratroopers

Lorsque les développeurs de l'ancienne Baldur's Gate Dark Alliance se sont découverts une passion pour la Seconde Guerre mondiale, le résultat ressemblait à une machette avec une mitrailleuse en guise de hache. Un concept peut être original, mais certainement pas développé. Nous sommes habitués à voir toutes sortes de FPS et STR de la phase WWII, généralement inspirés de films de guerre très spectaculaires comme Private Ryan, Stalingrad ou la série Band of Brothers (pourquoi pas l'or des Warriors, nous pouvons "Sentir une ambiance positive" changer?). Mais c'est la première fois que ce décor rassis sert un RPG, enfin, un hack'n slash. Cela nous apporte un peu de fraîcheur. Le problème est que tous les défauts évoqués lors de l'E3 n'ont été confirmés qu'aujourd'hui. Nous étions donc occupés en Normandie, mais il n'y a pas eu de débarquement ici, nous avons rejoint les commandos, ceux qui ont été jetés derrière les lignes ennemies. Les connaisseurs de Baldur's Gate Dark Alliance (BGDA) trouveront bientôt leur marque ici, et tout, de la gestion des stocks aux points de compétence, est exactement le même. Une dizaine de compétences allant du combat au corps à corps au maniement de la grenade en passant par les compétences médicales peuvent être améliorées en gagnant des points d'expérience auprès du héros de votre choix. De plus, un choix plutôt limité puisque seulement 3 personnages sont disponibles. Glups, un peu avare. La progression du titre ne surprendra personne non plus, on commence par le premier objectif (rejoindre le camp, éliminer les snipers, secourir le pilote, placer des explosifs, etc.) puis on ajoute les suivants au fur et à mesure de notre progression. Nous voilà en train d'explorer la campagne normande, de marcher dans les bois, de marcher dans les tranchées, de visiter des villes en ruines, des environnements différents et des armes différentes, mais pas de problème. Si Combat Elite a une ambiance assez décente et un monde de jeu innovant pour lui, il a 2 ou 3 anomalies de jeu douloureuses. A commencer par sa caméra mal placée et sa perspective honteusement pas très pratique. Le mouvement de la caméra ne nous donne pas une bonne idée de ce qui nous attend hors écran. Et comme nous n'avons pas non plus de radar, il est impossible de savoir ce que nous allons rencontrer. Ce n'est pas le cas des Allemands, ils n'hésiteront pas à vous tirer dessus de n'importe où, que vous les voyiez ou non. En conséquence, avance souvent comme un lapin effrayé, se retournant soudainement. C'est un vrai régal de se faire botter le cul par un ennemi de toujours que vous ne pouvez pas voir. Pour ne rien arranger, généralement, la progression nécessite une phase d'apprentissage du niveau, j'avance un peu, je repère un ennemi, je me fais tuer, j'avance un peu plus, etc. Sachez qu'il n'y a évidemment pas de niveaux dans le jeu. Mmmmmmm. Le niveau de difficulté monte soudainement en flèche, même s'il est assez artificiel. Certains passages sont de véritables coupe-gorge, et on se demande s'ils n'ont pas été créés uniquement pour ruiner la vie du joueur. Déplacez-vous lentement avec une santé maximale et soyez soufflé par des rafales de vent que vous ne pouvez pas voir dans les 2 secondes, oui. Il semble que la couverture soit cruciale dans le jeu. C'est vrai, mais une fois à couvert, qu'est-ce qu'on fait ? Ben rien, ben, on a attendu comme des cons que le gars d'en face vide son magazine, et on est sortis et on a tiré. Par exemple, il est impossible de tirer dans les coins. Les combats sont tellement excitants, forcément, s'il y en a plusieurs, c'est encore plus dur, et on prie pour éviter les balles. Tu me diras qu'on va tirer des grenades sur un tas d'ennemis. Je vais vous dire que vous n'avez pas essayé de lancer des grenades dans Combat Elite. Puisqu'il n'y a pas de système de ciblage pour ces cibles, il peut savoir où il va atterrir, ce qui est une bénédiction. Et je ne recommande pas de s'approcher trop près de l'ennemi, sinon vous trouverez le système de visée inefficace à courte portée. D'un point de vue technique, Acclaim nous a donné un titre générique, ni plus, ni moins. Sur Xbox, on aimerait toujours voir des personnages plus détaillés et un peu plus complexes, des textures plus fines et des effets plus percutants. Mais bon, nous allons utiliser un produit qui n'a pas de défauts majeurs mais qui n'est pas non plus de grande qualité. Cependant, la bande-son est vraiment glorieuse, grâce à des effets réussis et à une musique de bien-être. L'ambiance en a également beaucoup profité. Pour être précis, l'ambiance est toujours la meilleure du titre.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!