Test Day of the Tentacle : Special Edition, un remaster de qualité ?

Beyond Broken Ages, Tim Schafer et son studio Double Fine travaillent également à la mise à niveau de la plus grande collection d’art de Lucas. Après une légère refonte de l’excellent Grim Fandango, c’est au tour de tentacule day de se refaire une beauté. D’autant plus que le jeu a maintenant presque 25 ans, et il faut dire qu’il a un peu vieilli. Mais c’est tout, le remake sera-t-il d’une qualité suffisante pour remplir un quart de siècle ?

Exactement comme le remake de Grim Fandango, Double Fine a seulement mis à jour son titre avec des graphismes et une ergonomie. Le studio préfère garder les dialogues et l’histoire intacts, ce qui est déjà la plus grande force du jeu au lancement. Nous revoilà donc sous le contrôle de Laverne, Hoagie et Bernard, prêts à bouleverser le temps et l’espace. Après une expérience visant à empêcher l’invasion des tentacules violets, notre ami se retrouve pris dans trois époques différentes : l’une envoyée à l’ère George Washington, une autre partie très tranquillement dans le présent, et la dernière se retrouve propulsée dans le futur. les époques font partie du même continuum, de sorte que des actions bénignes dans le passé peuvent inverser radicalement l’avenir.

Certification de qualité

Étant donné que les développeurs ont conservé le dialogue et l’écriture générale du jeu en parfait état, il conserve son excellente qualité. Le jeu est très divertissant au début et maintient l’humour typique de l’art lucasien, à la fois par les réponses très loufoques du protagoniste et même par la scène elle-même. En ce qui concerne les énigmes, c’est tout à fait à la hauteur, car le voyage dans le temps est toujours aussi utile et astucieux pour faire avancer l’histoire. En parlant d’énigmes, ils ont gardé l’aspect torturé et ont demandé quelque chose de très innovant à l’époque et encore aujourd’hui pour prendre en compte certaines notions quantiques : vieillissement des objets, effet papillon… plus en détail, il serait sans doute préférable de reportez-vous au test de base du jeu, plus détaillé par écrit. Les tests du remake sont, comme son nom l’indique, limités à la qualité inhérente des graphismes et à la refonte ergonomique.

Enfin une vraie refonte visuelle !

Alors que le remake de Grim Fandango peut avoir quelques bosses dans la profondeur de ses mises à niveau graphiques, Day of the Tentacle ne le fera certainement pas. Celui-ci est plus ancien et a certainement besoin d’un travail plus conséquent, et on peut dire que Double Fine n’est pas resté inactif : les textures ont toutes été largement retravaillées, et les pixels sont plus fins et plus agréables à l’œil. C’est maintenant au niveau de Deponia, et la légende est également bien connue pour sa beauté visuelle. D’autant plus que le jeu propose également des graphismes cartoon, un style qui a tendance à être plus ancien que les autres. Mais les développeurs ne se contentent pas de travailler là-dessus, ils ont également repensé l’interface pour fournir la roue d’interaction classique appréciée des souris pointer-cliquer modernes. Exit la table des verbes complexe à l’ergonomie douteuse, nous sommes au 21ème siècle. Le seul petit défaut qu’on peut lui attribuer, mais qui touche aussi une saga moderne comme Deponia, c’est que l’animation est parfois un peu brute et bizarrement retranscrite dans l’imagerie.

Dernier point avant la fin de l’épreuve, la bande son. Cela semble être de qualité très similaire au jeu original : seuls les effets sonores semblent avoir été retravaillés, ont l’air moins bon marché et sont les mêmes que le reste du jeu. En revanche, les sons sont les mêmes, mais sans perdre leur charme et leur luxe. Le tout va bien avec les superbes graphismes de dessins animés. Si Days of the Tentacle était un grand jeu au lancement, ce remake élimine très proprement tous les parasites, le transformant en un jeu parfait : l’adjectif semble certes hyperbole, mais en fait, ce n’est pas le cas. Aussi, pour bien mettre en évidence la quantité de travail effectué, il est possible de passer de l’ancienne à la nouvelle d’un simple bouton (toujours façon Grim Fandango), tout en bénéficiant des commentaires de l’équipe technique et d’un tas de détails divers sur production. Pour les amateurs de titres, c’est un véritable Saint Graal. Que puis-je dire d’autre…

En résumé !

Test Day of the Tentacle : Special Edition, un remaster de qualité ?

Beyond Broken Ages, Tim Schafer et son studio Double Fine travaillent également à la mise à niveau de la plus grande collection d'art de Lucas. Après une légère refonte de l'excellent Grim Fandango, c'est au tour de tentacule day de se refaire une beauté. D'autant plus que le jeu a maintenant presque 25 ans, et il faut dire qu'il a un peu vieilli. Mais c'est tout, le remake sera-t-il d'une qualité suffisante pour remplir un quart de siècle ? Exactement comme le remake de Grim Fandango, Double Fine a seulement mis à jour son titre avec des graphismes et une ergonomie. Le studio préfère garder les dialogues et l'histoire intacts, ce qui est déjà la plus grande force du jeu au lancement. Nous revoilà donc sous le contrôle de Laverne, Hoagie et Bernard, prêts à bouleverser le temps et l'espace. Après une expérience visant à empêcher l'invasion des tentacules violets, notre ami se retrouve pris dans trois époques différentes : l'une envoyée à l'ère George Washington, une autre partie très tranquillement dans le présent, et la dernière se retrouve propulsée dans le futur. les époques font partie du même continuum, de sorte que des actions bénignes dans le passé peuvent inverser radicalement l'avenir. Certification de qualité Étant donné que les développeurs ont conservé le dialogue et l'écriture générale du jeu en parfait état, il conserve son excellente qualité. Le jeu est très divertissant au début et maintient l'humour typique de l'art lucasien, à la fois par les réponses très loufoques du protagoniste et même par la scène elle-même. En ce qui concerne les énigmes, c'est tout à fait à la hauteur, car le voyage dans le temps est toujours aussi utile et astucieux pour faire avancer l'histoire. En parlant d'énigmes, ils ont gardé l'aspect torturé et ont demandé quelque chose de très innovant à l'époque et encore aujourd'hui pour prendre en compte certaines notions quantiques : vieillissement des objets, effet papillon... plus en détail, il serait sans doute préférable de reportez-vous au test de base du jeu, plus détaillé par écrit. Les tests du remake sont, comme son nom l'indique, limités à la qualité inhérente des graphismes et à la refonte ergonomique. Enfin une vraie refonte visuelle ! Alors que le remake de Grim Fandango peut avoir quelques bosses dans la profondeur de ses mises à niveau graphiques, Day of the Tentacle ne le fera certainement pas. Celui-ci est plus ancien et a certainement besoin d'un travail plus conséquent, et on peut dire que Double Fine n'est pas resté inactif : les textures ont toutes été largement retravaillées, et les pixels sont plus fins et plus agréables à l'œil. C'est maintenant au niveau de Deponia, et la légende est également bien connue pour sa beauté visuelle. D'autant plus que le jeu propose également des graphismes cartoon, un style qui a tendance à être plus ancien que les autres. Mais les développeurs ne se contentent pas de travailler là-dessus, ils ont également repensé l'interface pour fournir la roue d'interaction classique appréciée des souris pointer-cliquer modernes. Exit la table des verbes complexe à l'ergonomie douteuse, nous sommes au 21ème siècle. Le seul petit défaut qu'on peut lui attribuer, mais qui touche aussi une saga moderne comme Deponia, c'est que l'animation est parfois un peu brute et bizarrement retranscrite dans l'imagerie. Dernier point avant la fin de l'épreuve, la bande son. Cela semble être de qualité très similaire au jeu original : seuls les effets sonores semblent avoir été retravaillés, ont l'air moins bon marché et sont les mêmes que le reste du jeu. En revanche, les sons sont les mêmes, mais sans perdre leur charme et leur luxe. Le tout va bien avec les superbes graphismes de dessins animés. Si Days of the Tentacle était un grand jeu au lancement, ce remake élimine très proprement tous les parasites, le transformant en un jeu parfait : l'adjectif semble certes hyperbole, mais en fait, ce n'est pas le cas. Aussi, pour bien mettre en évidence la quantité de travail effectué, il est possible de passer de l'ancienne à la nouvelle d'un simple bouton (toujours façon Grim Fandango), tout en bénéficiant des commentaires de l'équipe technique et d'un tas de détails divers sur production. Pour les amateurs de titres, c'est un véritable Saint Graal. Que puis-je dire d'autre...
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!