Test Crusader Kings III : ô mon roi !

Crusader Kings III, sorti sur PC en septembre 2020, a été un énorme succès, recevant des critiques élogieuses de la part des médias et des joueurs. Le jeu de Paradox a même récemment dépassé les 2 millions de ventes, ce qui en fait le jeu le plus rapide de cet éditeur à atteindre ce cap. Ce succès devrait se poursuivre avec le lancement du jeu sur les PlayStation 5 et Xbox Series, cette version console étant développée en partenariat avec Lab42 Studios. Alors forcément, avec ce genre de jeux, on est en droit de se demander si le portage du jeu a été réussi et c’est ce que nous allons voir !

test de crusader kings III

Les tests de Crusader Kings III sont déjà bien présents en ligne, et nous allons donc surtout parler de la qualité du portage de cette version console, que nous avons eu le plaisir de recevoir sur PS5 ! Cependant commençons par le début et décrivons un peu ce qui concerne le jeu. Crusader Kings III est la suite de Crusader Kings II (Sans blague !), un titre de gestion/stratégie qui permet aux joueurs de contrôler une famille noble et d’incarner le monarque et ses héritiers à travers les siècles. Et le but ? Que sa dynastie prospère, étendre son territoire, protèger son royaume et accumuler les titres et la gloire afin d’être tout simplement un roi honoré. Un genre de jeux familiers aux joueurs sur PC et qui commencent à s’adapter aux consoles avec plus ou moins de succès, principalement en termes d’ergonomie. Il faut dire qu’autant on peut jouer à des jeux d’aventure ou de FPS avec une manette mais le passage d’un jeu stratégie à la manette est une autre mince à faire.

En termes de contenu, c’est tout simplement énorme. Vraiment chronophage, le jeu est très immersif et propose un immense terrain de jeu (qui nous permet d’incarner les souverains de familles aristocratiques en Islande, Inde, Finlande, Centrafrique et bien d’autres parties du monde pendant plus de cinq siècles) et différentes méthodes : les alliances , trahisons, religions, batailles, mariages, rébellions et même atrocités en tous genres sont au programme ! Vous devez même gérer le manomètre de votre monarque. La richesse de la série est là, et grâce à l’interface repensée et aux visuels agréables, l’ensemble de la série est plus lisible que par le passé. Construire votre propre dynastie vous prendra beaucoup de temps, et vous découvrirez progressivement les différentes possibilités. Malgré le tutoriel, le jeu est difficile à comprendre, mais il faut s’y tenir ! Les aspects RPG et les arbres de compétences sont bien faits, et l’IA est équilibrée et souvent prouvée efficace. C’est au joueur de décider de son approche : combattre ou mettre en place une stratégie plus « subtile ». Bref, on a survolé les possibilités (dantesques) offertes par le titre, mais vous trouverez tout un tas de guides en ligne pour en savoir plus.

Mais finalement, à quoi ressemble Crusader Kings III sur PS5 ? L’éditeur annonce une interface et des contrôles adaptés aux grands écrans et manettes, et force est d’admettre que le rendu est vraiment sympa, plus souple, et plus moderne. Diverses aides sont affichées à l’écran pour ne pas perdre le joueur, et des déclencheurs permettent d’accéder à diverses roues et actions. Après un petit temps d’adaptation, c’est très intuitif, l’ensemble est fluide et réactif, et ça ne ralentit pas les différents mouvements. Évidemment, on se trompe parfois d’étiquettes, mais au bout de quelques heures, tout est très fluide.

crusader Kings III dualsense

Cette version PS5 offre même certaines fonctionnalités liées à DualSense qui réagissent à différents événements du jeu, comme plus votre personnage est stressé, plus il est difficile d’appuyer sur les déclencheurs adaptatifs du contrôleur. Ce genre de détail est inutile pour certains, et totalement immersif pour d’autres. Il convient également de noter que les temps de chargement sont très courts et que la fonctionnalité d’aide en ligne de la PlayStation 5 est souvent utile, surtout si vous êtes nouveau dans ce type de jeu. Stable et fluide, cette interface PS5 est également très belle. On est bien loin des rudes jeux de gestion/stratégie que l’on voyait il y a quelques années, et la direction artistique de ce Crusader Kings III est très réussie.

En résumé !

Test Crusader Kings III : ô mon roi !

Finalement ce portage de Crusader Kings III sur PS5 est une belle réussite, on a un contenu gigantesque qui nous pousse à fouiller énormément pour découvrir tous les mystères du jeu. Paradox propose ainsi un excellent de jeu de stratégie/RPG. Cependant, on constate une intelligence artificielle en dessous de ce que l'on a l'habitude de rencontrer. Pour le reste, on ne peut qu'être satisfait avec un contenu gargantuesque que l'on aime découvrir.
8.6
Excellent
Gameplay
8
10
Graphiques
8
10
Scénario
9
10
Durée de vie
10
10
Audio
8
10
Points Positifs :
  • De belles améliorations visuelles
  • Interfaces pour consoles bien pensées
  • Durée de vie énorme
  • L'arbre de compétences très intéressant
  • Une bande son très agréable
Points Négatifs :
  • De belles améliorations visuelles
  • Interfaces pour consoles bien pensées
  • Durée de vie énorme
  • L'arbre de compétences très intéressant
  • Une bande son très agréable

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!