Test d’Agatha Christie – Hercule Poirot : The First Cases mène l’enquête

J’ai reçu depuis 2 semaines le jeu Agatha Christie – Hercule Poirot : The First Cases développé par le studio Blazing Griffin et édité par Microids qui m’ont donc gentillement envoyé une version test du jeu. On est donc parti pour incarner le fameux Hercule Poirot qui débute sa carrière de jeune détective. Dans ce jeu, on va alors découvrir un meutre, des trahisons et même du chantage.

La découverte d’une belle trame

Forcément pour ceux qui ne connaissent pas ou peu le personnage d’Hercule Poirot, il nous faut forcément présenter les personnages, les différents antagonistes qui vont avoir leur importance dans l’histoire. Ce court prologue va aussi nous permettre de découvrir les différentes mécaniques du jeu et de se familiariser avec. On découvre alors le vol d’un bracelet qui va avoir son importance sur la suite de l’histoire puisque c’est alors la première affaire de notre détective. Le studio Blazing Griffin nous propose alors 9 chapitres bien appréciable et c’est d’ailleurs une des premières surprises du jeu. La narration d’Agatha Christie – Hercule Poirot : The First Cases est soignée et nous pousse vraiment à réfléchir avec des personnages très intéressants.

De plus et c’est une excellente nouvelle, on constate dès le départ que le jeu est entièrement porté en français et qu’il pourra donc être joué par tout le monde. On a alors un doublage plutôt bon qui permet d’être au top niveau immersion. On constate malgré tout quelques petites imperfections dans la traduction mais qui sont excusables surtout dans le fait que le jeu dispose d’un budget assez mince au final.

La force d’un point’n click en temps réel

Dès le départ de l’aventure, on sent que le jeu nous replonge dans le meilleur des point’n click célèbre genre de jeux vidéo mais cette fois-ci, on contrôle notre personnage en temps réel et cela fait toute la différence. On va donc se déplacer dans les différentes pièces du manoir et écouter les déductions de notre protagoniste qui mène l’enquête avec sérieux. Bien évidemment ce n’est pas tout puisqu’on va devoir parler à tous les personnages que l’on va rencontrer sur notre chemin. Ces dialogues sont des conversations à choix multiples permettant alors d’obtenir des réponses sur l’enquête afin de la résoudre. On arrive alors à débloquer de nouveaux embranchements permettant de faire évoluer la discussion.

Certains des personnages seront même plus alertes et méfiants, cela se verra via une icône de bouclier à côté du nom du personnage. Il faudra alors employé le ton convenable pour ne pas échouer dans notre échange. En cas d’échec, on devra alors recommencer la discussion, ce qui est dommage car on aurait pu espérer autres choses du gameplay plutôt que cette volonté de prolonger la durée de vie du jeu. Le rythme est alors plutôt lent dans le jeu et il ne faudra pas s’attendre à une expérience virulente. Mais puisque ce n’est pas la volonté du jeu de nous proposer de l’action, cela n’est pas étonnant et il n’y a finalement rien à lui reproché à ce niveau.

Hercule Poirot mène l’enquête !

Dans le gameplay, on retrouve aussi un système de notes qui vont avoir leur importance afin de regrouper tous les indices et autres détails de l’intrigue comme les informations des personnages, leur caractéristiques… On obtient ainsi une carte mentale qui va nous permettre de résoudre l’enquête. Elle est d’ailleurs à ce sujet bien faite, à l’intérieur on va devoir créer les liens entre les indices et les personnages pour obtenir les meilleures déductions. Il faut dire que c’est Hercule Poirot quand même ! Et de la même manière, on n’est pas dans la facilité et il faudra alors réfléchir par moment apportant une sensation d’immersion satisfaisante. Au final, il faudra environ 10 à 15 heures pour terminer l’histoire. C’est un contenu plutôt correct en termes de durée de vie. Bien évidemment, on rencontre aussi les lacunes du genre avec des actions assez répétitives, on fouille en quête de preuves, on parle avec les différents personnages et c’est tout…

Au niveau des graphismes et de l’aspect purement esthétique du jeu, il faut constater qu’il y a de la part des développeurs une réelle volonté de nous proposer un joli jeu. Avec un petit budget dans le domaine de la création gaming, ils ont fait un excellent travail. On pourrait être pointilleux et constater quelques flous ou des animations un peu figés. De plus le style graphique est vraiment original et agréable à regarder, cela change de l’ordinaire. On a des effets de lumière et des couleurs bien choisis nous plongeant dans cette aventure. Enfin les musiques sont là pour nous offrir une ambiance sonore tout aussi soignée.

En résumé !

Test d’Agatha Christie – Hercule Poirot : The First Cases mène l’enquête

J'ai reçu depuis 2 semaines le jeu Agatha Christie - Hercule Poirot : The First Cases développé par le studio Blazing Griffin et édité par Microids qui m'ont donc gentillement envoyé une version test du jeu. On est donc parti pour incarner le fameux Hercule Poirot qui débute sa carrière de jeune détective. Dans ce jeu, on va alors découvrir un meutre, des trahisons et même du chantage. La découverte d'une belle trame Forcément pour ceux qui ne connaissent pas ou peu le personnage d'Hercule Poirot, il nous faut forcément présenter les personnages, les différents antagonistes qui vont avoir leur importance dans l'histoire. Ce court prologue va aussi nous permettre de découvrir les différentes mécaniques du jeu et de se familiariser avec. On découvre alors le vol d'un bracelet qui va avoir son importance sur la suite de l'histoire puisque c'est alors la première affaire de notre détective. Le studio Blazing Griffin nous propose alors 9 chapitres bien appréciable et c'est d'ailleurs une des premières surprises du jeu. La narration d'Agatha Christie - Hercule Poirot : The First Cases est soignée et nous pousse vraiment à réfléchir avec des personnages très intéressants. De plus et c'est une excellente nouvelle, on constate dès le départ que le jeu est entièrement porté en français et qu'il pourra donc être joué par tout le monde. On a alors un doublage plutôt bon qui permet d'être au top niveau immersion. On constate malgré tout quelques petites imperfections dans la traduction mais qui sont excusables surtout dans le fait que le jeu dispose d'un budget assez mince au final. La force d'un point'n click en temps réel Dès le départ de l'aventure, on sent que le jeu nous replonge dans le meilleur des point'n click célèbre genre de jeux vidéo mais cette fois-ci, on contrôle notre personnage en temps réel et cela fait toute la différence. On va donc se déplacer dans les différentes pièces du manoir et écouter les déductions de notre protagoniste qui mène l'enquête avec sérieux. Bien évidemment ce n'est pas tout puisqu'on va devoir parler à tous les personnages que l'on va rencontrer sur notre chemin. Ces dialogues sont des conversations à choix multiples permettant alors d'obtenir des réponses sur l'enquête afin de la résoudre. On arrive alors à débloquer de nouveaux embranchements permettant de faire évoluer la discussion. Certains des personnages seront même plus alertes et méfiants, cela se verra via une icône de bouclier à côté du nom du personnage. Il faudra alors employé le ton convenable pour ne pas échouer dans notre échange. En cas d'échec, on devra alors recommencer la discussion, ce qui est dommage car on aurait pu espérer autres choses du gameplay plutôt que cette volonté de prolonger la durée de vie du jeu. Le rythme est alors plutôt lent dans le jeu et il ne faudra pas s'attendre à une expérience virulente. Mais puisque ce n'est pas la volonté du jeu de nous proposer de l'action, cela n'est pas étonnant et il n'y a finalement rien à lui reproché à ce niveau. Hercule Poirot mène l'enquête ! Dans le gameplay, on retrouve aussi un système de notes qui vont avoir leur importance afin de regrouper tous les indices et autres détails de l'intrigue comme les informations des personnages, leur caractéristiques... On obtient ainsi une carte mentale qui va nous permettre de résoudre l'enquête. Elle est d'ailleurs à ce sujet bien faite, à l'intérieur on va devoir créer les liens entre les indices et les personnages pour obtenir les meilleures déductions. Il faut dire que c'est Hercule Poirot quand même ! Et de la même manière, on n'est pas dans la facilité et il faudra alors réfléchir par moment apportant une sensation d'immersion satisfaisante. Au final, il faudra environ 10 à 15 heures pour terminer l'histoire. C'est un contenu plutôt correct en termes de durée de vie. Bien évidemment, on rencontre aussi les lacunes du genre avec des actions assez répétitives, on fouille en quête de preuves, on parle avec les différents personnages et c'est tout... Au niveau des graphismes et de l'aspect purement esthétique du jeu, il faut constater qu'il y a de la part des développeurs une réelle volonté de nous proposer un joli jeu. Avec un petit budget dans le domaine de la création gaming, ils ont fait un excellent travail. On pourrait être pointilleux et constater quelques flous ou des animations un peu figés. De plus le style graphique est vraiment original et agréable à regarder, cela change de l'ordinaire. On a des effets de lumière et des couleurs bien choisis nous plongeant dans cette aventure. Enfin les musiques sont là pour nous offrir une ambiance sonore tout aussi soignée.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!