Test Crystal Defenders R2

Prenez le monde de Final Fantasy, ajoutez un peu de stratégie, chauffez-le sur Xbox Live Arcade et vous avez une tour de défense appelée Crystal Defenders. La vraie question maintenant est de savoir quelle est la valeur de ce titre, pris en sandwich entre les petits jeux qui ne ressemblent pas à grand-chose et les opérations purement commerciales et rentables de Square Enix.

À première vue, le concept de Crystal Defenders est très simple. Vous évoluez dans des niveaux fermés, ce qui est synonyme d’une carte assez ridicule où il faut placer des unités pour qu’elles sortent des vagues de monstres. Cible ? Vos ennemis n’atteignent pas la sortie pour voler les vingt cristaux que vous avez en début de partie. Plus vous affrontez d’ennemis, plus cela devient difficile, et le tout est de continuer aussi longtemps que vous le pouvez. De ce point de vue, le jeu suffit à faire bâiller un corbeau, mais comme beaucoup de jeux au concept simple et accrocheur, l’ensemble devient vite addictif.

En effet, vos missions de jeu seront plus ou moins intéressantes selon le niveau de difficulté choisi. Trois représentant chacune 2 cartes, elles-mêmes divisées en 2. Enfin, le premier bémol de ce Crystal Guardian est sa petite carte à dix. Pas très compliqué, d’autant que l’architecture de ce dernier est relativement similaire. De plus, nous n’avons malheureusement pas d’objectifs réels autres que « score ». En conséquence, toutes les parties ont tendance à se fatiguer rapidement, alors même que la vague progresse et que l’ennemi devient plus résistant, plus nombreux et peut emprunter plusieurs chemins vers son objectif. A ce stade, il faut placer judicieusement vos unités, directement issues des FF précédents, et plus particulièrement les FFT en suspens, qui évolueront en fonction du niveau de difficulté. Donc si au début on ne trouve qu’un archer, un soldat, un mage noir, etc., on pourra plus tard utiliser un berserker, un mage du temps, un épéiste, etc.

C’est là que tout commence à devenir stratégique, car il faut faire preuve d’un peu de bon sens compte tenu des forces et faiblesses de ses combattants et ennemis. Par exemple, si une vague est toujours composée d’adversaires du même type, est sensible à la magie, vous devriez rapidement acheter ou monter de niveau votre magicien grâce à votre gil, puis les placer n’importe où sur la carte pour raccourcir le temps de combat, soit dit en passant, peut être accéléré avec la fonction d’avance rapide. Cependant, sachant que vos unités ne peuvent plus être déplacées après cela, vous devrez tenir compte des vagues suivantes visibles sur le côté gauche de l’écran afin de prédire la création et le placement futurs des unités. Assez agréable, il faut bien l’avouer, à un niveau avancé, d’autant qu’il faut aussi faire attention aux obstacles au sol qui peuvent gêner l’archer, la zone d’action de vos unités, leur vitesse, etc. À ce stade, vous pouvez également placer des cristaux près de votre troupeau pour augmenter sa vitesse, sa portée ou sa puissance. Enfin, pour chaque vague d’ennemis, les six Eons disponibles (deux associés à chaque niveau de difficulté) peuvent être invoqués pour déclencher des attaques magiques ou améliorer vos compétences. Bref, il y a de quoi faire, mais on appréciera plus de Chimères, d’unités, et surtout de cartes. Pour l’instant, Crystal Defenders reste un jeu prenant et attachant qui peut vous faire passer un bon moment si vous avez le courage d’ignorer ses aspects forcément répétitifs.

En résumé !

Test Crystal Defenders R2

Prenez le monde de Final Fantasy, ajoutez un peu de stratégie, chauffez-le sur Xbox Live Arcade et vous avez une tour de défense appelée Crystal Defenders. La vraie question maintenant est de savoir quelle est la valeur de ce titre, pris en sandwich entre les petits jeux qui ne ressemblent pas à grand-chose et les opérations purement commerciales et rentables de Square Enix. À première vue, le concept de Crystal Defenders est très simple. Vous évoluez dans des niveaux fermés, ce qui est synonyme d'une carte assez ridicule où il faut placer des unités pour qu'elles sortent des vagues de monstres. Cible ? Vos ennemis n'atteignent pas la sortie pour voler les vingt cristaux que vous avez en début de partie. Plus vous affrontez d'ennemis, plus cela devient difficile, et le tout est de continuer aussi longtemps que vous le pouvez. De ce point de vue, le jeu suffit à faire bâiller un corbeau, mais comme beaucoup de jeux au concept simple et accrocheur, l'ensemble devient vite addictif. En effet, vos missions de jeu seront plus ou moins intéressantes selon le niveau de difficulté choisi. Trois représentant chacune 2 cartes, elles-mêmes divisées en 2. Enfin, le premier bémol de ce Crystal Guardian est sa petite carte à dix. Pas très compliqué, d'autant que l'architecture de ce dernier est relativement similaire. De plus, nous n'avons malheureusement pas d'objectifs réels autres que "score". En conséquence, toutes les parties ont tendance à se fatiguer rapidement, alors même que la vague progresse et que l'ennemi devient plus résistant, plus nombreux et peut emprunter plusieurs chemins vers son objectif. A ce stade, il faut placer judicieusement vos unités, directement issues des FF précédents, et plus particulièrement les FFT en suspens, qui évolueront en fonction du niveau de difficulté. Donc si au début on ne trouve qu'un archer, un soldat, un mage noir, etc., on pourra plus tard utiliser un berserker, un mage du temps, un épéiste, etc. C'est là que tout commence à devenir stratégique, car il faut faire preuve d'un peu de bon sens compte tenu des forces et faiblesses de ses combattants et ennemis. Par exemple, si une vague est toujours composée d'adversaires du même type, est sensible à la magie, vous devriez rapidement acheter ou monter de niveau votre magicien grâce à votre gil, puis les placer n'importe où sur la carte pour raccourcir le temps de combat, soit dit en passant, peut être accéléré avec la fonction d'avance rapide. Cependant, sachant que vos unités ne peuvent plus être déplacées après cela, vous devrez tenir compte des vagues suivantes visibles sur le côté gauche de l'écran afin de prédire la création et le placement futurs des unités. Assez agréable, il faut bien l'avouer, à un niveau avancé, d'autant qu'il faut aussi faire attention aux obstacles au sol qui peuvent gêner l'archer, la zone d'action de vos unités, leur vitesse, etc. À ce stade, vous pouvez également placer des cristaux près de votre troupeau pour augmenter sa vitesse, sa portée ou sa puissance. Enfin, pour chaque vague d'ennemis, les six Eons disponibles (deux associés à chaque niveau de difficulté) peuvent être invoqués pour déclencher des attaques magiques ou améliorer vos compétences. Bref, il y a de quoi faire, mais on appréciera plus de Chimères, d'unités, et surtout de cartes. Pour l'instant, Crystal Defenders reste un jeu prenant et attachant qui peut vous faire passer un bon moment si vous avez le courage d'ignorer ses aspects forcément répétitifs.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!